Lire et écrire des BD

Discipline
Littérature
Niveaux
CE2, CM1, CM2.
Auteur
A. APCHAIN
Objectif
• Repérer le schéma narratif d'un texte (découpé un texte en x parties, en respectant le schéma narratif).
• Repérer les "paroles" et "qui parle" dans un texte narratif.
• Utiliser une ponctuation pertinente dans les bulles de dialogue.
• Transformer une B.D. donnée en texte narratif …
• Imaginer et produire une bande dessinée de x vignettes …
Socle
  • S’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié
  • Utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte, mieux le comprendre

Déroulement des séances

1

RÉALISER LES VIGNETTES MANQUANTES OU DES ÉLÉMENTS NON REPRÉSENTÉS

Dernière mise à jour le 06 October 2011
Discipline / domaine
Littérature
Objectif
Construire le "non dit" d'une B.D. : actions non représentées, personnages non dessinés, etc.

Durée
50 minutes (5 phases)
Matériel
une planche de BD par élève
Informations théoriques
Problèmes rencontrés :

• en lecture : incompréhension par impossibilité à construire le "non-dit" ;

• en expression écrite : incohérences liées à des "ruptures" trop importantes entre les vignettes, difficultés à suggérer.

1. phase de découverte

collectif | 10 min. | découverte

Une B.D. incomplète est distribuée aux élèves

Il s'agit d'une planche de bande dessinée dans laquelle deux ou trois vignettes ont été "effacées", mais leur emplacement est respecté. Les élèves sont contraints de reconstruire les informations absentes entre les vignettes existantes pour élaborer le sens de l'histoire.

Quels sont les informations contenues dans la première vignette? Quels sont les personnages, les lieux?

Repérer la première vignette: faire remarquer qu'elle correspond au début du texte.

Repérer les personnages dans une bande texte

• Les mêmes personnages sont reconnaissables (vêtements, caractéristiques, objets) d'une vignette à l'autre

- Relever et interpréter dans une bande dessinée donnée tous les indices qui , dans les dessins et dans les textes, expriment les sentiments des personnages.

Remarquer la rupture dans le texte ( des vignettes ont été effacées)

 

2. phase de recherche individuelle

individuel | 15 min. | recherche

Consigne : lis la B.D. ; trouve un titre ; invente les vignettes manquantes.

Reconstituer le "non dit" d'une B.D. : actions non représentées, personnages non dessinés.

Chaque élève lit et complète sa planche.

3. confrontation des différentes productions

binômes | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les élèves s'échangent leurs productions. Les lecteurs expliquent ce qu'ils comprennent et ce qu'ils ne comprennent pas dans les propositions de leurs camarades. Chacun s'efforce de proposer des modifications pour renforcer la cohérence des histoires reconstituées.

4. phase de verbalisation

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Chaque groupe présente les "bonnes idées de chacun", les difficultés rencontrées, les améliorations à apporter.

 Verbalisation, explicitation de conseils :

Mise en commun des remarques et des astuces que les élèves se sont données pour mieux comprendre ce qui n'est pas clairement explicité dans une bande dessinée.

 

• Je dessine les personnages, le décor, les idées importantes

• J'écris les bulles (qui ne doivent pas contredire le dessin)

• Je n'écris pas ce que je peux dessiner

• Les vignettes doivent s'enchaîner, se suivre logiquement

• Les mêmes personnages sont reconnaissables (vêtements, caractéristiques, objets) d'une vignette à l'autre

• Je n'oublie pas la ponctuation

5. réécriture

individuel | 10 min. | réinvestissement

Individuellement, affinement de la B.D. ou réécriture en prenant en compte les remarques et les conseils.

2

comprendre les codes de la bande dessinée

Dernière mise à jour le 06 October 2011
Discipline / domaine
Littérature
Objectif
écrire un texte narratif à partir d'une planche de bande dessinée
Durée
45 minutes (4 phases)
Matériel
planche de la bande dessinée: les vignettes sont données dans le désordre
Informations théoriques
Les bulles, au lieu de contenir du texte, affichent des images, qui illustrent ce que dit ou pense le personnage.

1. phase de découverte

individuel | 10 min. | découverte

Consigne: Remettre les vignettes dans l'ordre

Le premier travail constitue à retrouver le fil de l’histoire et à rétablir l’ordre des cases.

Aide pour les élèves: observation du passage de l’arbalète de main en main, qui marque les étapes de la chronologie du récit.

2. Description des vignettes

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Une fois la planche reconstituée, demandez aux élèves de décrire chacune des cases : quels sont les personnages présents, les objets montrés, les actions représentées et les illustrations contenues dans les bulles.

A quoi correspondent les dessins pour chauque bulle?

Ensuite, faites-leur approfondir cette observation par l’interprétation des bulles : qu’expriment les personnages au moyen de ces dessins ?

référence culturelle: cette planche reprend le mythe de la pomme transpercée d’une flèche par Guillaume Tell, héros légendaire qui aurait vécu en Suisse au début du XIVe siècle. Si la réalité du personnage est parfois contestée, son fait d’arme appartient cependant au folklore grâce aux romans, opéra, films et pièces de théâtre qui s’en sont inspirés.

 

la dalle portant le nom de "bébé" : correspond à la tombe chrétienne traditionnelle, telle qu’on peut la voir en de multiples cimetières occidentaux et traduit l’inquiétude du petit frère de Nathalie qui se voit déjà mort.

Le panneau stop: Le père montre son opposition et l’interdiction du "jeu" au moyen d’un panneau routier "stop", d’un feu de signalisation passé au rouge.

Le crâne et les os: rappellent le drapeau qu’on attribue généralement aux pirates et signalent le danger de mort.

le bandeau sur l’œil: décrit le risque de blessure qu’encoure le jeune garçon.

L’entonnoir et la camisole de force : portés par Nathalie dans la case suivante indiquent que son père la tient pour folle, tandis que la petite fille manifeste sa honte et son égarement par 0/10, la plus basse des notes données à l’école française (avec 0/20).

la coupe de champion : elle exprime son admiration pour le tir malencontreux du père.

3. écrire un texte narratif en partant de la planche

individuel | 15 min. | entraînement

Consigne: Rédiger seuls ou en groupes l’histoire racontée par cette planche en utilisant des connecteurs logiques et temporels (mais ; ensuite ; donc, etc.).

4. Mise en commun

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les élèves lisent leur production en s'assurant que le dialogue est cohérent, les actions s'enchaînent avec des connecteurs logique, le début et de l'histoire et la chute sont bien écrits.

3

écrire une bande dessinée à partir d'un texte narratif

Dernière mise à jour le 06 October 2011
Discipline / domaine
Littérature
Objectif
Savoir passer du récit/dialogue en prose au récit/dialogue en BD
Durée
45 minutes (5 phases)
Matériel
- texte de départ: le loup et l'agneau, des fables de La Fontaine

1. phase de découverte

individuel | 10 min. | découverte

Distribuer le texte: la fable de La Fontaine

Consigne : lire la totalité de la fable une 1ère fois pour savoir de quoi elle parle puis la relire en surlignant d’une couleur le récit et d’une autre couleur le dialogue.


Il s’agit ici de s’assurer que les élèves font bien le différentes entre le récit et le dialogue

2. validation: différencier le dialogue et le récit

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation


Correction en rappelant brièvement à l’oral ce qu’est le dialogue (=ce sont les personnage qui parlent) par rapport au récit (= c’est l’auteur qui raconte) et de quelle manière on introduit le dialogue dans le récit (= guillemets, tirets, 2 points, verbes introducteurs…) Dire que tout cela disparaît en BD.

3. du texte narratif à la BD

individuel | 10 min. | recherche

Consigne : Reporter dans les bulles et les cartouches évidées de la fable en BD photocopiée le récit et les dialogues repérés dans la fable en prose.


Les élèves découvrent par eux même que la description se rapportant au contexte de l’histoire ou aux actions des personnages s’écrit dans le cartouche car les dialogues , eux, se trouvent dans les bulles.
Ils voient aussi les onomatopées présentes sur la photocopie.

4. Mise en commun

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Correction en introduisant le mot nouveau « cartouche ». (« bulle » est déjà connu et « onomatopées » a été vu à la séance précédente)


dire si un cartouche est toujours utile : surtout sur la 1ère vignette pour planter le décor et la dernière vignette d’une histoire en guise de conclusion, mais sinon pas toujours utile car les informations sont souvent contenues dans l’image = humeur du personnage par son expression et la forme de la bulle par laquelle il s’exprime, lieux par le décor des vignettes …)


Il s’agit ici de faire comprendre aux élèves la complémentarité du texte avec l’image.

5. Trace écrite

collectif | 10 min. | réinvestissement


Elaboration de la trace écrite : texte à trous.

Dans une bande dessinée, l’écriture a 3 fonctions :


- Retranscrire les paroles ou les pensées des personnages à l’aide de la bulle dont la forme s’adapte en fonction de l’humeur du personnage,
- Donner des informations essentielles à la compréhension de l’histoire à l’aide du cartouche qui n’est d’ailleurs pas toujours utile si ces informations se trouve déjà dans l’image.
- Mettre des bruits en mots à l’aide des onomatopées.