Egalité fille-garçon: la chasse aux stéréotypes.

Discipline
Enseignement moral et civique
Niveaux
CM1.
Auteur
M. DUBOIS
Objectif
- Respecter autrui : accepter et respecter les différences dans son rapport à l'altérité et à l'autre.
- Aborder les notions de préjugés et de stéréotypes.
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2020

  • Respecter autrui : accepter et respecter les différences dans son rapport à l'altérité et à l'autre.
  • Aborder les notions de préjugés et de stéréotypes.

Socle commun de connaissances, de compétences et de culture

  • Apprendre à mettre à distance préjugés et stéréotypes et être capable d'apprécier les personnes qui sont différentes de soi et de vivre avec elles. .
  • Savoir remettre en cause ses jugements initiaux après un débat argumenté.
Dates
Créée le 11 janvier 2021
Modifiée le 07 mars 2021
Statistiques
1451 téléchargements
23 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Dans le cadre de mon mémoire portant sur les gestes professionnels visant à une meilleure égalité entre les filles et les garçons, je mets en place cette séquence pour évaluer l'impact de mon action sur les représentations des élèves, dans le but d'élargir leurs possibles.
Mes élèves sont en CM1 et ont déjà reçu une sensibilisation, depuis le début de l'année, sur les questions d'égalité fille-garçon et femme-homme.

Déroulement des séances

1

Questionnaire initial égalité femme-homme

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
S'interroger sur ses opinions.
Durée
10 minutes (1 phase)
Matériel
Questionnaire

1. Passation du questionnaire

individuel | 10 min. | découverte

Les élèves répondent aux questions du questionnaire.

Expliquer qu'il n'y a pas de mauvaises réponses. Ils doivent répondre ce qu'ils pensent vraiment.

2

Qu'est-ce qu'un stéréotype?

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Aborder les notions de préjugés et de stéréotypes.
-Pouvoir répondre à la question: "qu'est-ce qu'un stéréotypes?"
-Repérer les stéréotypes dans un album
Durée
60 minutes (9 phases)
Matériel
Album "Le chevalier Têtenlère", de Stéphane Daniel, Rageot Editeur, 2009.
Des photocopies d'extraits de l'album.
Plusieurs illustrations de chevaliers telles que le chevalier Bayard ou les chevaliers de la Table ronde.
Informations théoriques
Un stéréotype est une idée préconçue que l'on attribue à un groupe de personnes mais qui ne se révèle pas forcément vrai.

Le stéréotype du chevalier est celui d'un homme courageux, fort, grand, constamment en action.
Le stéréotype de la princesse est celui d'une femme souvent jolie, blonde, inactive, qui ne sait souvent rien faire d'autre que d'attendre l'homme qui viendra la délivrer.

Exemple : Les femmes au volant sont dangereuses.

On sous-entend que toutes les femmes sont dangereuses alors que seules certaines femmes sont dangereuses, tout comme les hommes peuvent l'être aussi d'ailleurs.
Remarques
La première de couverture peut être vidéo projeter pour que tous les élèves puissent bien la voir, et ainsi, éviter les photocopies.
Prévoir un minuteur sur l'ordinateur.
Prévoir des feuilles à carreaux à distribuer à chaque groupe.

1. Présenter la séquence

collectif | 5 min. | découverte

Nous allons commencer une nouvelle séquence d'enseignement moral et civique et le sujet de cette séquence sera l'égalité fille-garçons et femme-homme. Vous vous souvenez, nous avons déjà travaillé un petit peu sur ce sujet lorsque nous regardions le matin les petites vidéos "1jour 1question". Nous allons à présent effectuer des séances un peu plus poussées sur ce sujet. Aujourd'hui, la première séance aura pour objectif de comprendre ce qu'est un stéréotype.

Noter au tableau la question "Qu'est-ce qu'un stéréotype?"

Je ne vous demande pas d'y répondre maintenant mais nous le ferons ensemble à la fin de la séance.

2. Observer des chevaliers

groupes de 6 | 5 min. | recherche

Dans un premier temps, je vais vous distribuer des images de différents chevaliers, vous allez les observer quelques minutes.  Présenter rapidement les chevaliers choisis. (Pendant ce temps-là je ferai 4 colonnes aux tableaux).

Les élèves, par groupe observent et échangent à propos des images de chevaliers ("lambdas") distribuées.

3. Le stéréotype du chevalier, mise en commun.

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Quels adjectifs peut-on trouver pour qualifier un chevalier?

Noter les réponses des élèves dans la colonne "Les chevaliers"

4. Le chevalier Têtenlère

collectif | 5 min. | découverte

Le chevalier que nous allons maintenant rencontrer s'appelle Le chevalier Têtenlère. 

A votre avis, pourquoi porte-t-il ce nom?

Les élèves donnent leurs idées

Noter les réponses dans la colonne "Notre chevalier"

Ecrire l'expression "Tête en l'air" au tableau: étourdi, distrait, incapable de se concentrer longtemps.

Ecrire en dessous le nom de notre chevalier "Têtenlère" et faire comparer les deux écritures.

Faire remarquer que l'auteur a choisi d'écrire tête en l'air comme si c'était un nom propre: avec une majuscule et en un seul mot.

5. Lecture d'une image: la première de couverture de l'album

individuel | 5 min. | recherche

Projeter la première de couverture de l'album.

Vous avez 3 minutes pour écrire la liste des éléments de l'illustration qui montrent que le chevalier est distrait.

6. Mise en commun des réponses

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les élèves donnent leurs réponses.

Noter les réponses dans la colonne "notre chevalier".

7. Définir le stéréotypes

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Montrer la liste établie de la colonne 1 et demander "Sur cette liste, qu'avons nous écrit?"

Description d'un chevalier normal, habituel, un vrai chevalier ...

Faire remarquer aux élèves qu'ils n'ont jamais rencontré de VRAIS chevaliers, qu'ils décrivent donc ce qu'ils ont lu ou vu dans les films ou les images. Ils ont donc imaginé ce qu'était un chevalier ordinaire.

Expliquer: l'image qui se forme immédiatement dans la tête quand ont dit un mot comme chevalier ou princesse est une idée toute faite que l'on appelle stéréotype. Dans l'album le Chevalier Têtenlère, l'auteur invente un contre-stéréotype, ce qui a un effet amusant sur celui qui lit ses aventures.

8. Inventer des noms propres contre-stéréotypes à la manière de l'auteur.

binômes | 10 min. | recherche

Vous allez vous aussi inventer un nom propre contre-stéréotypé. Pour cela, vous devez choisir un prénom de votre choix (filles ou garçon) puis ajouter un nom de famille qui sera crée grâce à une expression. Vous devez écrire cette expression en un seul mot et en changeant l'orthographe. Pour que ce soit drôle, il faut que l'expression n'aille pas avec le prénom. Si c'est un prénom de garçon, vous devez mettre une expression stéréotypée pour fille et si c'est un prénom de fille, vous devez mettre une expression stéréotypée pour garçon.

Projeter différentes expressions au tableaux (prénotés sur un document Word):

les doigts dans le nez - ours mal léché (individu mal élevé) - avoir les dents longues (être ambitieux) - dindon de la farce (personne naïve)- fleur de nave (imbécile) - coeur d'artichaut (personne qui tombe facilement amoureuse)- bonne poire (personnes naïves)- avoir un poil dans la main (être très paresseux) - comme un coq en pâte (personne qui mène une existence confortable et douillette) - être haut comme trois pommes (être petit) - avoir une taille de guêpe (avoir une taille fine).

Les élèves, par 2 ou 3, réfléchissent et inventent un nom propre contre-stéréotypé (travail sur brouillon).

Interroger quelques élèves et les faire venir au tableau pour écrire correctement leur nom propre.

9. Qu'est-ce qu'un stéréotypes

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Faire visionner aux élèves la courte vidéo d'1 jour, 1 question "C'est quoi, les stéréotypes?"

Comment pourrions-nous définir un stéréotypes, avec vos mots?

Les élèves répondent à l'oral.

Ecrire quelques réponses et noter au tableau une définition simple, sous la question de départ.

Distribuer aux élèves la fiche leçon sur les stéréotypes et la faire compléter.

Les élèves complète la leçon et la range dans leçon de la semaine.

3

Les différences entre les femmes et les hommes: De l'inné à l'acquis.

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Aborder la notion de respect des différences.
-Comprendre la différence entre inné et acquis
- Présenter une idée, un point de vue en tenant compte des autres points de vue exprimés (approbation, réfutation, apport de compléments, reformulation, ...).
Durée
50 minutes (4 phases)
Matériel
Photographies des peintures de De Vinci et de Delacroix

1. Rappel de la dernière séance

collectif | 5 min. | réinvestissement

Quelle notion avons-nous abordé la dernière fois en séance d'Enseignement morale et civique?

Les stéréotypes.

Comment peut-on les décrire?

C'est une idée toute faite, un cliché, pas forcément vrai (ex: garçons aiment le foot).

2. Les différences naturelles entre femmes et hommes (inné)

collectif | 15 min. | recherche

Pour continuer à travailler la notion d'égalité entre les femmes et les hommes, nous allons observer deux peintures. La première, une huile sur toile, date de la fin du 15ème siècle et a été peinte par Léonard de Vinci. La seconde date du 19 ème siècle et a été peinte par Eugène Delacroix.

Projeter les peintures au tableau.

Les enfants risquent de réagir car ce sont des peintures de personnes nues. Laissez les enfants rirent, s'exprimer quelques secondes.

Orienter les questionnements, les remarques:

Nous allons retrouver le calme et discuter autour de ces deux peintures, je vais vous donner la parole mais vous devez vous écouter. Que remarque-t-on sur ces peintures?

Ce sont des personnes nues: Oui, et la différence principale entre les hommes et les femmes ce sont leur sexe (on appelle ça les organes reproducteurs, chez la femme, ce sont essentiellement le vagin, l'utérus, le clitoris et les ovaires ; et chez l'homme, le pénis et les testicules. Notre appareil reproducteur nous permet de pouvoir donner naissance à des enfants.)

Quelles autres différences voyez vous?

Réponses possibles:

-Les femmes ont des seins: Oui, les femmes ont des seins qui se gorgent de lait lorsqu'elles attendent un bébé pour qu'elles puissent l'allaiter. Les hommes aussi ont des tétons car, lorsque le bébé n'est encore qu'un embryon, il a les mêmes organes qu'il soit une fille ou un garçon jusqu'à sa 14ème semaine.

-L'homme est musclé: le corps des hommes comporte plus d'eau et de muscle que celui des femmes; ils sont aussi souvent plus grand. On pense qu'à l'époque préhistorique, les hommes se réservaient la viande et les femmes, moins bien nourries, seraient restées un peu plus petite. Les femmes ont un squelette plus petit et moins lourd qui nécessite donc moins de muscle pour le transporter que ceux des hommes, mais une femme peut très bien se muscler et atteindre rapidement les mêmes performances qu'un homme. 

-La différence n'est que visible: Non, par exemple, qu'on soit une fille ou un garçon, nous avons des hormones différentes (œstrogènes pour les filles et testostérone pour les garçons) qui se développent à la puberté; c'est grâce à ces hormones que l'on passe de l'enfance à l'adolescence puis au stade adulte. 

Lorsqu'une différence est naturelle, on parle d'inné (le noter au tableau pour créer une carte mentale).

Que pouvons-nous noter?

Organes reproducteurs - Hormones - voix - muscles - taille - poils - seins 

3. Les différences construites (acquis).

collectif | 15 min. | recherche

Je vais à présent vous projeter une photographie du Top Model Andrej Pejic à la Fashion week.

Les élèves observent et font part de leurs remarques.

Répondre aux remarques et orienter les questionnements.

Que voyez-vous?

C'est une femme, (jolie), maquillée, avec les cheveux longs: Et pourtant c'est un mannequin de mode, c'est un homme! Nous pouvons nous tromper car nous n'avons l'habitude de voir des hommes maquillés.

Cet homme veut ressembler à une fille: Pas forcément. Avoir des cheveux longs n'est pas réservé aux femmes. Les coupes de cheveux varient en fonction des modes et des individus.

Pourquoi les femmes se font belles: Dès l'enfance, on va offrir aux petites filles du maquillages, des têtes à coiffer, des panoplies de vêtements pour poupées. On va aussi plus souvent dire à une fille qu'elle est jolie. Tout cela contribue à enfermer les filles dans des stéréotypes.

Est-ce que des garçons qui veulent se faire beaux sont des "femmelettes"? Que l'on soit fille ou garçon plaire est important et aujourd'hui. Quand un garçon veut séduire il doit porter les derniers vêtements à la mode et bien se coiffer. Auparavant ces codes était réservé aux femmes ou à certains hommes fortunés où artistes. Du coup on a tendance à trouver efféminés les garçons qui s'y conforment. Aujourd hui être un garçon et utiliser du gel ou de la crème hydratante voir s’épiler le torse ou les sourcils pose moins de questions. Ce n'est pas jouer les filles, mais c'est tout de même accepter la dictature de la beauté qui était autrefois réservé aux femmes. Les couvertures de magazine montrent aujourd'hui des hommes musclés imberbes (sans poils) aussi retouché que les mannequins femmes. La société impose une norme esthétique qui peut être source de souffrance pour les filles comme pour les garçons.

Finalement, en plus des différences naturelles que l'on a vu auparavant, il existe des différences d'apparence que l'on choisit. Lorsque ce n'est pas inné, on dit que c'est acquis (car c'est construit, ce sont le résultats de choix, de coutumes et d'habitudes culturelles). Quelles différences visibles et non naturelles pourrions nous noter? (faire une deuxième carte mentale au tableau avec "Acquis".

La longueur des cheveux - les vêtements - le maquillage - les talons - les bijoux - les accessoires - la couleur des vêtements

4. Trace écrite

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Remplir la leçon du jour.

4

Analyse des stéréotypes sexués dans une affiche publicitaire

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Exercer une aptitude à la réflexion critique pour construire son jugement.
- Participer de façon constructive aux échanges avec d’autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue.
-Média et information: Comprendre les modes de production et le rôle de l'image.
- Aborder la notion d'intégrité de la personne (sexisme)
Durée
60 minutes (8 phases)
Matériel
Photographie de deux publicités

1. Rappel de la dernière séance

collectif | 5 min. | réinvestissement

Qu'avons-nous appris hier en EMC?

Les hommes et les femmes ont des différences physiques dû notamment aux hormones, mais les autres différences (vêtements, longueur des cheveux etc) sont des différences non naturelles, elle sont construites et peuvent évoluer. Ce qui est important de retenir c'est que femmes et hommes sont égaux.

2. Affiche publicitaire

collectif | 5 min. | découverte

Projeter les deux affiches publicitaires.

Observer en silence quelques secondes ces deux affiches. Quels sont les objectifs d'une affiche publicitaire?

Vendre un produit, valoriser un produit

Voyez-vous souvent des affiches publicitaires? Ou en trouve t-on ?

Dans les transports en commun, sur le bord des routes, sur les car, les arrêts de bus ...

3. Affiche publicitaire: quel est le produit vendu ?

individuel | 5 min. | recherche

Sur un brouillon, vous noterez le produit qui est vendu par la première affiche puis le produit qui est vendu par la deuxième affiche.

Laissez 2 min puis mettre en commun.

4. Mise en commun des réponses

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Mettre en commun les réponses.

Première affiche: des chaussures

Deuxième affiche: une robe, du pétrole, un lampe, une affiche de bal...?

Débat interprétatif: Pourquoi reconnait-on facilement le produit à vendre dans l'affiche Stiller et plus difficilement le produit dans l'affiche Saxoleine ? Quels sont les intentions des auteurs de ces affiches? 

La méthode de Lucian Bernhard qui a fait l'affiche Stiller est le montrer le produit ainsi que la marque de manière claire.

La méthode de Jules Chéret est d'investir la rue et d'attirer le regard par une tache de couleur vive, une jeune femme séduisante. Le passant sera happé par une accroche (la femme) qui n'a pourtant rien à voir avec le produit à vendre.

Il y a donc deux méthodes, soit vendre un produit en attirant l'attention sur autre chose, soit clamer la valeur du produit.

La publicité est une forme de communication dont le but est de fixer l'attention d'une cible visée. Depuis longtemps, les publicitaires utilisent la femme comme appât de consommation, mettant leurs atouts et leur féminité en avant.

5. Exercer le regard critique des élèves

collectif | 10 min. | entraînement

Projeter la troisième publicité:

-Identifiez-vous le produit à vendre? (Lampe qui purifie l'air)

-Points communs et différences avec les affiches anciennes?

-Laquelle des trois est la plus efficace ? Pourquoi ?

-Trouvez-vous la présence de la femme utile?

Les élèves répondent à mes questionnements, débattent.

A présent, vous allez ressortir les publicité que vous avez trouvé chez vous hier soir et vous allez les classe en deux catégories: soit comme dans la méthode de Lucian Bernhard qui met en valeur le produit soit comme Jules Chéret qui tente d'attirer le regard par la mise en scène d'une personne. 

Les élèves trie sur leur bureau les publicités (travail par groupe de 5 ou 6).

6. Les stéréotypes dans la publicité

collectif | 10 min. | découverte

En plus d'utiliser les femmes comme appât, les publicitaires utilisent aussi les stéréotypes, les clichés, pour vendre.

Projeter les publicité de la société générale.

Qui est-ce qui vend ici, quelle est la marque ?

Y a - t- il un rapport entre une banque et une équipe de rugby ou un groupe de danseuse classique?

Quels sont les stéréotypes véhiculés

Des filles, propres et sages qui aiment la danse (en sport gracieux), en tutus roses.

Des garçons, plein de boue qui aime le rugby (un sport violent)

C'est sur ce genre de stéréotypes que repose le marketing sexué qui différencie les mêmes produits dans leur version fille et leur version garçons (brosse à dents, dentifrice...), l'objectif étant de vendre plus et donc de gagner plus d'argent.

7. Le sexisme dans la publicité

collectif | 10 min. | découverte

Les stéréotypes utilisés par les publicité peuvent être malveillants, ils cherchent à ridiculiser un groupe de personne (souvent les femmes) ou alors donnent une image erronée des rôles des hommes et des femmes.

Projeter les deux affiches sexistes.

Les élèves observent quelques secondes.

Qu'est-ce qui est vendu dans ces affiches publicitaires? 

Comment la femme est-elle ici utilisée?

Les publicitaires utilisent le stéréotype de la femme au foyer qui cuisine, cette publicité sexiste est ciblée pour les hommes. Dans la deuxième affiche, le loueur de voiture utilise un stéréotype faux, celui disant que les femmes serait dangereuse au volant. 

8. Conclusion

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Le sexisme est une façon de penser qu'un sexe est supérieur à l'autre. Le sexisme est une attitude discriminatoire qui considère que les droits d'égalité et à la liberté pour les deux sexes est impossible ; ainsi la personne sexiste va avoir tendance à rabaisser et dévaloriser  l'autre sexe considéré comme plus faible. Le sexisme va à l'encontre des principes d'égalité entre les femmes et les hommes.

Distribuer la leçon du jour.

5

Les inégalités entre les femmes et les hommes

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Respecter autrui et accepter les différences.
- Apprendre à mettre à distance préjugés et stéréotypes et être capable d'apprécier les personnes qui sont différentes de soi et de vivre avec elles. .
- Lire, interpréter, commenter des tableaux organisant des données de natures diverses.
Durée
60 minutes (6 phases)
Matériel
Vidéo "C'est quoi le genre?" Centre Hubertine
Exercice tableau "répartition des temps de vie selon le sexe"

1. Rappel des dernières séances

collectif | 5 min. | réinvestissement

Annoncer que nous passons en Enseignement Moral et Civique et que nous continuons la séquence. Demander aux élèves d'expliquer ce que nous avons appris depuis le début.

Les stéréotypes sont des idées toutes faites mais pas forcément vraies.

Les femmes et les hommes ont des différences physiques (sexe, morphologie, muscle, hormones...), on parle d'inné, mais aussi parfois des différences socialement construites qui ne sont pas naturelles, on parle d'acquis (longueur des cheveux, maquillage, vêtements, accessoires...). Ces différences là ne sont pas imposées, on peut être une fille et porté des accessoires dits masculins ou être un garçons et porter des accessoires dits féminins.

Les différences existantes entre hommes et femmes n'impliquent pas la supériorité de l'un ou de l'autre. Pourtant, notamment dans les médias ou la publicité, certains font preuve de sexisme: ils utilisent la femme pour se moquer d'elle, utilisent des stéréotypes pour la ridiculiser par exemple.

2. Sexe=genre ?

collectif | 15 min. | découverte

La dernière fois, nous avions évoqué à l'oral la différence entre sexe et genre... quelqu'un pourrait me dire qu'elle est-elle?

Le sexe est une donnée biologique il est défini par les caractéristiques génétiques et physiques d'une personne tandis que le genre décrit ce que la société une époque donnée définit féminin ou masculin.

Je vais vous montrer une vidéo qui explique plus précisément ce qu'est le genre et les inégalités qui en découlent.

Les élèves visionnent "C'est quoi le genre?" 

https://www.youtube.com/watch?v=xtbDynD7DE8

Questions à poser:

-C’est quoi la différence entre le sexe et le genre ?

-A quoi ça sert de « porter les lunettes de genre ? »

Chausser les lunettes de genre permet ainsi de pointer parmi les différences celles qui ne sont ni biologiques ni innées mais socialement construites, le genre est un outil d'analyse très utile pour comprendre comment se construisent les inégalités entre les femmes et les hommes.

-Que permet voir les « lunettes de genre » lors de l’anniversaire des jumeaux ?

Chausser les lunettes de genre permet de débusquer les stéréotypes dans l'éducation des filles et des garçons : un poupon, un livre, un aspirateur pour elle ; un monstre, une fusée, un ballon pour lui. Aujourd'hui encore, filles et garçons ne reçoivent pas la même éducation, dès le plus jeune âge, la société définit des rôles pour les filles et les garçons en leur attribuant des qualités et des comportements différents ; ces stéréotypes influencent fortement la manière dont filles et garçons se projetteront plus tard dans leur vie. 

-Que permet de voir les « lunettes de genre » dans le milieu professionnel ?

Chausser les lunettes de genre permet de mettre à jour les inégalités professionnelles. Par exemple, les femmes et les hommes n'occupent pas les mêmes postes, à statut équivalent les hommes gagnent plus que les femmes et ce sont les hommes qui occupent les postes de pouvoir et à responsabilités.

-Que permet de voir les « lunettes de genre » à la maison ?

Mettre nos lunettes de genre permet de constater que contrairement aux apparences, le travail domestique reste majoritairement à la charge des femmes au sein des couples : même si les 2 travaillent, les femmes passent chaque jour 1h20 de plus que les hommes à faire le ménage les courses ou encore s'occuper des enfants.

-En conclusion, qu’est-ce que permettent « les lunettes de genre » ?

Mettre les lunettes de genre c'est mettre à jour les inégalités entre les femmes et les hommes produites par l'éducation, la culture et les traditions. Les études de genre mettent en évidence les inégalités qui persistent dans notre société, ces études sont donc indispensables à la réalisation d'une société égalitaire, afin d'ouvrir le champ des possibles des femmes et des hommes, d'offrir plus de liberté, de choix dans la vie et professionnelle.

3. Les inégalités qui demeurent à la maison

binômes | 15 min. | recherche

Je vais vous distribuer un document (projeter le document), sur ce document vous trouverez un tableau. Quelle est la source du document ?

Insee, enquête emploi du temps 2009-2010. Insee, c'est l'Institut national de la statistique et des études économiques collecte, produit, analyse et diffuse des informations sur l'économie et la société françaises.

Quel est le titre du tableau?

Répartition des temps de vie selon le sexe.

Qu'est-ce que le temps de vie ?

La durée moyenne au cours d'une journée

Par deux, vous allez répondre dans votre brouillon à la question 1 et 2. Vous ferez des phrases complètes et vous utiliserez les données du tableau.

Lorsque vous aurez terminé, vous pouvez faire les questions 3, 4 et 5.

4. Mise en commun des réponses

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les femmes travaillent moins que les hommes (4h48 contre 6h05)

Les femmes ont moins de temps libres que les hommes (2h45 contre 3h20)

Les femmes passent plus de temps aux tâches domestiques (3h26 contre 2h00)

Les élèves donnent leurs avis. 

À partir des années 1930, pour un homme permettre à son épouse de rester à la maison donc l'entretenir était un signe d'ascension sociale, un idéal à atteindre ; en contrepartie la femme se devait de proposer à son mari un cadre agréable lorsqu'il rentrait du travail. C'est pourquoi elle passe aussi du temps à décorer la maison, à se maquiller et à s'habiller. Aujourd hui le nombre de femmes qui travaillent est équivalent à celui des hommes, pour faciliter le travail féminin, le congé de maternité rémunéré et des modes de garde pour les enfants en bas-âge ont été institués. Mais en 2013, 80% des tâches ménagères sont toujours effectuées par des femmes Dans les mentalités, s'occuper des enfants et faire le ménage demeurent des activités féminines, certains hommes considèrent que les femmes sont plus douées, voire sont « faites pour ça »…. mais ce sont des stéréotypes !

5. Les inégalités qui demeurent à l'école

collectif | 10 min. | recherche

Projeter la photographie "L'école" représentant les élèves de l'école Polytechnique pendant le défilé du 14 Juillet.

Observer en silence.

Que voit-on sur cette photo?

Les élèves de l'école Polytechnique pendant le défilé du 14 Juillet.

Ce sont des étudiants de l'école polytechnique, ils portent un uniforme et des fils sur les Champs Elysées le 14 juillet avec les armées car c'est une école militaire, c'est une "grande école", accessible après un concours difficile et les matières enseignées sont principalement scientifiques; après leur formation les étudiants peuvent intégrer l'armée mais aussi travailler pour de grandes entreprises ou administrations. 

Ce sont des étudiants ou voyez-vous aussi des étudiantes?

Quelques filles sont présentes sur cette photo, elles défilent d'ailleurs en premier pour qu'on les voit mieux car elles sont peu nombreuses; le concours de cette école n'a été ouvert aux femmes qu'en 1972 car les carrières militaires étaient jusqu'alors réservées aux hommes. En 2013 quand 4 garçons entre à polytechnique une seule fille y est admise .

Savez-vous depuis quand les écoles sont mixtes? C'est à dire avec des classes où filles et garçons sont mélangés?

Avant 1975 filles et garçons étaient séparés dès la maternelle. Les programmes, les enseignants et les enseignements étaient différents même s'il existait des équivalences. Aujourd hui, toutes les écoles sont mixtes et la répartition filles garçons dans les classes et égalitaires jusqu à la fin du collège.

Les filles sont-elles meilleures que les garçons à l'école ?

D'après une étude du ministère de l'éducation nationale les filles redoublent moins que les garçons et ont des meilleurs résultats tout au long de leur scolarité que les garçons. Or il n'existe pas de différence d'intelligence entre les filles et les garçons. Il faut se pencher du côté de la culture et de l'éducation car, dès la petite enfance, on a appris au filles à être sage, à obéir et on a privilégié chez les garçons l'autonomie et la prise de risque; ce qui explique l'écart de résultats: les filles se conforme mieux au modèle scolaire. Malgré une meilleure réussite tout au long de leur scolarité, les filles s'orientent vers des filières où les débouchés sont moins importants, les salaires inférieurs et les possibilités de carrière moindre. Elles ont peut être intériorisé leur infériorité, elle ne s'estime pas capable malgré leurs bons résultats. Il y a aussi peut être une part de projection des rôles sociaux: faire une grande école c'est accéder à un poste de responsabilité donc passer moins de temps avec sa famille, rôle traditionnellement dévolu aux femmes.

6. Leçon du jour

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Distribuer la leçon du jour.

Quelques élèves la lisent à haute voix.

Rajouter que les inégalités demeurent aussi dans le milieu de la politique mais aussi dans les violences subies (verbales ou physiques).

6

La conquête de l'égalité

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Être capable d'appréhender les causes et les conséquences des inégalités

- Respecter autrui : accepter et respecter les différences dans son rapport à l'altérité et à l'autre.

- Comprendre comment, dans une société démocratique, des valeurs communes garantissent les libertés individuelles et collectives, trouvent force d'application dans des règles et dans le système du droit, que les citoyens peuvent faire évoluer selon des procédures organisées.
Durée
60 minutes (6 phases)
Matériel
Vidéo "Le droit de vote des femmes" sur Lumni
Vidéos "Elles ont toutes une histoire"
Photographie "Suffragettes française, 1935"
Leçon "La conquête de l'égalité"

1. Rappel

collectif | 5 min. | réinvestissement

yes Nous passons en Enseignement moral et civique, et nous sommes à la 5 ème séance portant sur l'égalité entre les filles et les garçons, entre les femmes et les hommes. Qu'avez vous retenu de la dernière séance?

Le sexe est différent du genre (donnée biologique vs ce que la société à une époque donnée définit comme féminin ou masculin).

Mettre les lunettes de genre permet de pointer parmi les différences celles qui ne sont ni biologiques, ni innées mais socialement construites; donc de comprendre comment se construisent les inégalités entre les femmes et les hommes.

Persistantes d'inégalités entre les filles et les garçons dans l'éducation, à l'école; inégalités entre femmes et hommes au travail, à la maison. 

2. La conquête du droit de vote

collectif | 10 min. | découverte

Si aujourd'hui, je travaille en tant que femme. Si aujourd'hui, je donne cours à des filles ET des garçons. Si aujourd'hui, je peux venir au travail en voiture. Si aujourd'hui, je choisis mon métier et je reçois mon propre salaire. Si aujourd'hui, je n'ai pas besoin d'être mariée pour vivre sereinement. Si aujourd'hui, je peux aller voter en 2022 aux prochaines élections. Et si, enfin, aujourd'hui, nous faisons un cours sur l'égalité entre les filles et les garçons c'est que les choses ont profondément évoluer depuis environ 200 ans. En effet, il y a 200 ans, je n'aurai pas pu travailler librement, conduire, être dans une école mixte, être non mariée, aller voter, etc. La plus grande avancée vers l'égalité entre les femmes et les hommes c'est le droit de vote des femmes.

Savez-vous en quelle année?

1944 (Il y a seulement 77 ans).

À la fin du 19e siècle, les femmes s'organisent pour revendiquer l'égalité avec les hommes ; elles militent pour le droit de vote et appartiennent au mouvement suffragiste.

Projeter la photographie "Suffragette Française, 1935"

Sur cette photographie de 1935, on voit des femmes manifester pour le droit de vote; elles brulent symboliquement des chaines sur la place de la Bastille et brandissent des affiches scandant "la Française doit voter". 

Tout au long du 19e et au début du 20e siècle, de nombreux hommes sont opposés au droit de vote des femmes partout en Europe, on disait qu'elles étaient faites pour se consacrer à leur famille et qu'elle ne pouvait donc accorder de temps à la politique, on évoquait leur immaturité, leur manque d'éducation qui aurait nui à l'intelligence des débats. Pouvoir voter c'est influencer les décisions générales mais aussi proposer des lois ou voter pour des mesures qui corrigeront d'autres inégalités, comme le fait par exemple qu'une femme ne pouvait ouvrir un compte en banque sans l'autorisation de son mari jusqu'en 1965.

Projeter la vidéo "Le droit de vote des femmes" (5min40)

Expliquer aux élèves que cette vidéo retrace la conquête du droit de vote des femmes, on y voit diverses images documentaires de l'époque.

 

3. Le droit à la contraception et à l'avortement

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

A la fin de la vidéo, il est dit que dans les années 60 les femmes s'émancipent. Elles ont un besoin de liberté, sur tous les plans. La nouvelle génération de féministes revendiquent la droit de disposer de son corps et de contrôler sa fécondité. 

Qu'est-ce que cela veut dire ?

Avec la contraception et donc le contrôle des naissances, les femmes ont pu choisir le moment et les meilleures conditions pour avoir leur enfant. 

La contraception la plus connue est la pilule : ce sont des hormones qui bloque l’ovulation chez la femme. Lorsque la contraception n'a pas fonctionné, les femmes peuvent avorter, c'est à dire enlever l'embryon qu'elles ont dans leur ventre par un médecin : on appelle cela une interruption volontaire de grossesse (ou IVG).

Qu'est-ce que permet la contraception, en quoi est-ce une bonne nouvelle pour la femme de pouvoir contrôler sa fécondité?

Grâce à la contraception, les femmes ont ainsi pu se consacrer à leur travail ou à d'autres activités comme la politique et ainsi sortir du rôle domestique qui leur était réservé.

Avec l'autorisation de la contraception et de l'IVG, les femmes ont fait un pas décisif vers l'égalité des sexes dans les années 1970 ; cela a remis en cause la conception traditionnelle de la famille, les femmes ont pu contrôler l'usage de leur corps. Il s'est opéré un rééquilibrage des pouvoirs dans le couple qui a eu de grandes conséquences non seulement au sein de la famille mais également de la société puisque les femmes ont ainsi pu accéder plus facilement à un travail et à des responsabilités.

4. Présentation des dates clés des droits des femmes

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Projeter au tableau "Les dates clés des droits des femmes".

Les élèves lisent, observent, puis quelques élèves lisent à haute voix les grandes dates.

Distribuer la photocopie de la leçon du jour sur la conquête de l'égalité.

Un élève lit le paragraphe sur la journée internationale des droits des femmes.

Faire signaler aux élèves que cette date anniversaire approche.

5. Présentations albums "droits des filles" et "droits des garçons"

collectif | 10 min. | découverte

Projeter les couvertures des deux albums. Expliquer que même s'il existe la déclaration des droits de l'Homme avec un grand "H", ces autrices ont choisi de créer la déclaration des droits de filles et la déclaration des droits des garçons pour montrer que nous sommes libres et égaux, peut importe que l'on soit une fille ou un garçon.

Projeter l' article 1 des filles et des garçons.

Les élèvent lisent, observent, commentent.

Projeter l'article 2 des filles et des garçons.

Les élèvent lisent, observent, commentent.

Projeter l'article 3 des filles et des garçons.

Les élèvent lisent, observent, commentent.

Projeter (selon le temps les articles 4, 5 et 6).

6. Créer son article à la manière des autrices

groupes de 6 | 15 min. | réinvestissement

Vous allez, en groupe, créer votre propre article, à la manière des autrices de ces albums. Vous allez être dans un groupe de filles ou de garçons et choisir ensemble un article, vous l'appellerez "article 1" et vous le noterez lisiblement en dessous. Je vais vous donner une grande feuille A3. Lorsque vous vous serez décidez pour l'article, je viendrai vous voir pour vous donner mon accord. Vous travaillerez donc d'abord sur brouillon avant de le noter sur la feuille A3. Lorsque l'article sera noté, vous illustrerez, un peu comme dans l'album, votre article. Si vous êtes un groupe de garçon, vous faites un article pour les garçons, si vous êtes un groupe de filles, vous faites un article pour les filles.

Un élève redit avec ses mots ce qu'ils doivent faire.

Créer deux groupes de filles et deux groupes de garçons. Distribuer les feuilles.

Mettre un chrono de 15 minutes (terminer les productions plus tard si le temps est dépassé.)

7

Mini exposé

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Prendre la parole de manière à se faire entendre de son auditoire.
- Prendre la parole en s'aidant du texte qu'on a préalablement rédigé.
- Être capable de mettre en relation différentes informations.
- travailler en équipe, partager des tâches, s'engager dans un dialogue constructif, accepter la contradiction tout en défendant son point de vue, faire preuve de diplomatie, négocier et rechercher un consensus.
Durée
60 minutes (5 phases)
Matériel
Grille critère de réussite exposé oral
10 pages documentaires EMC
Grille évaluation (1 par groupe)
Carte mentale égalité femme-homme

1. Rappel

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Demander aux élèves de formuler avec leurs mots ce que nous avons appris depuis le début de la séquence d'EMC.

Les élèves répondent à l'oral

2. Carte mentale

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Présenter la carte mentale (vidéo projecteur) sur l'égalité femme-homme avec les notions abordées dans la séquence. Expliquer aux élèves comment elle se lit. 

Afficher dans la classe la version papier en A3.

3. Mini exposé

collectif | 10 min. | découverte

Présenter le travail du jour

Vous allez travailler par groupe. Je distribuerai à chaque groupe deux documents portant sur un thème de l'égalité femme-homme. Vous lierez chacun en silence ces documents. Vous pourrez surligner les mots ou les phrases importantes, noter sur un cahier de brouillon les mots que vous le comprenez pas. Quand vous avez lu les deux documents, vous partagerez avec vos camarades pour un choisir un des deux que vous présenterez à l'oral devant la classe. 

Distribuer la feuille "Mini exposé oral"

Les élèves lisent les différentes parties de cette feuille.

4. Travail de groupe

groupes de 6 | 25 min. | recherche

Distribuer les deux documents par groupe.

Les élèves lisent et choisissent un document. Il sélectionne les informations importantes du document, se partage les tâches et préparent une petite feuille de note.

5. Présentation des exposés

groupes de 6 | 15 min. | évaluation

Les élèves présentent leurs documents par groupe, 3 minutes par groupe.

Evaluer avec la grille.

Poser des questions aux élèves en rapport avec le sujet qu'ils présentent

Ne pas les mettre en difficulté.

8

Questionnaire final égalité femme - homme

Dernière mise à jour le 28 février 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
- Respecter autrui et accepter les différences.
- Savoir remettre en cause ses jugements initiaux
Durée
10 minutes (1 phase)
Matériel
Questionnaires

1. Passation des questionnaires

individuel | 10 min. | réinvestissement

Les élèves répondent aux questionnaires concernant leurs réprésentations.

9

Evaluation

Dernière mise à jour le 07 mars 2021
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Connaitre quelques dates clé de la conquête de l'égalité.
Savoir ce qu'est un stéréotype.
Avoir des connaissances sur les inégalités entre les femmes et les hommes.
Comprendre la différence entre ce qui est naturel et ce qui est socialement construit.
Savoir ce qu'est le sexisme.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
Evaluation EMC égalité fille-garçon

1. Evaluation sommative

individuel | 30 min. | évaluation