Les aventures de Tom Sawyer

Discipline
Culture littéraire et artistique
Niveaux
SEGPA, 6ème.
Auteur
S. LAFFITTE
Objectif
Découvrir un jeune héros d’une autre époque et d’un
autre pays.
Comprendre comment Tom devient le héros de sa propre
aventure.
- Découvrir des romans d'aventures dont le personnage principal est proche des élèves (enfant ou animal par exemple) afin de favoriser l'entrée dans la lecture .
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 25 décembre 2016
Modifiée le 27 décembre 2016
Statistiques
2010 téléchargements
19 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Les extraits choisis permettent d’engager dans la lecture d'une œuvre littéraire des élèves de différents niveaux : tous les élèves
pourront suivre les aventures de Tom et Huck aux prises avec le redoutable Joe l’Indien et ils auront ainsi
tous une représentation du roman dans sa globalité.

Déroulement des séances

1

Entrée dans la séquence : jouons aux indiens

Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
Découvrir le héros d'un roman:
- dresser son portait (physique et moral)
- émettre des hypothèses sur les aventures à venir
Durée
45 minutes (1 phase)
Remarques
Adaptations du roman disponibles pour les élèves les moins efficients avec la littérature écrite et les activités de lecture interprétative, de problématisation de la lecture de certaines scènes par la comparaison avec plusieurs adaptations :

- bandes dessinées
Les trois tomes de la bande dessinée réalisée par
Frédérique Voulyzé, Jean-David Morvan et Séverine
Lefèbvre, éditions Delcourt, 2007, 2009
• Les quatre tomes de la bande dessinée réalisée par
Jean-Luc Istin, Mathieu et Julien Akita, éditions Soleil

-Manga
Les aventures de Tom Sawyer par Nobi Nobi

- Films
Les Aventures de Tom Sawyer (N taurog, 1938.)
• Tom et Huck (P Hewitt, 1995 )
• Tom Sawyer (H winterhurh, 2011)
• Tom Sawyer et Huckleberry Finn
( J Kastner 2014 )

- Série télévisée d’animation
49 épisodes de 26 minutes produite en 1980 par Nippon Animation, réalisée par Hiroshi Saitō,(disponibles sur Youtube.)

1. Rencontre avec Tom et sa bande

collectif | 45 min. | découverte

L'entrée dans la lecture se fait à travers une scène de jeu car, avant de vivre ses propres aventures, Tom passe son temps à initier ses camarades à «jouer à l’aventure ».

  1. Lecture silencieuse + recherche personnelle (questionnaire du livre).
  2. Compréhension relais
  3. Lecture oralisée
  4. Elaboration collective de réponses au questionnaire ( moment de méta-cognition : comment ai-je fait pour trouver la bonne réponse et la rédiger la réponse.

Questions

1.a.  A quoi les garçons jouent-ils dans cet extrait ?
Les enfants jouent aux Indiens ( dans le texte ligne 4, les termes tribus et scalpèrent l’indiquent implicitement.)

1.b En vous appuyant sur les indices du texte, écrivez la règle de ce jeu.

      1. Se déguiser en chef indiens («se tracèrent avec de la boue des zébrures sur tout le corps », « promus au rang de chefs »

     2. Organiser des combats pour reconstituer l'attaque d'un campement anglais (lignes 10-11)

    3. Organiser des combats entre tribus ennemies (lignes 12-13)

2. Quel rôle Tom joue-t-il dans son groupe d'amis ?
Tom est le meneur ; c’est lui qui a l’initiative du changement de jeu comme l’indique la première phrase de l’extrait : « Il [Tom] en profita pour les intéresser à un nouveau plan : cesser pour un instant d’être des pirates et, pour changer,
devenir des Indiens. Cette idée leur plut [...]»

3. Dans le texte de Mark Twain, remplacez "pirates" par "indiens" et "indiens" par "pirates", puis modifiez la suite du texte afin qu'il décrive le nouveau jeu.
« Il [Tom] en profita pour les intéresser à un nouveau plan: cesser pour un instant d’être des Indiens et, pour changer, devenir des pirates . »


Les élèves imagineront la suite à partir de la représentation qu’ils ont des règles du jeu de pirates.
 

2

Le sens des affaires

Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
• Découvrir le personnage principal du roman.
• Mettre en jeu un texte.
Durée
75 minutes (1 phase)
Remarques
Les élèves ont eu l’occasion de constater, avec les extraits lus dans la page d’ouverture, la position de meneur dont jouit Tom au sein de son groupe de camarades. Cet extrait
leur permettra d’analyser ce qui fait la force du personnage, capable de tourner à son avantage une situation qui s’annonçait très défavorable.

1. A la rencontre de Tom

collectif | 75 min. | découverte

Rappel des informations connues et des hypothèses élaborées lors de l'atelier découverte.

Lecture silencieuse avec recherche de la compréhension globale (qui ? quoi ? quand ? où ? Pourquoi / Comment ?)

Elaboration collective du sens

Lecture oralisée avec vérification du sens donné au texte par les élèves :  

- mise en évidence des contresens

- affinage du sens

- questionnaire de compréhension

Je découvre le texte

1. En quoi consiste la ruse de Tom ?

La ruse de Tom consiste à faire croire à chacun de ses camarades qu’il est très fier d’accomplir le travail de peinture que lui a confié sa tante et à se faire prier quand ils lui proposent de le remplacer.
 

2 .Identifiez les camarades qui tombent dans son piège.

Voici, dans l’ordre, les camarades qui tombent dans le piège : Ben, Billy Fisher, Johnny Miller, sans compter les suivants comme l’indique l’expression «et ainsi de suite, les uns après les autres » (l. 58).
 

3. Qu'a obtenu Tom à la fin de l'extrait ?

À la fin de l’extrait , Tom est le grand gagnant: il a fait accomplir son travail par ses camarades et en plus, il leur a extorqué leurs trésors : « Au milieu de l’après-midi, Tom, qui le matin était pauvre comme Job, regorgeait de richesses.» (l. 59-60)

 

Je comprends le texte

4. Quelle est l'attitude de Ben au début de la scène ?
Au début de la scène, Ben fanfaronne et nargue Tom en ironisant sur la situation de ce dernier: « Nous allons nous baigner. Tu ne viens pas ? Non, tu aimes mieux travailler, je vois ça ! » (l. 6-7)

5. Quel sentiment éprouve-t-il à partir de la ligne 17 ?

Ben se montre intéressé par l'activité de Tom presque envieux. Les réactions de Tom rendent la peinture de la palissade si attrayante que Ben éprouve l’envie de peindre lui aussi : « la question se présentait sous un nouvel aspect» (l. 17); « il s’intéressait, il se passionnait » (l. 21); « Tom, laisse-moi badigeonner un peu, moi aussi.» (l. 22).  L’emploi du verbe « badigeonner » indique bien qu’il envisage à ce moment le fait de peindre comme un jeu et non plus comme un travail.

6. Pourquoi Tom n'accepte-t-il pas tout de suite la proposition de Ben ? Quels arguments invoque-t-il ?

     Tom fait preuve d’une grande psychologie;  en n’acceptant pas tout de suite la proposition de Ben, il renforce le désir de peindre de ce dernier. Il invoque la responsabilité qu’il a engagée auprès de sa tante et l’amplifie en insistant sur le
fait que la peinture se trouve côté rue et impose un travail parfait étant donné le caractère exigeant de sa tante qui l’aurait choisi entre mille et aurait refusé de confier cette « délicate » tâche à Jim et à Sid. Il surjoue cette responsabilité en employant des superlatifs : « il n’y en a peut-être pas un d’entre nous sur mille..., un sur deux mille, qui ferait ça comme il faut » (l.29-30) et en s’interrompant à plusieurs reprises comme le montrent les nombreux points de suspension présents dans le dialogue.


7. Tom emploie le mot "draps" au sens figuré (l 37) Donnez le sens propre du mot puis expliquez la phrase de Tom en la remplaçant par une phrase synonyme.

Recherche dans le dictionnaire de la définition précise

Sens propre du mot «drap » : « Étoffe résistante de laine (pure ou mêlée à d’autres matières propres à l’ourdissage) dont les fibres sont feutrées (foulage) et le tissu est lainé.
Mettre qqn, être, se trouver dans de beaux, mauvais, vilains draps :  Mettre, être dans une situation embarrassante qui ne peut procurer que des désagréments.

On pourrait donc proposer de remplacer la phrase de Tom par la phrase suivante : " Je serais dans une situation très embarrassante."

8. Pourquoi peut-on dire que Tom a le sens des affaires ?

Rappelons que " Le sens des affaires"  est le titre donné à ce deuxième chapitre du roman.
Le sens des affaires de Tom est particulièrement développé puisqu’il parvient non seulement à faire effectuer son travail par ses camarades mais il leur extorque, en plus, leurs trésors : la manière dont il obtient toute la pomme de Ben (l. 39-43) est révélatrice de sa «manœuvre » basée sur des hésitations et des revirements.


Je mets en jeu le texte

9. Effectuez une lecture à voix haute de la première scène entre Tom et Ben (l 1-43). Mettez vous d'accord sur le ton des deux personnages pour rendre compte du retournement de situation.


Les débats qui s’engageront autour de la lecture à voix haute de la première scène permettront aux élèves de manifester leur compréhension de la scène qu’ils viennent d’analyser en répondant aux questions.
La mise en jeu sera l’occasion de donner libre court à leur interprétation du personnage de Tom et de son attitude à l’égard de ses camarades

 

Trace écrite

Cette scène permet au lecteur de mieux connaître Tom, le personnage principal du roman.

Le dialogue montre quelles relations il entretient avec les enfants de son âge et renseigne le lecteur sur plusieurs aspects de son caractère : l'ingéniosité, la ténacité et le sens des affaires.

3

Drame dans un cimetière

Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
• Étudier une scène d'action
• Comprendre l’implicite de certaines actions
Durée
75 minutes (1 phase)
Informations théoriques
Il s’agit là d’une scène centrale du roman : après avoir assisté à un vrai crime, Tom et Huck seront entraînés dans des aventures qui n’auront plus rien à voir avec les jeux dont ils étaient coutumiers et une tension dramatique va, à partir de cet épisode, s’installer dans le récit.
Cette scène nécessite d’être étudiée avec les élèves car la compréhension n’en est pas évidente pour des élèves de 6e qui ne sont pas encore tous en capacité de déduire des informations implicites à partir d’indices.

1. L'intensité dramatique

collectif | 75 min. | découverte

Présentation du texte

Mise en évidence de l'importance du paratexte

Lecture silencieuse et construction de sens

Elaboration collective du sens de texte

Verification par la lecture oralisée

Questionnaire

Je découvre le texte

1. Reconstituez la scène du crime : dessinez le plan de la scène avant, pendant et après le meurtre en situant précisément les personnages et l'arme employée.

Le recours au dessin permettra à chaque élève d’exprimer sa compréhension spontanée du texte. Ces traces de compréhension individuelle feront ensuite l’objet de discussions et de retours au texte afin de se mettre d’accord (notamment
sur l’emploi des différents substituts lexicaux désignant les protagonistes) pour reconstruire collectivement l’implicite du texte.

Je comprends le texte

2. Comparez le récit du meurtre par le narrateur à celui que Joe l'Indien fait à Potter. Quelle différence pouvez-vous observer ?

On demandera d’abord aux élèves de résumer oralement les deux récits du meurtre afin qu’ils se mettent d’accord sur l’enchaînement des actions de chacun d’eux. Cet échange fera ressortir une différence fondamentale entre les deux récits:
– le récit du narrateur met clairement en évidence la culpabilité de Joe l’Indien :    "Alors Joe l’Indien bondit, plongea le couteau jusqu’à la garde dans la poitrine du jeune homme, qui chancela et s’écroula sur Potter en le couvrant de sang."(l. 11-13)
– le récit de Joe l’Indien tente de persuader Potter qu’il est le meurtrier : « Tu t’es relevé en titubant, comme tu as pu ; tu as attrapé ton couteau, tu le lui as enfoncé dans le corps juste au moment où il te frappait une seconde fois, et sous le choc tu es resté sans connaissance jusqu’à maintenant. » (l. 51-56).

 

3. Quelle précaution Joe l'Indien a-t-il prise pour que Potter soit convaincu par son récit ?

Pour que Potter soit convaincu par son récit, Joe l’Indien a pris la précaution de placer l’arme du crime dans la main de Potter qui avait perdu connaissance : « Il [...] plaça le poignard fatal dans la main droite de Potter » (l. 21-22).
 

4. Pourquoi Potter croit-il si facilement ce que lui raconte Joe l'Indien ?

Potter croit facilement ce que lui raconte Joe l’Indien car il a consommé de l’alcool dans la nuit : « Je n’aurais pas dû boire cette nuit. Mais j’ai encore la tête lourde, pire que quand nous sommes partis » (l. 34-36) ; « Tout ça, c’est la faute au whisky et à l’état dans lequel j’étais.» (l. 58)

De plus, Potter semble être assez naïf et montre une confiance absolue en Joe l’Indien : « Dis-moi, Joe, vrai de vrai, mon
vieux, est-ce que c’est moi qui ai fait ça ? » (l. 37-39)

Prolongement
 Imaginez en quelques lignes, le dialogue entre Tom et Huck, immédiatement après la scène. Vous devrez  montrer ce que ressentent les deux garçons et imaginez ce qu'ils décident de faire.

Les dialogues pourront être élaborés en groupes et ce sera l’occasion de revenir sur les indices dont la signification poserait encore des problèmes à certains élèves. Chaque groupe pourra ensuite présenter son dialogue au reste de la classe et une discussion autour des choix des uns et des autres enrichira l’interprétation collective du texte. Ce sera alors le moment de faire découvrir aux élèves la scène imaginée par Mark Twain dans les premières pages du chapitre « Le serment » :  les élèves percevront d’autant mieux les choix d’écriture de l’auteur qu’ils viendront de se confronter à leurs propres choix.

Trace écrite

Lire un roman d'aventures, c'est anticiper, construire des hypothèses à partir des indices que donne l'auteur. Dans ce passage, le narrateur ne rend pas compte explicitement des intentions de Joe l'Indien : c'est au lecteur de les imaginer. Le roman d'aventures produit ainsi un effet d'attente.


 

4

Tom au tribunal

Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
• Comprendre les interactions entre les personnages.
Durée
50 minutes (1 phase)
Informations théoriques
Cet extrait s’inscrit dans la suite de l’extrait précédent et met en scène le courage de Tom engagé cette fois dans une affaire d’adultes : ce ne sont plus les règles d’un jeu qu’ils’agit de respecter mais les lois du tribunal. C’est d’ailleurs à « Thomas Sawyer» que le juge s’adresse et non plus à Tom.

1. Dans la cour des grands

collectif | 50 min. | découverte

Situation du texte dans l'oeuvre

Résumé relais: plusieurs élèves résument les extraits déjà étudiés et se passent le relais.

Lecture silencieuse : recherche de la compréhension globale pour le groupe le moins efficient en lecture

Mise en commun et construction de sens

Lecture oralisée: validation du sens construit.

Questionnaire de compréhension et de manipulation de la langue.

 

Je découvre le texte


1. Qui est accusé ? De quoi ?
Potter est accusé du meurtre du docteur.

2. Le témoignage de Tom confirme-t-il la culpabilité de l'accusé ?
Le témoignage de Tom disculpe Potter en dévoilant la culpabilité de Jo l’Indien :"... Et quand, d’un coup de la pièce de bois, le docteur a renversé Potter, Joe l’Indien a bondi, le couteau en main, et... » (l. 60-61)


Je comprends le texte

3. Identifiez chacun des mots qui constituent le groupe nominal "une surprise intriguée" (l2). Quel effet produit l'association des deux derniers mots ?
« Une surprise intriguée » : ce groupe nominal est constitué du nom « surprise» qui désigne un état de trouble suiteà un étonnement, et du participe passé « intriguée» employé comme adjectif qui dénote une curiosité, une perplexité plus ou moins inquiète.

La redondance de ces deux termes insiste sur l’étonnement général que suscite la comparution de Tom comme témoin: « Tous les regards se dirigèrent avec curiosité vers Tom Sawyer qui venait de se lever et gagnait la barre. » (l. 4-6)

4. Quels sont les deux types de phrases utilisées par le juge ? Justifiez leur emploi.
À la ligne 1, le juge utilise une phrase injonctive, «– Que l’on fasse comparaître Thomas Sawyer ! », pour donner l’ordre à Tom de comparaître.

Lignes 9-10, il utilise une phrase interrogative, « – Thomas Sawyer, où étiez-vous le
17 juin vers minuit ? », pour engager Tom à raconter précisément la scène dont il a été le témoin.

5. Relevez les expressions qui décrivent l'attitude de Tom tout au long de la scène. Que constatez-vous ?
Au début de la scène, l’accent est mis sur la montée de la peur de Tom qui va jusqu’à le rendre muet : – « L’enfant ne paraissait pas à son aise, en réalité il était effaré.» (l. 6-7) ; – « Tom jeta un regard sur le visage impassible de Joe l’Indien, et la
parole lui manqua. L’assistance écoutait fiévreusement, mais les mots ne venaient pas .» (l. 11-14).
Tout au long de la scène, Tom prend petit à petit de l’assurance : – « l’enfant se ressaisit et réussit à parler à voix assez haute pour qu’une partie de l’audience  l’entendît » (l. 15-17) ; – « Tom hésita .» (l. 43) ; – « Tom commença, en bredouillant d’abord un peu ; au fur et à mesure qu’il s’échauffait les mots lui vinrent de plus en
plus facilement. Au bout d’un instant on n’entendait plus dans la salle que le son de sa voix . » (l. 52-55) ;
Ce sont les encouragements répétés du juge qui permettent cette prise de confiance progressive de Tom : – « –un peu plus haut , s’il vous plaît. n’ayez pas peur » (l. 19-20) ; – « Parlez un peu plus fort . » (l. 27) ; – « – Parlez, mon petit ; n’ayez  pas peur. Il faut avoir le respect de la vérité . » (l. 44-45) ; – « Maintenant,  mon petit, racontez ce qui s’est passé. Racontez-le à votre manière, sans rien  omettre, et n’ayez pas peur . » (l. 50-51).

6. Quel effet les paroles de Tom ont-elles sur le public ? Et sur Joe l'Indien ? Justifiez votre réponse par des mots du texte.

Le public est d’abord profondément surpris, (réponse question 3.), puis l’amusement fait suite au sentiment de surprise : « Il y eut dans la salle une manifestation d’hilarité » (l. 47). Enfin, le public de plus en plus attentif finit par être « accroché » aux paroles de Tom: « Au bout d’un instant on n’entendait plus dans la
salle que le son de sa voix. Tous les regards étaient fixés sur lui ; chacun retenait son haleine et, sans tenir compte de l’heure,écoutait, bouche bée, la sinistre et passionnante histoire. L’émotion fut à son comble [...] » (l. 54-59).

Quant à Joe l’Indien, son attitude progresse à l’inverse de celle de Tom : très sûr de lui au début de la scène devant la peur de Tom, le doute s’installe en lui à mesure que Tom prend confiance, pour laisser place à la panique de la fuite finale mise en évidence par l’emploi de l’expression « coup de théâtre » qui, dans une pièce de théâtre, insiste sur le changement soudain dans l’action dramatique et dans la situation des personnages: – (l. 11-12) « le visage impassible de Joe l’Indien » ; – (l. 22-23) « Un sourire de mépris passa sur les lèvres de Joe l’Indien. » ; – (l. 18-19 sous  illustration) « Joe l’Indien eut un tressaillement  presque imperceptible.» ; – (l. 62-64) «Coup de théâtre ! Rapide comme l’éclair,le métis, bousculant tous ceux qui se trouvaient sur son passage, venait de sauter par la fenêtre et avait disparu.».

Prolongement
Tom Sawyer hésite à comparaître au tribunal car il craint que Joe ne s'attaque à lui. Il se confie à son ami Huck. Rédigez leur dialogue en une dizaine de lignes ou présentez leur discussion sous forme de Bande Dessinée.


Ce travail d’écriture permettra aux élèves d’affiner leur perception du personnage de Tom en analysant les intentions qui l’ont poussé à agir. La forme dialoguée sera l’occasion d’identifier les valeurs portées par le personnage et de les discuter.

 

Trace écrite

Dans cette scène de tribunal règne une véritable tension. Le témoignage de Tom est décisif. Le narrateur précise l'effet que ses paroles exercent sur les différents protagonistes. La fuite du véritable coupable constitue le coup de théâtre final.

5

Dans la maison abandonnée

Dernière mise à jour le 26 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
• Identifier le motif des témoins cachés.
• Comprendre comment le jeu des enfants devient réalité
Durée
50 minutes (1 phase)
Informations théoriques
La situation de cet extrait rappelle la situation de la scène du cimetière : les deux enfants, au beau milieu de leur jeu de chasse au trésor dans une maison abandonnée, se retrouvent témoins de la découverte, par Joe l’Indien et son complice, d’un trésor bien réel. La trame de l’histoire de Joe l’Indien continue ainsi de se tisser sous le regard des enfants en faisant, cette fois, parfaitement écho à leur jeu.

1. De nouvelles révélations.

collectif | 50 min. | découverte

Présentation du texte

Mise en évidence de l'importance du paratexte

Lecture silencieuse et construction de sens

Elaboration collective du sens de texte

Vérification par la lecture oralisée

Mise en voix  (groupe de 5 élèves)  : 3 élèves se répartissent les voix du narrateur, de Joe l'Indien et de son complice, 2 autres élèves doivent mimer les réactions de Tom et Huck.

Pour mettre en voix le texte, les élèves devront débattre, en groupes, de l’exacte répartition des voix et parviendront ainsi tous à une compréhension globale de la situation d’énonciation.

Questionnaire

Je découvre le texte
2. Joe et son complice savent-ils qu'ils sont observés ? Justifiez votre réponse. Repérez l'endroit du texte où les enfants risuqent d'être découverts.
Joe et son complice ne se savent pas observés, la liberté de leurs propos le prouve. Les enfants risquent d’être découverts à cause des outils qu’ils ont utilisés pour leur chasse au trésor et qui intriguent Joe l’Indien : « J’ai failli oublier.Il y avait de la terre fraîche sur cette pioche. (Terreur folle au premier étage.) Qui a pu apporter ici une pelle et une pioche ? Pourquoi y a-t-il de la terre fraîche là-dessus? Qui a apporté des outils ici ? Où sont ces gens ? As-tu entendu quelqu’un ? As-tu vu quelqu’un ? »  (l. 32-37) Ce passage donne tout son sens au premier indice de suspicion de Joe
l’indien qui avait pu passer inaperçu à la première lecture des élèves : « Joe l’Indien prit la pioche, l’examina attentivement, hocha la tête, marmonna quelque chose et se mit au travail.» (l. 13-14)

Mark Twain exploite cette piste pour faire monter la tension dramatique : elle sera à son sommet dans la page qui suit l’extrait (p. 255 de l’édition du Mercure de France) où la suspicion de Joe l’Indien lui fait prendre la décision d’aller inspecter l’étage.

Je comprends le texte
3. Montrez que le jeu des enfants devient réalité.
On lit ligne 3 : « La réalité dépassait leur espoir.»
On peut rappeler aux élèves que le chapitre précédent intitulé « À la recherche d’un trésor » est entièrement consacré à la chasse au trésor des deux enfants (et on peut bien sûr inviter les élèves à le lire).
La lecture intégrale du chapitre permet de mieux apprécier les rebondissements car c’est en voulant cacher leur magot de six cent cinquante dollars que Joe l’Indien et son complice découvre un trésor caché...

4. Quel type de phrases les bandits emploient-ils à la fin du texte? Quel sentiment cela traduit-il ?
Il s’agit de phrases interrogatives ( réponse question 2 )  et qui expriment les doutes de Joe l’Indien en ce qui concerne la présence des outils. D’autres phrases
interrogatives traduisent les hésitations des deux complices pour savoir où et comment cacher le trésor : « Qu’est-ce que nous allons faire de tout ça ? On le remet en terre ? » (l. 29-30) ; « Enterrer le magot ici pour qu’on vienne et qu’on voie la terre fraîchement remuée ? » (l. 37-38)

Des phrases exclamatives soulignent, en revanche, leurs certitudes: « Pas de ça ! »
(l. 38) ; « Évidemment ! Dire que je n’ai pas pensé à ça plus tôt ! » (l. 40)

5.Relevez les mots qui décrivent les réactions des deux bandits et celles des enfants. Que constatez-vous ?

Il y a une parfaite synchronisation des réactions des personnages, les mots des deux bandits déclenchant les réactions des enfants. On peut les mettre en parallèle
dans un tableau : Répliques de Joe l’Indien / Réaction des enfants
« Oui. » / (Joie délirante au premier étage.)                                                                           « Non, par le grand Sachem, non ! »/ (Profonde consternation au premier étage.)
« J’ai failli oublier. Il y avait de la terre fraîche sur cette pioche.» / (Terreur folle au premier étage.)

6. Pourquoi Joe l'Indien et son complice décident-ils de ne pas enterrer le coffre dans la maison ? Quelle conséquence cette décision a-t-elle pour les enfants ?
Le doute semé par la présence des outils fait prendre aux deux bandits la décision de ne pas enterrer le coffre dans la maison. Cette décision complique la tâche des enfants, d’autant plus que les deux complices évoquent la cachette choisie en message codé : « Tu veux dire au n°1 ? – Non, au n°2, sous la croix. L’autre est trop facile à repérer. » (l. 40-42)
L’auteur ouvre ainsi la voie vers de nouvelles péripéties : les deux garçons vont devoir décoder le message pour trouver le trésor.

Prolongement
 Imaginez le dialogue entre Tom et Huck à la suite de la scène. Quels sentiments éprouvent-ils ? Quel plan d'action décident-ils de mettre en place ?

Aide: banque de mots des émotions + banque de mots des verbes d'action

Trace écrite
Le motif du témoin caché est fréquent dans les récits d'aventures. Un personnage voit la scène sans être vu et entend des paroles qui ne lui sont pas destinées. Il craint d'être découvert, ce qui tient le lecteur en haleine.

Ce type de scène fait progresser l'action, car les personnages (ici Joe et son complice) révèlent leur projet.

 


 

6

Découverte du trésor

Dernière mise à jour le 27 décembre 2016
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
• Analyser un cadre propice au mystère.
Durée
55 minutes (1 phase)
Informations théoriques
Le lien entre cet extrait et le précédent est le même qu’entre l’extrait 2 et l’extrait 3 : témoins d’aventures d’adultes dans le premier extrait, les enfants en deviennent les héros dans le deuxième. Dans l’extrait suivant c’est la ténacité et la perspicacité de Tom qui sont mises en valeur, qualités complétant la figure de héros construite dans l’extrait 3 où Tom était parvenu à surmonter sa peur et à démontrer sa bravoure face au personnage traître et lâche de Joe l’Indien.

1. Vers le dénouement

collectif | 55 min. | découverte

Situation du texte dans l'oeuvre

Résumé relais: plusieurs élèves résument les extraits déjà étudiés et se passent le relais.

Lecture silencieuse : recherche de la compréhension globale pour le groupe le moins efficient en lecture

Mise en commun et construction de sens

Lecture oralisée: validation du sens construit.

Questionnaire de compréhension et de manipulation de la langue.

Je découvre le texte

Réalisez un plan de la grotte accompagné de légendes après avoir relevé mes mots ou expressions qui la décrivent.

Représentez sur le plan obtenu l'itinéraire suivi par Tom et Huck.
La réalisation du plan de la grotte avec l’itinéraire suivi par les deux garçons pourra se faire en groupes après un temps de débat centré sur les expressions du texte
; ce sera ainsi, pour chaque élève, le moyen de construire sa représentation du lieu de l’action et de progresser dans sa capacité à déduire des informations implicites à partir d’indices repérés dans le texte. On pourra attirer l’attention d’élèves plus en
difficulté sur les expressions suivantes :
– « Dans la petite salle où se trouvait le rocher débouchaient quatre galeries » (l. 8-9);
– « Dans la quatrième, la plus près du rocher... une sorte de petit réduit » (l. 10-11);
– « De ce côté-ci il y a des empreintes de pas et des taches de chandelle » (l. 21-22);
– « sous ce rocher... creuser dans la glaise » (l. 23) ;
– « excavation naturelle qui passait sous le roc » (l. 29);
– « le boyau descendait en pente douce, tournant à droite,puis à gauche » (l. 32);
– « Après un coude brusque » (l. 33).


Je comprends le texte


3 .La progression des deux garçons dans la grotte est -elle rapide ? Justifiez.
Tom et Huck ont progressé en descendant de plus en plus profondément dans la grotte après avoir creusé dans la glaise sous le rocher.
Le texte comporte très peu de connecteurs temporels au sens strict (« tout à coup» l. 20) et c’est la répétition des actions des deux garçons décrites de façon très  détaillée qui permet au lecteur de percevoir la durée de la scène et la lenteur de leur progression :
– « L’ examen des trois premières ne donna rien. Dans la quatrième, la plus près du rocher, ils découvrirent une sorte de petit réduit [...] Mais pas de coffre» (l. 9-10, 11-13);
– « Les gamins fouillèrent l’endroit à diverses reprises mais en vain » (l. 13-14) ;
– « Malgré de nouvelles recherches , ils ne trouvèrent rien.» (l. 18).

4. Relevez les verbes de mouvement dans le premier paragraphe. A quel temps sont-ils conjugués ? Justifiez l'emploi de ce temps.
Les verbes qui décrivent les actions des deux garçons sont conjugués au passé simple (« Tom passa », « ses talons s’imprimèrent », « Huck suivit  », « ils découvrirent », « Les gamins fouillèrent »). L’emploi de ce temps marque le caractère ponctuel des différentes actions dont l’enchaînement constitue le premier plan du récit. Les autres verbes du paragraphe sont conjugués à l’imparfait de l’indicatif parce qu’ils décrivent les lieux («se trouvait », « débouchaient », « il y avait») ou, dans le cas du verbe «descendre », parce qu’il présente une action dans sa durée : « comme il descendait ».

5.Relevez dans le texte trois expressions qui montrent que c'est Tom qui guide la recherche.
C’est  Tom qui prend toutes les initiatives et qui trouve les solutions alors que Huck se contente de suivre. On peut construire un tableau pour mettre en parallèle les actes des deux enfants : Tom / Huck
« Tom passa le premier. » (l. 7) / « Huck suivit. » (l.8)
« Tom réfléchit. Tout à coup, il se leva » (l. 19-20) / « Huck donnait sa langue au
chat. » (l. 19) « – Ce n’est pas une mauvaise idée, dit Huck ragaillardi. » (l. 24) 

« Tom sortit son véritable « Barlow» et creusa.» (l. 25) /  Huck se mit à creuser à son
tour. » (l. 28)
« Tom y descendit.» (l. 29-30) / « Huck le suivait. » (l. 33)

6. Pourquoi les deux garçons éprouvent-ils du découragement ? Comment Tom parvient-il à trouver une solution ?

Les deux garçons éprouvent du découragement car ils ont exploré méthodiquement toutes les possibilités sans rien trouver. C’est en réfléchissant et en raisonnant par déduction à partir de ses observations que Tom parvient à trouver une solution : « De ce côté-ci il y a des empreintes de pas et des
taches de chandelle ; des autres côtés il n’y en a pas. Qu’est- ce que ça veut dire ? Je parie que l’argent est sous ce rocher. Je vais creuser dans la glaise. » (l. 21-23)

Cette capacité de déduction contribue à donner à Tom l’étoffe d’un héros de roman d’aventures.

Prolongement :

a) La bougie des enfants s'éteint. Imaginez leur dialogue. Vous insisterez sur leurs émotions et leurs sentiments.

b) Dessinez le portait d'un ou des deux héros lorsque la bougie s'éteint. Réfléchissez à la façon de mettre en scène le noir dans lequel il(s) se trouve(nt)

 

Trace écrite

Les romans d'aventures situent certaines actions dans des lieux propices au mystère, à l'angoisse ou au danger. C'est le cas de la grotte, lieu isolé et plongé dans l'obscurité.

C'est une description en mouvement qui en est faite, liée à la progression des deux garçons.