On ne choisit pas sa famille !

Disciplines
Langage oral et écrit, Etude de la langue, Culture littéraire et artistique et Enseignement moral et civique
Niveaux
5ème.
Auteur
M. CARPIER
Objectif
- Écrire et jouer une saynète.
- Développer son vocabulaire théâtral.
- Lire des extraits théâtraux divers et variés.
- Imaginer et rédiger un dialogue de théâtre.
- Différencier les différents types de comiques.
- Maîtriser les paroles rapportées au discours direct.
Relation avec les programmes

Cycle 4 - Programme 2016

  • Exprimer des sentiments moraux à partir de questionnements ou de supports variés et les confronter avec ceux des autres (proches ou lointains).
  • Découvrir diverses formes, dramatiques et narratives, de la représentation des relations avec autrui .
  • Lire et comprendre en autonomie des textes variés, des images et des documents composites, sur différents supports (papier, numérique).
  • Lire, comprendre et interpréter des textes littéraires en fondant l'interprétation sur quelques outils d'analyse simples.
  • Identifier les codes linguistiques de l'école.
  • Connaître les éléments d'analyse d'œuvres théâtrales, cinématographiques, picturales, musicales.
  • Lire un texte à haute voix de manière claire et intelligible ; dire de mémoire un texte littéraire ; s'engager dans un jeu théâtral.
  • Comprendre des discours oraux élaborés (récit, exposé magistral, émission documentaire, journal d'information).
  • Pratiquer le compte-rendu.
  • Connaître les techniques du récit oral.
  • Employer un vocabulaire précis et étendu.
  • Connaître les codes de la conversation en situation publique, les usages de la politesse.
  • Utiliser les ressources de la voix, de la respiration, du regard, de la gestuelle.
  • Communiquer par écrit et sur des supports variés (papier, numérique) un sentiment, un point de vue, un jugement argumenté en tenant compte du destinataire et en respectant les principales normes de la langue écrite.
Dates
Créée le 25 juillet 2018
Modifiée le 25 juillet 2018
Statistiques
2140 téléchargements
16 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

- Thématique : "Amis, famille, réseaux".
- Projet final : rédaction d'une saynète comique.
- Comment rire des conflits familiaux au théâtre ?
- Séquence de 5e dédiée aux conflits familiaux (théâtre).

Déroulement des séances

1

Mariage arrangé

Dernière mise à jour le 25 juillet 2018
Discipline / domaine
Langage oral et écrit
Objectif
- Réinvestir ses connaissances sur le genre théâtral et son vocabulaire spécifique.
- Réinvestir sa connaissance des différents types de comiques (gestes, mots, caractères etc.)
- Repérer des informations dans un texte.
- Comprendre quels sont les conflits familiaux.
Durée
55 minutes (3 phases)
Matériel
- Cahier / classeur
- Trousse remplie
Remarques
Support : Extrait de "l'Avare", de Molière, scène où Harpagon annonce à sa fille qu'il veut la marier au seigneur Anselme.

1. Activité 1 : Lecture expressive de l'extrait et premières impressions des élèves

collectif | 15 min. | découverte

Écoute attentivement la lecture à voix haute du texte.

Rappels à copier sur la feuille d'activités après la lecture de l'extrait :

  • Ce texte est extrait d'une des plus célèbres comédies de Molière intitulée "L'Avare", qui date du XVIIe siècle.
  • Molière est l'un des plus grands dramaturges français, il est connu pour ses pièces de théâtre comiques.
  • Dans un texte théâtral, toutes les paroles sont rapportées au discours direct, à la manière d'un dialogue.
  • Les didascalies sont des indications écrites en italiques ou entre parenthèses. Elles apportent des informations sur les expressions, les sentiments et les émotions des personnages, mais aussi sur leurs mouvements et déplacements sur scène.

2. Activité 2 : Questions sur l'extrait théâtral

individuel | 30 min. | recherche

Réponds aux questions suivantes en faisant des phrases complètes :

  1. À quel genre littéraire appartient ce texte ? Justifie ta réponse.
  2. Quelle annonce Harpagon fait-il à sa fille ? Comment réagit-elle ? Justifie.
  3. Quelles sont les qualités du seigneur Anselme, selon Harpagon ?
  4. Qu’est-ce qui est comique, dans cette scène ?
  5. Souligne toutes les formules de politesse présentes dans ce texte.
  6. À la fin de la scène, le père et la fille se sont-ils mis d’accord ? Justifie.

Mise en commun et correction en cours dialogué :

  1. Ce texte appartient au genre théâtral car il se présente sous la forme d'un dialogue entre deux personnages, dont les prénoms sont précisés avant chaque réplique, comme au théâtre. De plus, le paratexte nous indique qu'il s'agit d'une "comédie".
  2. Harpagon annonce à sa fille qu'il souhaite la marier au seigneur Anselme. Cependant, sa fille réagit mal à cette annonce. Elle est d'abord étonnée : "Au seigneur Anselme ?" (l.2). Mais une fois la surprise passée, elle se rebelle contre son père : "Je me tuerai, plutôt que d'épouser un tel mari" (l.24).
  3. Selon Harpagon, Anselme est "un homme mûr, prudent et sage, qui n'a pas plus de cinquante ans, et dont on vante les grands biens" (l.3 - 4). En résumé, c'est un homme qui possède beaucoup d'argent, mais qui est vieux par rapport à Elise.
  4. Dans cette scène, on retrouve plusieurs types de comiques, à commencer par le comique de mots car Elise et Harpagon sont en pleine dispute, mais malgré tout ils se parlent de façon extrêmement polie et très exagérée. En plus, leur dialogue ressemble à un jeu de ping-pong où chacun se renvoie la balle rapidement. Enfin, on a du comique de gestes puisque Harpagon parodie sa fille lorsqu'elle lui fait la révérence.
  5. Correction sur le texte support directement.
  6. Non, à la fin de la scène, le père et la fille ne sont toujours pas d'accord. On le voit car leurs répliques se contredisent. Harpagon affirme que tout le monde sera d'accord avec sa décision, alors que Elise affirme tout le contraire.

3. Activité 3 : Bilan de la séance

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Recopie le bilan de la séance sur ta feuille d’activités.

Le théâtre évoque souvent les conflits et les disputes qui peuvent parfois survenir dans une famille. Généralement, ces sujets sont tournés en dérision de façon comique ou absurde afin de faire rire les spectateurs(trices). Dans ce texte, c’est le caractère têtu des deux personnages qui est humoristique.

2

Prises de tête en famille

Dernière mise à jour le 25 juillet 2018
Discipline / domaine
Langage oral et écrit
Objectif
- Présenter un travail à l'oral.
- Résumer une scène de théâtre.
- Faire des recherches en groupe.
- Réinvestir les différents types de comiques.
- Analyser un texte théâtral et ses didascalies.
- Réutiliser ses connaissances sur les différents types de phrases.
Durée
110 minutes (4 phases)
Matériel
- Cahier / classeur
- Trousse remplie
Remarques
Support : Extrait de la pièce de théâtre en un acte de Georges Feydeau intitulée "Mais n'te promène donc pas toute nue !" (XXe siècle).

1. Activité 1 : Lecture expressive de l'extrait et premières impressions des élèves

collectif | 15 min. | découverte

Écoute attentivement la lecture à voix haute du texte.

2. Activité 2 : Analyse collective de l'extrait théâtral

groupes de 4 | 40 min. | recherche

En groupe de trois ou quatre, faites un bilan de tout ce que vous pouvez observer dans ce texte sur :

  1. Les didascalies.
  2. Ce qui se passe dans la scène.
  3. Les différents types de phrases.
  4. Les différents types de comiques.

Vérification régulière des observations des élèves par l'enseignant(e) :

  1. On retrouves plusieurs didascalies dans cet extrait théâtral. La première apparaît dès la ligne 1 et est écrite en italiques afin qu'on puisse la repérer plus facilement. Ensuite, on en retrouve une autre à la ligne 13, qui nous apporte des informations sur ce que fait le père. Puis, à la ligne 17, une autre didascalie nous indique les faits et gestes de Ventroux. Quant à la didascalie écrite entre parenthèses à la ligne 18, elle nous indique à qui s'adresse Ventroux. Une autre didascalie se trouve à la ligne 19 et nous explique où se tient le personnage de Victor sur la scène. En résumé, on retrouve des didascalies dans tout l'extrait, du début à la fin.
  2. Dans cette scène, les membres de la famille Ventroux se disputent car ils sont tous surexcités à l'idée de partir en vacances, ce qui fait que chacun s'énerve rapidement, parle fort aux autres ou bien crie sur les autres. M. et Mme Ventroux se disputent car le père est gêné parce que son épouse est en chemise de nuit devant les enfants. Quant à Mme Ventroux, elle est choquée que son mari l'enquiquine pour quelque chose de si insignifiant, qui n'est pas du tout grave selon elle. Les enfants crient dans tous les sens, tout le monde parle en même temps, mais en plus de cela, M. Ventroux se rend compte qu'un de ses employés n'a toujours pas quitté les lieux, et les observe depuis un moment. Il le met donc à la porte de façon plutôt comique.
  3. On retrouve tous les types de phrases dans ce texte. Tout d'abord, des phrases injonctives : "Attendez, mes enfants, que je prenne ma chemise de nuit !" (l.1 - 2). Ensuite, des phrases exclamatives : "Voyons, tu perds la tête !" (l.3). Puis, des phrases interrogatives : "Pourquoi ?" (l.4). Et enfin, des phrases déclaratives : "Je voulais finir, Monsieur" (l.22).
  4. On retrouve dans cet extrait du comique de mots, que l'on voit grâce aux nombreuses phrases exclamatives, mais aussi grâce aux répétitions, comme à la ligne 7 par exemple : "Mais non ! Mais non ! Je t'en prie voyons !". On a également du comique de situation lorsque Victor, l'employé, observe la famille qui se dispute et s'adresse au public en disant : "Ils se bouffent !" (l.14). Néanmoins, on a aussi du comique de caractère, avec d'un côté M. Ventroux qui est grognon et colérique, et de l'autre Mme Ventroux qui se fiche éperdument de ce que les autres peuvent bien penser d'elle, et qui ignore royalement son mari. On a aussi le fils, qui obéit à son père sans broncher, ce qui est étonnant. Et enfin Victor, qui fait preuve de politesse dans un moment un peu chaotique.

3. Activité 3 : Présentation orale des recherches des différents groupes

groupes de 4 | 45 min. | évaluation

Présentez votre analyse de la scène à l’ensemble de la classe.

4. Activité 4 : Bilan de la séance

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Recopie le bilan de la séance sur ta feuille d’activités.

Dans cette scène théâtrale, on retrouve plusieurs sortes de comiques différents, ce qui permet à tous les spectateurs et spectatrices de s’amuser de la situation qui est jouée sur scène. Ce qui est comique, c’est que tous les personnages parlent en même temps et s’embêtent les uns les autres.

 

3

Règlements de comptes

Dernière mise à jour le 25 juillet 2018
Discipline / domaine
Langage oral et écrit
Objectif
- Réutiliser le lexique du théâtre.
- Repérer l'implicite dans un texte.
- Repérer les différents personnages et leurs liens.
- Réinvestir tout ce qui a été vu durant la séquence afin de réaliser un questionnaire de lecture.
Durée
55 minutes (3 phases)
Matériel
- Cahier / classeur
- Trousse remplie
Remarques
Support : Extrait de la pièce de théâtre de Bernard-Marie Koltès intitulée "Le Retour au Désert" (XXIe siècle).

1. Activité 1 : Lecture expressive de l'extrait

collectif | 5 min. | découverte

Écoute attentivement la lecture à voix haute du texte.

2. Activité 2 : Rédaction de questions sur l'extrait destinées aux camarades

binômes | 40 min. | réinvestissement

En binômes, imaginez une liste de questions que vous pourriez poser à vos camarades sur ce texte. Il peut s’agir de questions sur le texte, sur ce qui est raconté, sur le vocabulaire du théâtre, sur la langue etc.

Questions que les élèves pourraient trouver :

  • Qu'est-ce qui montre que ce texte provient d'une pièce de théâtre ?
  • Quels sont les différents personnages et quels liens ont-ils entre eux ?
  • Cet extrait contient-il des didascalies ? Si oui, à quoi servent-elles ?
  • Pourquoi Mathilde et Adrien sont-ils en conflit ?
  • Comment se comportent les autres personnages qui assistent à la dispute de Mathilde et Adrien ?
  • Ce texte contient-il des figures de style ? Si oui, lesquelles ?
  • Quels types de phrases retrouve-t-on dans cet extrait ? Donne à chaque fois un exemple tiré du texte.
  • Quels mots ou expressions montrent que Adrien déteste sa soeur ?
  • Selon vous, pour quelle raison le père de Mathilde l'a reniée et forcée à manger à genoux pendant un an ?
  • Quels sont les champs lexicaux employés par Mathilde dans sa première réplique ?
  • Que peut-on dire du caractère de Mathilde ? Et de celui d'Adrien ?
  • Adrien et Mathilde ressentaient-ils tous les deux le même amour pour leur père ? Justifiez votre réponse.
  • Adrien et Mathilde ont-ils une véritable conversation dans cette scène ? Justifiez votre réponse.

Une fois leur travail terminé, chaque binôme échange ses questions avec le binôme de devant ou de derrière afin de répondre aux questions de leurs camarades.

3. Activité 3 : Bilan de la séance

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Recopie le bilan de la séance dans le tableau ci-dessous.

Contrairement aux textes que nous avons étudiés, ce texte n’est pas comique. Au contraire, il est plutôt dérangeant car ici, le frère et la sœur se montrent méchants et agressifs l’un envers l’autre. Au théâtre, les conflits familiaux ne sont donc pas toujours racontés de façon comique.

4

Opposés ou différents ?

Dernière mise à jour le 25 juillet 2018
Discipline / domaine
Culture littéraire et artistique
Objectif
- Lire des images mobiles.
- S'interroger sur les conflits générationnels.
- Comprendre la trame principale de la pièce.
- Répondre à des questions de compréhension.
- Analyser une pièce de théâtre contemporaine.
Durée
165 minutes (3 phases)
Matériel
- Cahier / classeur
- Trousse remplie
Informations théoriques
Une "captation" désigne une pièce de théâtre filmée pendant sa représentation afin d'en garder la trace numérique.
Remarques
Support : Captation de la pièce de théâtre de Ahmed Madani intitulée "Je marche dans la nuit par un chemin mauvais" (XXIe siècle).

1. Activité 1 : Visionnage de la captation de la pièce + questionnaire

individuel | 110 min. | évaluation

Sois attentif(ve) pendant le visionnage de la captation de cette pièce de Ahmed Madani, et n’oublie pas de prendre des notes pour t’aider à répondre aux questions suivantes en faisant des phrases complètes.

  1. Complète le tableau des différences entre le grand-père et son petit-fils.
  2. Quels sont les principaux défauts de caractère de l’adolescent ?

  3. Pourquoi l’adolescent et son grand-père se disputent-ils tout le temps ?

  4. Pourquoi l’adolescent ne supporte-t-il pas d’être à Argentan, chez son papy ?

  5. Quels sont les moments drôles et comiques dans cette pièce ?

  6. Qu’est-ce qui permet à l’adolescent et à son grand-père de se rapprocher ?

2. Activité 2 : Mise en commun et correction

collectif | 45 min. | mise en commun / institutionnalisation

Correction et mise en commun des réponses aux questions en cours dialogué.

Participation et correction de leurs propres réponses.

Correction et mise en commun en cours dialogué

  1. Grand-père : vieux, grognon, modeste, aime la nature, aime les travaux manuels, a fait la guerre, a vécu des choses horribles. Petit-fils : jeune, capricieux, matérialiste, n'aime pas la nature, n'aime pas travailler, fainéant, n'a pas connu la guerre, n'a pas vécu de choses horribles.
  2. L'adolescent est capricieux, ingrat, matérialiste, fainéant, égoïste et râleur.
  3. Ils se disputent tout le temps car le grand-père a besoin de l'aide de son petit-fils pour travailler en plein air, mais l'adolescent refuse de travailler avec ses mains, il est fainéant et il s'ennuie. Comme il s'ennuie, il se rebelle contre son grand-père, mais ce dernier ne se laisse pas faire, et va jusqu'à le priver de téléphone portable. Comme il n'y a pas internet dans la maison de campagne, l'adolescent se retrouve sans téléphone ni connexion, et s'ennuie encore plus, ce qui augmente sa frustration.
  4. Il ne supporte pas d'être chez son papy car il n'a aucun moyen de communiquer avec le reste du monde. Il n'a pas accès à internet et se fait confisquer son téléphone portable. Pire, il est obligé de travailler pour son papy s'il veut dîner le soir !
  5. Les moments drôles et comiques surviennent dès que les conversations entre le papy et son petit-fils montrent à quel point ils sont différents vu qu'ils ne sont pas de la même générations. Ils n'ont pas vécu à la même époque et n'ont donc pas les mêmes références ou les mêmes valeurs. Par exemple, l'adolescent s'amuse à faire croire à son papy qu'il a fait l'amour pour la première fois à seulement 13 ou 14 ans, ce qui choque énormément le grand-père. Autre exemple : le grand-père qui critiquait son petit-fils alors qu'au final, il est bien content de pouvoir manger des hamburgers.
  6. Finalement, c'est à la fois la parole et le silence qui leur permet de se rapprocher. En discutant, en parlant l'un avec l'autre et en s'écoutant, ils découvrent des choses qu'ils ne soupçonnaient pas. Mieux encore, ils se trouvent des points communs, et se surprennent à rire et à s'amuser ensemble malgré leur grande différence d'âge. En conclusion, ce sont les mots et la communication qui leur permettent de réaliser à quel point ils s'aiment.

3. Activité 3 : Bilan de la séance

individuel | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Recopie le bilan de la séance dans le tableau ci-dessous.

Cette pièce évoque les conflits entre générations. Dans cette pièce, le grand-père est traditionnel, a connu la guerre et se satisfait de bonheurs simples, tandis que le petit-fils est capricieux, colérique et dépendant aux technologies de son époque. Mais malgré tout, ils finissent par s’entendre.