Les particularités physiques de la France

Discipline
Géographie
Niveaux
CM2.
Auteur
E. CONRARD
Objectif
Identifier les caractéristiques de mon(mes) lieu(x) de vie.

Localiser mon (mes) lieu(x) de vie et le(s) situer à différentes échelles.
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 15 octobre 2017
Modifiée le 08 novembre 2017
Statistiques
139 téléchargements
5 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Découvrir les lieux où j'habite
--> les particularités physiques de la France
- les caractéristiques du milieu montagnard
- les différences entre plaine et plateau
- la diversité des littoraux
- les climats de la métropole

Déroulement des séances

1

Les caractéristiques du milieu montagnard

Dernière mise à jour le 15 octobre 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
- aborder la connaissance du milieu montagnard
- comprendre la différence d'exposition des versants
- comprendre les contraintes des régions montagneuses
Durée
60 minutes (3 phases)
Matériel
- ordinateur (photographies à montrer aux élèves)
Informations théoriques
Période 1
Classe de CM2 b -- 25 élèves

1. Etude d'un document avec les élèves : le bloc diagramme de la montagne

collectif | 20 min. | découverte
  • Que pouvez-vous dire sur le document observé?

Il s'agit d'un schéma en 3 dimensions, comme si on avait découpé une part du relief. Cela s'appelle un blog diagramme. Celui-ci présente la montagne élevée. Le professeur fait prendre conscience de la pente aux élèves.

  • Quels sont les différents éléments de ce relief?

Les pentes sont fortes, d'où des "creux" et des "bosses" très marqués. Les élèves nomment les différents éléments de relief qu'ils reconnaissent. Ils observent les étages de la végétation depuis le fond des vallées jusqu'au neiges éternelles.

  • Que peut-on observer à propos des cours d'eau?

Le professeur explique que l'eau coule toujours de l'endroit le plus élevé vers l'endroit le moins élevé en suivant la pente. Les élèves peuvent déterminer le sens du courant, le lieu des sources et l'endroit par lequel l'eau "s'échappe" du bloc diagramme. Ils remarquent qu'au-dessus d'une certaine altitude, l'eau est sous forme de glace. Elle forme alors un glacier qui descend aussi la pente, mais très lentement, jusqu'à l'altitude où il peut fondre et alimenter un cours d'eau.

2. Etude d'un document avec les élèves : un village de montagne

collectif | 15 min. | découverte
  • Quelles différences voit-on entre les deux versants de la vallée?

Cette photographie a été prise à la fin de l'hiver. Les élèves observent qu'un versant est couvert de neige (l'ubac) et pas l'autre (l'adret). Le professeur les guide pour qu'ils comprennent que le versant sans neige est le plus exposé au soleil et à sa chaleur. L'autre est beaucoup plus longtemps à l'ombre dans la journée.

  • Pourquoi le village s'est-il installé sur ce versant?

Les élèves comprennent que les hommes se sont installés sur le versant le moins froid.

  • A votre avis, où se situent les pistes de ski?

Il fait plus froid sur le versant moins ensoleillé, la neige y fond moins vite. Ces conditions font que c'est le bon endroit pour installer des pistes de ski.

3. Etude d'un document avec les élèves : habiter en montagne

collectif | 25 min. | découverte
  • Que pouvez-vous dire sur le relief de cette région?

Il s'agit d'un paysage de haute montagne. Les élèves nomment les éléments du relief qu'ils reconnaissent: les sommets, la vallée, les pentes qui sont fortes. Ils observent les éléments d'hydrologie: la neige, les glaciers. Ils observent aussi la végétation.

  • Ce paysage vous semble-t-il facile à habiter? Pourquoi?

Les élèves réfléchissent sur les difficultés qu'un tel relief et un tel climat peuvent engendrer pour les humains dans les domaines de la circulation des personnes et des marchandises, de l'agriculture et de la construction.

  • Quels sont les problèmes rencontrés dans les transports?

Les pentes fortes rendent techniquement compliquée la construction des routes et des voies de chemin de fer. Les précipitations hivernales (neige et verglas) rendent les routes difficiles à pratiquer sur une période plus longue qu'en basse altitude et abiment les réseaux de transport.

  • Quels sont les problèmes rencontrés dans l'agriculture et dans l'élevage?

Les pentes fortes des champs gênent le développement de la mécanisation. Les animaux d'élevage disposent de prés peu étendus, ou doivent transhumer vers les hauts alpages. Ils doivent être mis à l'abri pendant la longue période hivernale.

  • Quels problèmes rencontrent les bâtisseurs?

Comme pour les routes, les constructions de bâtiments sont rendus plus difficiles à cause du relief ainsi que de la longue période hivernale qui gêne considérablement les chantiers.

  • La montagne a des atouts. Lesquels?

Les élèves citent les atouts qu'ils connaissent, notamment l'enneigement qui a permis le développement du tourisme des sports d'hiver. Le professeur leur fait comprendre que l'essor de la montagne est lié au développement des transports: voies ferroviaires, réseau routier avec le tunnel du Mont-Blanc.

Ils retiennent que, malgré cette essor, les régions montagneuses restent des régions qui font peser sur leurs occupants des contraintes supérieures à celles des régions au relief moins accidenté.

2

Les différences entre plaine et plateau

Dernière mise à jour le 15 octobre 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
comprendre les différences entre plaine et plateau
Durée
60 minutes (4 phases)
Matériel
- photographies
- ordinateur
Informations théoriques
Période 1
Classe de CM2 b -- 25 élèves

1. Etude comparatives de 2 photographies avec les élèves

collectif | 15 min. | découverte
  • Comparez les 2 photographies. Qu'ont-elles en commun? Il s'agit dans les 2 cas de la photographie d'un cours d'eau. Ils décrivent ces derniers: calmes, bordés d'arbres, dessinant des méandres.

 

  • Quelles sont les différences entre les 2 photographies? Le paysage est différent: à gauche, le cours d'eau coule à la surface de l'espace visible qui est plat partout. A droite, il coule au fond d'une vallée.

2. Etude de la photographie de l'Ill d'Alsace

collectif | 15 min. | recherche
  • Que montre le schéma? Le professeur amène les élèves à comprendre que les traits montrent le profil du terrain à l'endroit du cours d'eau, comme s'il s'agissait d'une coupe. Il insiste sur le fait que le lit du cours d'eau est à la surface du terrain très plat: c'est cette particularité qui définit la plaine.

 

  • Que se passe-t-il si le niveau du cours d'eau monte? Le professeur amène les élèves à réaliser qu'en cas de crue, le cours d'eau dans une plaine peut déborder très largement de son lit et s'étaler sur de grandes surfaces. Beaucoup d'habitations peuvent être alors inondées.

3. Etude de la Moselle en Lorraine

collectif | 15 min. | recherche
  • Que montre le schéma? Le cours d'eau coule au fond d'une vallée. Le terrain plat n'est pas au niveau de l'eau mais plus haut au sommet des versants. Le cours d'eau a creusé sa vallée en entaillant le plateau, créant un versant sur chacun de ses côtés: c'est cette particularité qui définit le plateau.

 

  • Que se passe-t-il si le niveau du cours d'eau monte? L'eau ne pourra pas s'étaler largement car elle est contenue par le bas des versants de la vallée. Seules les habitations très proches du cours d'eau pourraient être inondées.

4. Etude d'une photographie du résultat d'une crue de la Charente avec les élèves

collectif | 15 min. | recherche
  • Peut-on deviner où est le lit du fleuve? Les élèves découvrent des indices: les ponts. Le professeur les guide pour repérer la ligne des berges qu'on devine. Il leur fait remarquer que la limite de la ville est très nette: aucune construction au-delà. L'enseignant leur précise qu'on peut aussi deviner la présence d'un canal dont l'eau s'est répandue alentour.

 

  • Pourquoi la route qui passe sur les pont est-elle surélevée?  Grâce à cette précaution, les communications par la route sont toujours possibles d'une rive à l'autre, même en cas de crue.
3

La diversité des littoraux français

Dernière mise à jour le 08 novembre 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
identifier les différents types de littoral ainsi que leurs caractéristiques
Durée
60 minutes (6 phases)
Matériel
- ordinateur
- photographies
Informations théoriques
Période 2
Classe de CM2 b -- 25 élèves

1. Quatre types de littoral

collectif | 10 min. | découverte

L’unité documentaire présente 4 photographies illustrant les 4 grands types de côtes : à falaises, rocheuses, sableuses et vasières.

Quelles différences observe-t-on entre ces 4 types de littoraux ? Les élèves décrivent ce qu’ils voient en prêtant attention à la hauteur de la côte, au tracé de la ligne côtière, à ce qu’ils voient juste au contact entre le bord de l’eau et la terre.

2. Des falaises normandes : Sotteville-sur-Mer

collectif | 10 min. | recherche

1) Quelles remarques peut-on faire sur l’aspect de cette côte ? Les élèves ont observé que cette côte est haute. Ils remarquent qu’elle est verticale au contact de la mer. Ils observent le tracé de la ligne de côte. Le professeur les informe de la nature de la roche (de la craie, tendre, contenant des silex) et de son peu de résistance face aux vagues. Ils comprennent que cette côte fragile est modelée par la mer. L’enseignant les informe du nom de ce types de côte : c’est une côte à falaises.

2) De quelle manière s’effectue l’érosion de la falaise par la mer ? La mer attaque le bas de la falaise. Quand le bas est très creusé, le haut se détache et tombe. La mer dissout alors la craie et il ne reste que les silex, très durs, qui, par l’usure du brassage des vagues, deviennent des galets. Ces galets s’accumulent au pied de la falaise.

3) De quoi sont menacées les maisons situées sur le plateau ? L’érosion de la falaise par la mer pourrait un jour atteindre le terrain sur lequel ces maisons sont bâties. L’enseignant informe les élèves que, si la menace devient trop grande, la mairie décidera que personne ne doit plus y habiter ni y pénétrer, pour éviter tout risque.

3. Criques et caps en Corse : Girolata

collectif | 10 min. | recherche

1) Quelles remarques peut-on faire sur l’aspect de cette côte ? Cette côte est haute, mais ne descend pas verticalement dans la mer. Les élèves observent le tracé sinueux de la ligne de côte. Ils remarquent que des bateaux s’abritent et que des maisons sont construites à flanc de montagne. L’enseignant les informe que la roche est très dure. Il nomme ce type de côte : c’est une côte rocheuse.

2) Selon vous, quel est l’effet de la dureté de la roche sur la côte ? Les élèves réfléchissent sur les conséquences de la résistance de la roche à l’usure des vagues. Ils en déduisent que la côte est érodée très lentement, tellement lentement que l’occupation humaine n’en est pas gênée et peut se faire tout au contact avec la mer : village, port, plage.

4. Etendue sableuse landaise : Mimizan

collectif | 10 min. | recherche

1) Quelles remarques peut-on faire sur l’aspect de cette côte ? On ne voit que du sable sur une très grande longueur et la plage est très large. L’enseignant nomme ce type de côte : c’est une côte sableuse.

2) Comment les hommes occupent-ils cette côte ? L’occupation humaine essentielle est celle des touristes. On ne peut pas construire de maisons tout près de la mer et les bateaux ne peuvent pas s’abriter.

5. Côte basse en Outre-Mer : le littoral de Guyane

collectif | 10 min. | recherche

1) Quelles remarques peut-on faire sur l’aspect de cette côte ? La mer est colorée en marron et elle est au contact direct de la végétation. Le tracé de la ligne de côte n’est pas très évident à déterminer.

2) Selon vous, pourquoi la mer est-elle colorée ainsi ? Les élèves émettent des hypothèses. Le professeur les guide vers la bonne explication : l’eau est chargée de sédiments apportés par le fleuve Amazone. Les sédiments se déposent sur la côte. Ils alimentent la forêt de palétuviers, ces arbres capables de pousser dans l’eau salée et de s’installer jusque sur la ligne de contact avec la mer. D’où une côte végétalisée par la mangrove, cette forêt aux pieds dans la mer. L’enseignant nomme ce type de côte : c’est une côte marécageuse, ou côte à vasières.

6. Le palétuvier

collectif | 10 min. | recherche

Quelles sont les particularités observables du palétuvier ? Les élèves remarquent que les racines sont visibles sur une certaine hauteur et très nombreuses. Cela lui permet de bien supporter les variations du niveau de la mer dues aux marées et de bien s’ancrer dans le sol vaseux mou.

4

Les climats de la métropole

Dernière mise à jour le 08 novembre 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
identifier les différents types de climats ainsi que leurs caractéristiques
Durée
60 minutes (5 phases)
Matériel
- ordinateur
- photographie
Informations théoriques
Période 2
Classe de CM2 b -- 25 élèves

1. Le climat océanique

collectif | 10 min. | découverte

1/ Où se situe la zone soumise au climat océanique ? Elle est en contact avec les littoraux atlantique et de la Manche. Le professeur aborde ou rappelle les caractéristiques du climat océanique.

2/ Pourquoi y-a-t-il un dégradé de couleurs ? L’influence de l’océan se fait de moins en moins sentir à mesure qu’on s’en éloigne.

2. Le climat semi-continental

collectif | 10 min. | recherche

Où se situe la zone sous influence climatique semi-continental ? Elle se situe dans la continuité de celle sous influence océanique, à mesure qu’on s’éloigne vers l’est et donc vers le cœur du continent. Le professeur aborde ou rappelle les caractéristiques du climat semi-continental.

3. Le climat méditerranéen

collectif | 10 min. | recherche

Où se situe la zone soumise au climat méditerranéen ? Elle est en bord de Méditerranée. Bien qu’en bord de mer aussi, le climat méditerranéen ne ressemble pas au climat océanique. L’enseignant en aborde les caractéristiques ou les rappelle.

4. Le climat montagnard

collectif | 10 min. | recherche

Où se situe la zone soumise au climat montagnard ? Elle se situe sur les massifs montagneux. Le professeur aborde ou rappelle les caractéristiques du climat montagnard en précisant que plus l’altitude est élevée, plus le froid est présent. Il peut donc y avoir des différences importantes d’un lieu à l’autre en montagne.

5. Les caractéristiques des climats à partir de diagrammes

collectif | 20 min. | recherche

1/ Qu’observez-vous sur l’écran ? Il s’agit de 4 diagrammes distincts concernant chacun une ville et proposant des données sur le climat : températures et précipitations.

2/ Pourquoi est-ce intéressant d’avoir choisi ces 4 villes ? Les élèves émettent des hypothèses. Le professeur revient à l’écran précédent et montre la situation de ces villes, chacune dans une zone climatique différente.

3/ Que montrent ces diagrammes ? Ils montrent chacun les variations mensuelles des températures et des précipitations au lieu-dit. Les élèves détaillent, avec l’aide du professeur, les différentes données d’un diagramme, puis le comparent avec les autres.

4/ Quelles sont les caractéristiques de chaque climat ? Citez-les en repérant sur le diagramme correspondant ce qui les met en évidence. Le professeur aide les élèves à récapituler les caractéristiques des 4 climats en s’appuyant sur ce qui met en évidence chaque diagramme ombro-thermique. 

5

Evaluation

Dernière mise à jour le 08 novembre 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
kkj
Durée
45 minutes (1 phase)

1. Phase 1

collectif | 45 min. | découverte