Dictée de mots - Préparation au concours " Epelle - moi"

Discipline
Orthographe
Niveaux
CM2.
Auteur
M. MEPHON
Objectif
- Connaître et utiliser l'ensemble des phonèmes du français et des graphèmes associés.
- Effectuer des observations morphologiques : dérivation et composition, explications sur la graphie des mots, établissement de séries de mots (en lien avec la lecture et l'écriture).
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2016

  • Connaître et utiliser l'ensemble des phonèmes du français et des graphèmes associés.
  • Effectuer des observations morphologiques : dérivation et composition, explications sur la graphie des mots, établissement de séries de mots (en lien avec la lecture et l'écriture).
Dates
Créée le 22 octobre 2017
Modifiée le 22 octobre 2017
Statistiques
19 téléchargements
0 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

En vue du concours " Epelle-moi", chaque semaine, les élèves ont 20 mots à apprendre qu'ils devront ensuite écrire et épeller.

Déroulement des séances

1

Dictée de mots

Dernière mise à jour le 22 octobre 2017
Discipline / domaine
Orthographe
Objectif
- Connaître et utiliser l'ensemble des phonèmes du français et des graphèmes associés.
Durée
20 minutes (1 phase)
Matériel
Liste de 500 mots
Ardoise
Tableau

1. Contrôle de connaissance des mots

collectif | 20 min. | entraînement

Vous prenez vos ardoises et feutre.

A chaque épellation de mots de ma part, vous allez l'écrire sur votre support, retourner votre ardoise et attendre le top pour montrer votre production. Vous aurez aurez 45s pour écrire.

Après le top, chacun montre sa production et vérifie la production.

Celui qui aura fait une erreur devra épeler le mot pour trouver la bonne orthographe.

Lecture des mots figurant sur la liste des 500.

Contrôle des productions des élèves lors de la levée des ardoises.

Ecriture des mots au tableau

Ecoute et écriture du mot sur les ardoises

Participe à la correction

Liste des mots:

  • Epilogue : conclusion d'un ouvrage
  • Epinard : Plante potagère, dont on consommes les feuilles de forme allongée
  • Epistolaire : Qui se rapporte à la correspondance, aux lettres, ils s'écrivent régulièrement
  • Epopée : Récit poétique en vers ou en prose, qui raconte les exploits d'un héros et où intervient le merveilleux : la chanson de Roland
  • Epoustoufler : (verbe) : surprendre, stupéfier par son caractère inattendu.
  • Epreuvre : Ce qu'on impose à quelqu'un pour connaître sa valeur
  • Equateur : Grand cercle imaginaire tracé autour de la terre à également distance entre des deux pôles
  • Equerre : instrument dont la forme présente un angle droit
  • Equilibre : Etat de repos résultant e l'action de forces qui s'annulent
  • Equinoxe : Epoque de l'année où le jour et la nuit ont la même durée : 20 et 2& mars et 22 et 23 septembre
  • Erreur : Action de se tromper
  • Escrime : sport
  • Escroc : personne qui trompe, qui escroque
  • Espace
  • Espionner
  • Euphémisme : Adoucissement d'une expression jugée trop cru ; il nous a quitté au lieu de il est mort
  • Européen
  • Exception
  • Exclamation

deux P au lieu d'un p : Rappel de la règle ► Le p est généralement doublé dans les mots commençant par AP (exemple : appauvrir, appeler - exception :

Doublement du p

a) Au début d'un mot

le p n'est généralement doublé que dans les mots commençant par « ap » :

-      appauvrir...

Exceptions

-      apercevoir, apaiser, aplanir, aplatir, apitoyer, apostropher, apurer,

-      apache, apanage, aparté, apathie, apatride, apéritif, apesanteur, apeurer, aphone, api, apiculture, aplomb, apogée, apoplexie, apostasier, apostat, apostiller, apostrophe, apothéose, âpre, apte et leurs dérivés.

 

Dans les mots commençant par « ép », « ip », « op », le p n'est pas doublé :

-      épingle, ipéca, opinion...

Exceptions

-      opportun, opposer, oppresser, opprimer, opprobre, uppercut...

 

b) À l'intérieur d'un mot

pas de règle générale. On peut noter que le p n'est généralement pas doublé dans les finales en « upe », « oupe », « ope », « ape », « aper », « oper »...

-      jupe, coupe, occuper, antilope, télescoper, attraper...

Exceptions

-      huppe, houppe, enveloppe, échoppe, chopper, échapper, happer, japper, frapper, nappe, grappe, trappe et leurs dérivés.

Ereur au lieur de Erreur : un seul r

Doublement du r

a) Au début d'un mot

le r n'est jamais doublé dans les mots commençant par « or » et « ur » :

-      origine, urée...

 

il n'est généralement pas doublé dans les mots commençant par « ar » et « er » :

-      arabe, érable...

Exceptions

-      arracher, arraisonner, arranger, arrêt, arrhes, arrière, arrimer, arriver, arroger, arrogant, arrondir, arroser et leurs dérivés.

-      errement, errer et les mots de la même famille.

 

Le r est généralement doublé dans les mots commençant par « ir » :

-      irriter, irréel...

-      voir également le préfixe privatif « in »

 

Exceptions

-      ire, irascible, iranien, iris, ironie, iroquois et leurs dérivés.

b) À l'intérieur d'un mot

pas de règle générale. En ce qui concerne les finales « are », « aire », « eure », « ore », « ire », « oire », « oure », « yre », le r n'est généralement pas doublé :

-      gare, affaire, demeure, aurore, lire, grimoire, bravoure, lyre...

Exceptions

-      amarre, bagarre, barre, escarre, jarre, tintamarre, bécarre, beurre, leurre, bourre, courre et leurs dérivés.

Espioner au lieu de espionner

Doublement du n

a) Au début d'un mot

le n n'est généralement pas doublé dans les mots commençant par :

 

* « an » : animal...

Exceptions

-      année, anneau, annexe, annihiler, annoncer, annoter, annuaire, annulaire et leurs dérivés.

 

* « en » : énorme, enivrer...

Exceptions

-      enneiger, ennemi, ennoblir, ennui et leurs dérivés.

 

* « in » : inouï...

Exceptions

-      inné, innerver, innocent, innocuité, innombrable, innommable, innover et leurs dérivés.

-      voir également le préfixe privatif « in »

 

* « on » et « un » : onagre, uniforme...

 

b) À l'intérieur d'un mot

pas de règle générale. On peut noter cependant :

 

* verbes en « onner » :

Lorsqu'un verbe est formé à partir d'un substantif en « on », le verbe en « onner » prend deux n :

-      bourdon, bourdonner

-      prison, emprisonner...

Exceptions : poumon, s'époumoner...

 

Lorsque le verbe est formé à partir d'un autre mot, il prend ou non deux n :

-      téléphoner, couronner, plafonner...

 

On fera la distinction entre détoner (exploser) et détonner (sortir du ton) et on notera l'accent circonflexe de prôner et de détrôner.

 

* mots en « onniste » et « onnisme » :

Ces mots prennent généralement deux n s'ils viennent d'un mot en « sion » ou « tion » :

-      illusion, illusionniste

-      abstention, abstentionniste

-      déviation, déviationniste

 

un seul n dans le cas contraire :

-      daltonisme, synchronisme...

 

* mots en « onal » :

Ces mots s'écrivent avec un seul n :

-      national...

sauf : confessionnal ; on notera aussi automnal.

 

* mots en « onnel » et « onnellement » :

Ces mots s'écrivent avec deux n :

-      rationnel, exceptionnel, personnel...

-      rationnellement, exceptionnellement, personnellement...

sauf : colonel.

 

* mots en « onalisme », « onaliste », « onalité », « onaliser » et « onalisation » :

Ces mots s'écrivent avec un seul n :

-      nationalisme, nationalité, nationaliser, nationalisation,

-      rationalisme, rationalité, rationaliser, rationalisation,

mais

-      personnalité, personnaliser...

-      insitutionnaliser, institutionnalisation...

 

Autres particularités du doublement du n :

 

Noter l'orthographe de :

-      colonne et colonel

-      consonne et consonance

-      résonner et résonance

-      donner et donation

-      sonner et sonore

-      coordonner et coordination

-      ennoblir et anoblir

-      honneur et honorer

-      millionnaire et millionième

-      tonner et détoner...