(Rituels) Tenue du crayon

Niveaux
MS.
Auteur
S. GODET
Objectif
- Maîtriser son geste pour reproduire efficacement un motif graphique.
- Utiliser le dessin comme moyen d’expression et de représentation.
Relation avec les programmes

Ancien Socle commun (2007)

  • Reconnaître les lettres de l’alphabet et connaître les correspondances entre les trois manières de les écrire : cursive, script, capitales d’imprimerie. Copier à l’aide d’un clavier.
  • Pratiquer le dessin pour représenter ou illustrer, en étant fidèle au réel ou à un modèle, ou en inventant.
Dates
Créée le 04 janvier 2015
Modifiée le 04 janvier 2015
Statistiques
216 téléchargements
5 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Des exercices très répétitifs à ritualiser et à pratiquer quotidiennement pour délier les doigts, la main et le bras scripteurs.

Déroulement des séances

1

La gym des doigts

Dernière mise à jour le 04 janvier 2015
Discipline / domaine
Objectif
- Délier l'index et le majeur du côté scripteur
Durée
6 minutes (6 phases)
Matériel
Aucun
Informations théoriques
Prérequis : test de latéralité pour définir le côté scripteur.
Exercice théoriquement sans fatigue musculaire : même si quelques petites douleurs se présentent, persévérer un peu.
Remarques
Ne jamais se crisper : toujours faire les exercices de manière détendue et relativement lente.
Attention au surmenage :
épaule, avant bras et pouce.
Mieux vaut arrêter l'exercice avant d'avoir vraiment mal.

1. Les étirements

individuel | 1 min. | entraînement

1. Placer sa main "en bonhomme" (= annulaire et auriculaire fermés, tenus par le pouce si besoin ; index et majeur ouverts tendus perpendiculaires au support (table, jambe à plat), le dos de la main doit être aligné avec l'avant-bras (coude levé si besoin))

2. Tout en maintenant le majeur tendu, fermer lentement l'index en griffe (plier les deux dernières phalanges seulement), puis le tendre pour reformer le bonhomme.

3. Faire de même avec le majeur.

Difficultés prévisibles et remédiations :

- L'élève bouge d'autres doigts que le majeur et l'index ou bouge les deux doigts en même temps : faire tenir une perle de couleur (laisser choisir la couleur) avec l'annulaire et l'auriculaire en demandant de maintenir ces doigts fermés, sans quoi la perle tomberait.

- L'élève ne maintient pas la position d'alignement dos de la main/avant-bras : Cette position est nécessaire pour ne pas tordre le poignet et ainsi échauffer/abîmer les tendons. Je maintiens l'alignement moi-même sur le bras de l'élève pendant l'activité pour le faire sentir à l'élève.

- L'élève va trop vite et/ou replie les mauvaises phalanges : induire un rythme lent, montrer l'exemple.

2. Le piano plat

individuel | 1 min. | entraînement

1. Poser sa main à plat, les doigts légèrement écartés sur le support (table, jambe)

2. Lever le pouce uniquement et le reposer sans le fermer plusieurs fois de suite (3 ou 4 en comptant dans sa tête)

3. Faire de même avec les autres doigts seuls, dans l'ordre et toujours un par un.

Difficultés prévisibles et remédiations :

- L'élève bouge un autre doigt que celui désigné/demandé/choisi : toucher (sans l'aider !) le doigt à bouger avec l'autre main pour mieux le sentir.

- L'élève bouge plusieurs doigts en même temps : bloquer les doigts "parasites" avec l'autre main.

3. La marche / la marche arrière

individuel | 1 min. | entraînement

1. Poser sa main en bonhomme à une extrémité du support (bord de la table ou haut de la jambe)

2. Marche : imiter le mouvement de la marche avec l'index et le majeur en avançant la main sans briser l'alignement dos de la main/avant-bras. Plier légèrement le doigt qui avance et le reposer tendu.

3. Marche arrière : "rembobiner" le mouvement de marche en pliant pour reculer, en posant tendu, sans briser l'alignement dos de la main/avant-bras.

4. Recommencer l'aller-retour.

Difficultés prévisbles et remédiations :

- L'élève a des difficultés dans la formation et le maintien du "bonhomme" : cf. remédiations Ph1

- L'élève ne plie pas le doigt qui marche/ ne tend pas le doigt qui est posé : cf. Les étirements (Ph1)

4. Gratte-gratte

individuel | 1 min. | entraînement

1. Poser sa main à plat, les doigts légèrement écartés sur le support (table, jambe) et fermer le pouce, l'annulaire et l'auriculaire. On peut aussi poser la main fermée et n'ouvrir que l'index et le majeur.

2. Gratter(ongle)/frotter(pulpe) le support avec un doigt : tendre le doigt le plus loin possible, le poser et ramener l'ongle vers l'intérieur en pliant la deuxième phalange au moins.

3. Alterner lentement et séparément l'index et le majeur et répéter le mouvement.

Difficultés prévisbles et remédiations :

- L'élève ne pose pas correctement la main et l'avant-bras sur le support : maintenir la main/l'avant-bras sur le support soi-même ou proposer à l'élève de le faire avec son autre main.

- L'élève bouge un autre doigt que celui désigné/demandé/choisi ou L'élève bouge plusieurs doigts en même tempscf. remédiaton Piano plat (Ph2).

5. Le bisou au pouce

individuel | 1 min. | entraînement

1. Tenir la main ouverte, paume face à soi, doigts légèrement écartés.

2. Assembler le pouce et l'index en les faisant se toucher la pulpe et en formant un arrondi. Séparer les doigts et reprendre la position initiale.

3. Faire de même lentement avec les autres doigts dans l'ordre et un par un. Lentement et en ouvrant la main entre chaque doigt.

4. Faire de même plus rapidement avec tous les doigts en gardant le pouce plié et en le déplaçant en face de chaque doigt au fur et à mesure.

Difficultés prévisbles et remédiations :

- l'élève n'assemble pas les doigts par la pulpe : le laisser se concentrer sur un seul doigt sans faire l'exercice pour toute la main afin qu'il prenne ses repères.

- l'élève passe trop vite à la méthode rapide : induire un rythme lent et imposer la réouverture de la main entre chaque doigt.

6. Le repos

individuel | 1 min. | entraînement

Après une série de trois exercices, tendre le bras et relâcher au maximum l'avant-bras, le poignet, la main et les doigts. Il est possible de masser doucement avec l'autre main et/ou de balancer très  légèrement le bras de droite à gauche.

2

Le Yo-yo

Dernière mise à jour le 04 janvier 2015
Discipline / domaine
Objectif
- Maîtriser son geste pour reproduire efficacement un motif graphique.
Durée
10 minutes (2 phases)
Matériel
Crayons et feutres divers
Billes/perles de couleur
Ardoises et fiches
Informations théoriques
Apprendre à bouger ses doigts plutôt que son poignet ou son bras pour écrire, dessiner ou colorier.
Le geste doit être très répétitif pour que l'enfant prenne ses marques.
Remarques
Attention à l'usure de la feuille qui pourrait créer un inconfort dans le geste graphique de l'élève.

1. Coloriage en yo-yo

individuel | 5 min. | réinvestissement

Cette phase est plutôt à voir comme une contrainte ritualisée sur une activité de coloriage : Il s'agit de ne colorier que par le mouvement de yo-yo des coloriages préalablement segmentés en bandes au crayon de bois.

La largeur des bandes peut être progressivement augmentée (maximum 20mm) au fur et  mesure des coloriages.

Difficultés prévisbles et remédiations :

- l'élève bouge son poignet/avant-bras : maintenir soi-même le poignet/avant-bras pour que l'élève ne bouge que ses doigts.

- les doigts de l'élève glissent sur le crayon : si l'élève ne le fait pas lui-même et que sa tenue de crayon est dégradée, le repositionner correctement avant de reprendre l'activité.

2. Yo-yo sur ardoise

groupes de 3 | 5 min. | entraînement

Cette phase est une version décontextualisée de la Ph1.

Elle permet d'économiser du papier en cas de grande difficulté et de travailler sur un support et avec un medium différents.

L'atelier peut-être se faire avec l'ATSEM en veillant aux points suivant :

- bonne tenue du crayon (n'intervenir qu'après un moment pour laisser l'élève se corriger tout seul)

- mouvement des doigts uniquement (cf. remédiation Ph1)

- le grand yo-yo est plus difficile que le petit.