La gentillesse

Disciplines
Langage oral et Enseignement moral et civique
Niveaux
CE1, CE2, CM1, CM2, 6ème.
Auteur
J. FONTAINE
Objectif
Organiser un débat philosophique
Aborder des notions et contenus relatifs aux nouveaux programmes en EMC (Cycles 2 et 3)


La sensibilité: soi et les autres :
S'estimer et être capable d'écoute et d'empathie.
Respecter autrui et accepter les différences.
Manifester le respect des autres dans son langage et son attitude.

Le jugement: penser par soi-meme et avec les autres:
Développer les aptitudes à la réflexion critique : en recherchant les critères de validité des jugements moraux ; en confrontant ses jugements à ceux d'autrui dans une discussion ou un débat argumenté.
Prendre part à une discussion, un débat ou un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et apprendre à justifier un point de vue.
Nuancer son point de vue en tenant compte du point de vue des autres.
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2016

  • S'estimer et être capable d'écoute et d'empathie.
  • Développer les aptitudes à la réflexion critique : en recherchant les critères de validité des jugements moraux ; en confrontant ses jugements à ceux d'autrui dans une discussion ou un débat argumenté.
Dates
Créée le 22 novembre 2017
Modifiée le 22 novembre 2017
Statistiques
490 téléchargements
4 coups de coeur
Licence
CC-BYLicence Creative Commons : Paternité ?.

EMC - Débat Philo : La gentillesse

Déroulement des séances

1

La gentillesse... Mais qu'est-ce que c'est? (Introduction)

Dernière mise à jour le 22 novembre 2017
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Partager, échanger autour d'un thème et des problèmes liés à ce thème, dans les règles d'un débat philosophique (critique et argumenté) : tolérance, respect mutuel.
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
Tableau numérique.
Un set d'images représentant des exemples, au quotidien, d'attitudes et actes de gentillesse.

1. La gentillesse... Mais qu'est-ce que c'est? (Introduction)

collectif | 45 min. | recherche

(i) A l'occasion de la journée de la gentillesse, ou d'un évènement qui touche de près à ce thème, proposer aux élèves de réfléchir et d'échanger sur ce concept. 

Si besoin, expliquer ou rappeler les règles d'un débat philosophique: 

- chacun a le droit de partager ses idées, 

- mais chacun doit justifier ce qu'il pense, 

- quand on est en désaccord, ce n'est jamais un problème, mais il faut respecter le point de vue des autres, 

- on peut citer des exemples pour répondre à une question, mais il faut trouver l'idée générale qui en est la conséquence, 

- on a le droit de ne pas s'exprimer, ou de la faire par écrit, 

- on n'est pas obligés de lever la main, mais on ne coupe pas la parole de ses camarades, 

- si on n'est pas certain de sa réponse, ce n'est pas grave - les erreurs sont importantes, 

- et si on n'a aucune réponse du tout, on peut y réfléchir pour la fois suivante. 

Eventuellement, proposer à quelques élèves volontaires (2-3 max.) de noter les idées échangées pendant la séance pour en faire un compte-rendu. 

 

(ii) Enoncé du thème (rappel), puis d'un premier problème. 

Problème 1. Être gentil, qu’est-ce que ça veut dire?

 

(iii) Laisser les enfants proposer des exemples de comportements, attitudes ou paroles qui, selon eux, rentrent dans cette catégorie.

Les écrire au TNI.

 

(iv) Demander aux élèves si, déjà à ce stade, ils peuvent lier certains exemples entre eux, et tenter de définir quelques catégories.

 

(v) Demander aux élèves si le mot gentillesse leur fait penser à d’autres mots / notions, proches ou très différents.

Les orienter vers la dichotomie qualité (vertu) vs. défaut.

 

(vi) Exposer des photographies de situations concrètes, et les laisser déterminer si c’est un exemple de gentillesse, ou le contraire.  

 

(vii) Faire la synthèse des propositions et exemples: proposer un résumé aux enfants, sous forme de définition, ou de premier essai.

Du type: 

Être gentil, c’est…

(ex.: aider quelqu’un quand il en a besoin, rendre service, sourire, offrir quelque chose, le partager, …)

Ne pas être gentil, c’est…

(ex.: laisser tomber quelqu’un, le trahir, lui mentir, lui dire des choses blessantes... )

C’est une… (qualité) importante… 

(Orienter les élèves vers le contexte: seul ou avec les autres? dans nos rapports quotidiens, ou de temps en temps seulement?...)

 

(viii) Demander aux élèves chargés de noter les idées échangées pendant la séance de lire leur compte-rendu. 

Demander aux élèves s'ils ont des remarques à faire sur l'activité elle-meme: difficultés rencontrées, intérets... 

 

(ix) Conclure la séance.  

 

(x) Encourager les élèves à y penser pour la séance suivante, et noter les idées qui leur viennent sur un petit carnet. 

 

2

La gentillesse : inconditionnelle?

Dernière mise à jour le 22 novembre 2017
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Développer une réflexion critique et argumenter sur un thème, une notion en lien avec le programme d'EMC.
Participer à un débat philosophique dans le respect des règles citées.
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
- Tableau numérique,
- Matériel requis pour la création de cartes mentales ou d'affiches (de synthèse).

1. La gentillesse: inconditionnelle?

collectif | 45 min. | recherche

(i) Rappel du thème et problème abordés en Séance 1, et des conclusions de la séance. 

Désigner les élèves volontaires pour faire le compte-rendu de séance. 

 

(ii) Demander aux élèves s'ils ont noté des idées suite à la première séance, ou s'il y a des problèmes qu'ils souhaiteraient aborder. 

Noter ces propositions pour de prochaines séances (éventuelles). 

 

(iii) Revenir sur la notion-cible de cette séance.

Enoncer le second problème lié à ce thème.

Problème 2. Est-ce qu’il faut (toujours) être gentil?

 

(iv) Test d’intuitions: poser le problème, et laisser les élèves y répondre. Privilégier la réponse immédiate, spontanée.

 

(v) Pour mieux orienter le débat, préciser la problématique:

est-ce qu’il faut toujours être gentil?

Ex.: si quelqu’un n’est pas gentil avec moi, est-ce que je dois être gentil?

Laisser les élèves échanger librement, et noter au TNI les arguments avancés au cours de la discussion.

 

(vi) Préciser: quand faut-il être gentil? / Envers qui?

Ex. : est-ce qu’il faut être gentil avec les animaux? Avec les gentils, seulement?

 

(vii) Et jusqu’à quel point?

Est-ce qu’on peut être plus ou moins gentil? Ou bien, gentil ou pas gentil ?

(Jugement de type “noir ou blanc”…)

 

(viii) Bilan:

résumer les idées principales du débat, et les reformuler, si besoin.

Demander aux élèves désignés en début de séance de faire leur compte-rendu. 

 

(ix) Conclusion:

retour des élèves sur les principaux mouvements du débat. 

En collectif, synthèse.

 

(x) Eventuellement, proposer aux élèves une carte mentale pour retenir ces idées, ou créer une affiche, du type:

https://drive.google.com/file/d/0B5MJ_NcMr23eQXBrbXF3MFZIV1k/view?usp=drivesdk