Education aux médias : Vérifications d'informations

Discipline
Enseignement moral et civique
Niveaux
CM1, CM2.
Auteur
N. BAYLE
Objectif
- Prendre conscience des enjeux civiques de l'usage de l'informatique et de l'Internet et adopter une attitude critique face aux résultats obtenus.
- Interagir de façon constructive avec d'autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue.
- Lire et comprendre des textes et des documents (textes, tableaux, graphiques, schémas, diagrammes, images) pour apprendre dans les différentes disciplines.
- L'élève sait apprécier la pertinence des sites ou documents proposés (moteur de recherche, annuaire, etc.).
- Il sait confronter entre elles les informations trouvées, qu'elles proviennent de l'internet ou d'autres sources (publications « papier », livres en BCD, etc.).
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2016

  • Prendre conscience des enjeux civiques de l'usage de l'informatique et de l'Internet et adopter une attitude critique face aux résultats obtenus.
  • Interagir de façon constructive avec d'autres élèves dans un groupe pour confronter des réactions ou des points de vue.
  • Lire et comprendre des textes et des documents (textes, tableaux, graphiques, schémas, diagrammes, images) pour apprendre dans les différentes disciplines.
Dates
Créée le 21 février 2018
Modifiée le 22 février 2018
Statistiques
2120 téléchargements
28 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Permettre aux élèves de se questionner sur les informations reçues.
Donner aux élèves les clefs pour analyser l'information.
Alerter les élèves sur les "dangers" de la diffusion d'informations.

Déroulement des séances

1

Qu'est ce qu'une information?

Dernière mise à jour le 21 février 2018
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Définir ce qu'est une information et ce qui n'en est pas.
Définir ce qu'est un média d'information.
Durée
40 minutes (5 phases)
Matériel
TBI : youtube
Documents divers (journaux, magasines, publicités, tracts...)
Doc1 Fiche de tri
DECODEX
Remarques
Une séquence sur l'éducation aux médias du côté de la "sécurité" doit aussi être envisagée.

1. Le thème

collectif | 5 min. | découverte

Annoncer aux élèves que nous allons travailler la matinée sur un thème précis, comme lors de la Laïcité, de la Mixité ou bien de la Solidarité.
On va tout d'abord regarder une vidéo d'un jour une actu, et, ensuite ce sera à eux de trouver le thème de la matinée.

https://www.youtube.com/watch?v=wEMY4lcSjs4

Les élèves vont donc formuler que l'on va travailler sur l"information.
 

2. Tri de documents

groupes de 4 | 15 min. | recherche

Le but de cette phase est de trier plusieurs documents papiers afin de dégager ce qui de l'information et ce qui n'en est pas.

Sur la fiche de tri les élèves doivent noter le nom du documents (l'enseigne, le titre...), quelle est la nature (journal, revue, magasine, livre...), à quoi il sert (instruire, vendre, alerter, divertir...). Ensuite les élèves doivent indiquer si pour eux il s'agit d'informations ou pas.

3. Élaboration d'une définition

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Chaque groupe explique quels documents n'ont pas été retenus comme étant des documents d'informations.
Pendant chaque passage, l'enseignant note sur une affiche ou au tableau les critères évoqués.
A la fin de chaque passage, les autres élèves peuvent interroger leurs camarades sur tel ou tel choix.

On peut s'attendre à ce que les critères pour être une info soient : 
- on apprend quelque chose "d'intéressant"
- le document est connu pour être émetteur d'informations
- on ne nous vend pas quelque chose

L'enseignant doit faire développer le premier point le plus possible afin d'arriver à ce que la classe définisse ainsi une information :
L'information doit autant que possible répondre aux grandes questions : qui ? a fait quoi ? où ? quand ? comment ? pourquoi ?

4. Un média d'information

collectif | 5 min. | découverte

Phase "magistrale"

L'enseignant ajoute qu'une information est portée par un média.
Dans la phase précédente, le média était un journal papier, une revue documentaire...

Média vient du latin qui veut dire "moyen". Le média est donc le moyen par lequel l'information est transmise.

Il peut y avoir un court échange avec la classe pour établir une liste des média connus: télévision, radio, internet, enseignement...

 

5. Decodex

collectif | 5 min. | réinvestissement

Faire lire aux élèves les pages du décodex "qu'est ce qu'une information?"

2

Qu'est ce qu'une source d'information?

Dernière mise à jour le 21 février 2018
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Savoir que de fausses informations circulent.
Avoir les clefs pour débusquer ces fausses informations.
Découvrir l'importance de la source d'information.
Durée
30 minutes (3 phases)
Matériel
doc2 Un tigre en Seine et Marne

DECODEX

1. Visionnage de la vidéo

collectif | 5 min. | découverte

https://www.youtube.com/watch?v=pAa80STbngQ

Suite à la définition de l'information, les élèves regardent la nouvelle vidéo d'un jour une actu sur les Fake News.
Il s'ensuit un court échange sur ce thème là. Les élèves connaissent peut être des exemples de fausses informations.

La suite va donc porter sur ce thème de la fausse information.

2. Un tigre en Seine et Marne affolement

collectif | 20 min. | découverte

Etude d'un cas de mauvaise information.

L'enseignant projette la première page du doc2 Un tigre en Seine et marne et annonce: 

"Le 13 novembre 2014, un témoin affirme avoir vu un tigre sur le parking d’un supermarché, en Seine-et-Marne. Quatre clichés, de mauvaise qualité, ont été pris."

Laisser les élèves s'exprimer.

L'enseignant projette la deuxième page du doc2 Un tigre en Seine et marne et annonce:

"L’alerte est donnée par Le Parisien à 12h02, le 13 novembre 2014 : à Montegrain, en Seine-et-Marne, la femme d’un gérant de supermarché a signalé la présence d’un tigre dans la matinée. «Elle n’est pas sortie de la voiture et m’a appelé pour me dire "je crois que j’ai vu un lynx", signale son époux, au Parisien. Le témoin a réussi à prendre quatre clichés de l’animal, repris dans la presse et sur les réseaux sociaux "

Qui est témoin? Qui informe la presse? 
Qu'a dit le témoin? Qu'a dit la presse?

Un expert est envoyé vérifier les empreintes et il est catégorique : c'est un vrai félin qui les a faites. Ce n'est pas un montage.

Sur la base de ces deux sources, le témoin le matin, et l’unique expert l’après-midi, tout s’emballe. Pour les chaînes d’information en continu, pas de doute sur la présence d’un tigre. Un journaliste de BFMTV explique que le "jeune tigre n’a toujours pas été localisé". Le lendemain matin de l’alerte, une envoyée spéciale d’itelé se trouve à quelques kilomètres "de là où le fauve avait été d’abord repéré".
La traque se fait en temps réel, les témoins défilent sur les chaînes.


L'enseignant projette la troisième page du doc2 Un tigre en Seine et marne :

On lit les documents on relève le rôle des intervenants.

Mais ce sont des témoignages secondaires, voire totalement inutiles.
Par exemple, un père d’élève assure avoir "reçu plusieurs messages de [sa] fille", confinée dans un établissement scolaire en attendant la capture du tigre.
Autre témoin : Gilbert Edelstein, directeur du cirque Pinder. Sur BFMTV, il prodigue quelques conseils en cas d’attaque du tigre : il faut "crier, le plus fort possible, explique-t-il. Encore mieux, crier en allemand, les sons gutturaux peuvent l’impressionner. Le fait d’être vertical et de gueuler, ça lui fiche la trouille et il va s’en aller".
Point commun de ces deux témoins? ils n’apportent rien à l’affaire car ce  ne  sont pas des sources de première main, ils n’ont pas vu le tigre. 

Et pour cause : quarante huit heures après le début de la traque, de nouvelles expertises établissent que les traces repérées sur les lieux n’étaient pas le fait d’un tigre mais d’un gros chat.

Les journaux ont donc dû poster la vraie nouvelle et expliquer pourquoi ils se sont trompés. (page 4)

Les internautes, eux, se sont bien moqué (et à juste titre) de la presse ! (page 5)

3. Définition

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Lire la page qu'est ce qu'une source d'information du DECODEX.

Dans le cas du tigre, il n'y avait qu'une source qui n'était pas sûre d'elle. Les médias ont fait deux erreurs:

1) Ils n'ont alors pas vérifié l'information avant de la divulguer.

2) Ils se sont basés sur une source secondaire (le mari du témoin)

3

Chasseurs de Fake News

Dernière mise à jour le 22 février 2018
Discipline / domaine
Enseignement moral et civique
Objectif
Mettre l'élève en situation d'analyse d'informations, de recherche de fiabilité de l'information.
Durée
55 minutes (4 phases)
Matériel
Doc3 écoliers
Doc4 baleine
Doc5 perroquet
Doc6 chocolatine
Doc7 alien
Doc8 poney
Doc9 fiche inspection
DECODEX

1. Présentation

collectif | 5 min. | découverte

Présenter aux élèves les 6 "Unes" du document 3.
Parmi elles certaines sont de vraies informations, d'autres sont des Fake News (volontaires ou pas).
Il faudra confirmer ou à démasquer comme étant fausse, incomplète ou vraie.
Pour cela il y aura à disposition tout un tas de documents qui  permettent de débusquer la vérité.

Bien que ce ne soit pas vraiment le cas dans la réalité, on pourra dire aux élèves que les documents issus de wikipédia ont été vérifiés fiables.

2. L'investigation

groupes de 4 | 30 min. | réinvestissement

Les modalités sont multiples:
- groupes de 4 élèves, chacun à un tas de documents relatifs à une Une (avec ou sans la fiche d'inspection doc9)
- A deux ou à 4, les élèves ont une Une à analyser mais les documents sont mélangés, il faut chercher l'information (avec ou sans la fiche d'inspection doc9)

 

3. Retours

collectif | 15 min. | évaluation

L'un après l'autre, les documents 3 à 8 sont projetés et les groupes passent expliquer leur démarche, entourer les indices... Ils demandent à l'enseignant les documents qu'ils souhaitent voir, et expliquent ce que chacun a apporté comme indices.

4. Cloture

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

bref retour de l'enseignant pour clôturer cette séance.
1) Il ne faut pas s'arrêter à la lecture des titres : la baleine en est l'exemple. Il faut lire l'information en entier!
2) Des internautes, volontairement modifient l'information : pour faire rire (le gorafi), pour colporter une rumeur ou bien pour faire le BUZZ(l'extra-terrestre).

Donc attention aux titres accrocheurs. Avant de croire ou de partager cette information, je dois toujours la vérifier.