Le cinéma muet - Projet interdisciplinaire (IME sourds)

Disciplines
Langage oral, Lecture et compréhension de l'écrit, Lexique, Espace et géométrie, Arts plastiques, Se situer dans le temps, Techniques Usuelles de l’Information et de la Communication, Histoire des arts, Sciences et technologie et Histoire
Niveaux
CE2, CM1, ULIS, IME.
Auteur
M. BOUCHAREU
Objectif
- Comparer quelques œuvres d'art.
- Réaliser des objets techniques par association d'éléments existants en suivant un schéma de montage.
- Employer divers outils, dont ceux numériques, pour représenter.
- Exprimer ses émotions et sa sensibilité en confrontant sa perception à celle d'autres élèves.
- Situer des évènements les uns par rapport aux autres.
- Comprendre l'évolution des sociétés à travers des modes de vie et des techniques à diverses époques.
- Connaître quelques personnages et dates.
Relation avec les programmes

Cycle 2 - Programme 2020

  • Comparer quelques œuvres d'art.
  • Réaliser et donner à voir, individuellement ou collectivement, des productions plastiques de natures diverses.
  • Réaliser quelques objets et circuits électriques simples, en respectant des règles élémentaires de sécurité.
  • Commencer à s'approprier un environnement numérique.
  • Repérer et situer quelques évènements dans un temps long.
Dates
Créée le 20 septembre 2018
Modifiée le 20 janvier 2019
Statistiques
328 téléchargements
6 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Par le biais du cinéma muet, travailler :
- la séquentialité (hypothèses, résumés)
- l'écrit (déduction et traduction des intertitres/cartons)
- le lexique du cinéma (comédie, effets spéciaux…)
- l'histoire du cinéma (techniques, courants)
- la fabrication d'objets techniques (flipbook, thaumatrope)
- l'art visuel (flipbook, phototruquées, vidéo-effets spéciaux)

Georges Mélies, Buster Keaton, Charlie Chaplin, Laurel et Hardy

Déroulement des séances

1

L'histoire de la captation d'image

Dernière mise à jour le 11 novembre 2018
Discipline / domaine
Se situer dans le temps
Objectif
-Introduction de la séquence.
-Découverte de l'évolution historique des objets permettant la captation d'images.
-Pré-compréhension du procédé technique (illusion du mouvement par la succession rapide d'images fixes).
Durée
35 minutes (2 phases)
Matériel
Jeux de vignette (1 pour 2 ou 3 élèves)
Frise chronologique avec la correction
Informations théoriques
upopi.ciclic.fr/ Université populaire des images.


Le cinéma nait à la fin du XIXe siècle, suite aux recherches effectuées notamment par Eadweard Muybridge, puis par Thomas Edison ou encore les frères Lumière. Inventeurs d'un appareil nommé le Cinématographe, Auguste et Louis Lumière organisent en 1895 la première séance de cinéma à Paris ; il s'agit de courtes scènes tirées de la vie quotidienne (La Sortie de l'usine Lumière à Lyon, L'Arroseur arrosé, Le Repas de bébé, etc.). Ces spectacles rencontrent un grand succès mondial.
Remarques
Consignes formulées en LSF

1. Situer l'apparition du cinéma dans le temps

binômes | 15 min. | découverte

Je vais vous distribuer des vignettes représentant des objets, vous allez devoir les remettre dans l'ordre chronologique

(en LSF, notions de AVANT/ENCORE AVANT - Inventé en 1er, en 2ème, en dernier)

Les élèves se mettent d'accord et organisent les photos.

La PE passe entre les différents groupes, relance la réflexion, questionne.

Elle rappelle que l'organisation d'une frise chronologique se fait de gauche à droite.

2. Mise en commun et correction

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les groupes présentent et discutent leurs propositions avec la médiation d'un adulte (2 groupes par 2 groupes).

Une fois cette phase de discussion par duo de groupes terminée, discussion collective lancée par la PE : à votre avis, de la photographie ou du cinéma qu'est-ce qui a été inventé en premier?

Attendu: Il y a d'abord eu la photographie (qui permet de fixer des images sur un support), puis le cinéma qui est la mise en mouvement de ces images fixes.

Correction affichée au tableau et commentée par la PE, avec mise en avant d'événements et dates clefs:

- 1839 : invention de l'appareil photographique

- 1895 : invention du cinématographe par les frères Lumière

- Petits à petit, les objets permettant de capter des images sont devenus plus petits et accessibles à de nombreux foyers.

- Aujourd'hui, les objets numériques tels le téléphone et la tablette permettent de capter des images (fixes ou en mouvement)

2

Le cyanotype (la photosensibilité)

Dernière mise à jour le 11 novembre 2018
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
Comprendre comment les images se fixent sur des supports grâce à l'exposition à la lumière.

Réaliser son propre cyanotype (organiser une image, attendre qu'elle se fixe en exposant le support à la lumière, couper le processus de photosensibilité)
Durée
75 minutes (4 phases)
Matériel
Le schéma du sténopé.
Un morceau de pellicule.
Du papier photosensible.
Des objets permettant de faire des compositions (feuilles d'arbres, petits éléments de jeux, papier à découper seulement des formes de lettres voulues…)
Remarques
Lors de différentes étapes de préparation et de révélation des cyanotypes, la lumière est au plus bas.

1. Le sténopé

collectif | 10 min. | découverte

Distribution de la trace écrite de la séance dernière - remise en mémoire + schéma simplifié du sténopé.

A votre avis, de quoi s'agit-il ?

Attendu : d'un appareil photo (image/image projetée inversée/rayons de lumière/boîte noire)

Insister sur le côté obscur pour attirer l'attention sur le rôle de la lumière : la boîte doit être noire, c'est aussi pour cela que le photographe se plaçait sous un tissu. Pour quelle raison à votre avis ? 

Traduire "support photosensible" : qui réagit à la lumière (qui prend une teinte différente en fonction de s'il y a beaucoup de lumière ou pas). Photo = lumière.

2. Fabrication d'un cyanotype

individuel | 25 min. | réinvestissement

La PE explique que chaque élève va lui-même réaliser une photographie. Exemple du cyanotype réalisé par la PE pour illustrer la consigne.

Vous allez avoir à votre disposition des objets et des éléments que vous allez déposer sur votre papier photosensible pour inventer une image. Une fois que vous saurez quoi déposer sur le papier (en l'installant sur du papier machine lambda), je vais vous donner une feuille de papier photosensible sur laquelle il faudra disposer votre image rapidement.

Attention : ne pas toucher avec les doigts / déplacer très doucement une fois la composition réalisée pour mettre à la lumière.

Une fois les réalisations à la lumière : attente d'une 40aine de minutes.

3. Les supports pour capter les images

groupes de 3 | 25 min. | recherche

Même organisation que lors de la première séance : groupes avec jeux de vignettes.

Nous venons de découvrir le papier photosensible, c'est comme cela que fonctionne la pellicule photographique [présenter un morceau de pellicule et une diapositive]. Les images sont fixées sur des supports, et ces supports ont aussi beaucoup évolué à travers l'histoire.

Présentation des jeux de vignettes : sur ces vignettes il y a des objets qui permettent de fixer des images ou des films. Vous allez devoir numéroter ces objets afin de les ranger sur la frise que nous avons réalisée lors de la dernière séance.

Sous la frise affichée au tableau, des cases numérotées sont tracées à la craies.

Attendu : Les élèves vont porter attention à la forme des appareils classés la séance précédente pour proposer une organisation de leurs vignettes.

Mise en commun : chaque groupe est interrogé l'un après l'autre et propose une vignette. La correction se fait au fur et à mesure avec quelques indications théoriques de la PE. Importance de l'arrivée du numérique -> il s'agit toujours d'enregistrer la lumière mais cela se fait avec un code formé par des chiffres. Cela prend moins de place et se lit surtout sur un écran.

4. Finalisation des cyanotypes

binômes | 15 min. | découverte

Dans l'évier au préalable rempli d'eau vinaigrée ou citronnée, les feuilles photosensibles sont plongées les unes après les autres durant 1 minutes pour les désensibiler et stopper le processus. Elles sont ensuite mise à sécher sur fil.

Les élèves réalisent cette phase deux par deux en alternance avec un travail autonome sur fiche.

3

Mettre des images en mouvement - le phénakistiscope

Dernière mise à jour le 28 novembre 2018
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
Comprendre le mécanisme de l'animation d'images fixes.
Situer son invention dans l'histoire.
Reproduire les procédés qui ont mené au cinéma (les objets du pré-cinéma)
Durée
50 minutes (3 phases)
Matériel
Un cadran de phénakistiscope vierge
Du papier cartonné
Des baguettes
Des punaises
Des modèles de phénakistiscopes à colorier
Informations théoriques
De nombreux sites internet proposent des modèles et des cadrans vierges à imprimer.

1. Rappel de la séance précédente

collectif | 10 min. | découverte

-> découverte du papier photosensible (comme fixer une image sur un support).

-> évocation de la pellicule et de l'observation des diapositives.

-> qui a inventé le cinéma?

-> comment passe-t-on de la photographie au film?

 

On recense les hypothèses.

Vérification grâce à l'extrait du C'est pas sorcier sur le cinéma (3’44 – 8’30).

2. La persistance rétinienne - expérience

collectif | 10 min. | découverte

Retour sur l'extrait vidéo / traduction de certains passages.

Pourquoi ne voit-on pas la coupure entre les différentes images? Pourquoi ne voit-on pas les films à la manière d'un stroboscope (image/noir/image/noir/image) ?

Expérience pour comprendre: Portrait de John Lennon à fixer 30 secondes puis porter le regard sur un support blanc en clignant des yeux.

Expliquer que ce phénomène s'appelle la persistance rétinienne.

Le schéma de l'œil permet de faire le parallèle entre le papier photosensible utilisé la semaine dernière et le fond de l'œil. La rétine garde en mémoire les images pendant un bref instant. Il suffit de faire défiler des images ressemblantes très vite pour avoir l'illusion du mouvement.

3. Fabrication d'un ou de plusieurs phénakistiscope

individuel | 30 min. | réinvestissement

Avant que les frères lumières inventent le cinéma, il y a eu des inventions qui cherchaient déjà à mettre des images en mouvement. 

Nous allons aujourd'hui en fabriquer une nous même : le phénakistiscope  (trompeur / examiner) - en LSF = illusion d'optique

 

4

Mettre des images en mouvement - le thaumatrope

Dernière mise à jour le 05 décembre 2018
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
Confirmer et comprendre le phénomène de persistance rétinienne


Réaliser un thaumatrope

Organiser les traces de la séquence
Durée
50 minutes (3 phases)
Matériel
Une perforatrice
De la laine ou du fil épais
Du papier blanc épais

Des modèles de thaumatropes

1. Rappel - remobilisation des découvertes antérieures

collectif | 10 min. | découverte

Qu'a-t-on fait/appris lors de la dernière séance ?  Le phénokistiscope - la persistance rétinienne (la rétine est photosensible et garde en mémoire les images - référence à l'expérience du visage)

Aujourd'hui nous allons fabriquer un autre objet qui a été inventé avant que le cinéma existe : le thaumatrope.

Dessin au tableau d'un oiseau et d'une cage.

Si on passait très vite les images, comme avec le phénokistiscope que se passerait-il à votre avis?

Avec le thaumatrope, pas besoin de miroir et de tant de languette car il ne met pas en mouvement les images, il permet juste de fondre deux images en une.

2. Fabrication de quelques thaumatropes

collectif | 25 min. | découverte

 

1 feuille de modèles pour deux, réflexion autour de la correspondance entre recto et verso. Pour Sakho, Christopher, Laurent et Gaétan, ne proposer que deux modèles.

Début de réflexion sur la manière dont on va s'y prendre pour voir les deux images ensemble, sans avoir le droit de découper l'intérieur du disque.

Si les binômes calent : montrer l'exemple d'un binôme qui a trouvé la solution / montrer un collage dos à dos des paires et continuer à faire réfléchir sur la technique qui permettrait de faire défiler rapidement les deux images.

Fabrication des thaumatropes.

 

3. L'avènement du cinéma

collectif | 15 min. | découverte

Vous souvenez-vous qui a inventé le cinéma ? Attendu : Les frères Lumières (+ 1895).

Nous allons visionner les films qui ont été projetés lors de la première séance de cinéma du monde (de 30 à 49 sec):

- La sortie de l'usine Lumière à Lyon

- L'arrivée d'un train en gare de la Ciotat

- La voltige

- Baignade à la mer

- L'arroseur arrosé

Caractéristiques communes (sur affiche) : brièveté, humour, noir et blanc, muet

5

évaluation intermédiaire

Dernière mise à jour le 09 décembre 2018
Discipline / domaine
Langage oral
Objectif
Vérifier que les élèves ont compris ce que l'on travaille depuis le début de la séquence.
Durée
55 minutes (2 phases)
Matériel
Fiches d'évaluation

Puis découverte d'une œuvre ou fabrication d'objets du pré-cinéma pour noël.

1. passation de l'évaluation

individuel | 20 min. | évaluation

Préparation : consigne unique -> entourer la bonne réponse

Je vais répéter chaque question 3 fois.

Possibilité de faire deux groupes (signants / non signants)

2. Découverte du trucage

collectif | 35 min. | découverte

Œuvre à découvrir en premier :

- Escamotage d'une dame au théâtre Robert Houdin (1,50)

Discussion et recherche autour du procédé de trucage (l'arrêt caméra)

- Un homme de tête (1.19)

Discussion et recherche autour du procédé de trucage (superposition d'images, découpage de pellicule)

- L'homme à la tête de caoutchouc (1,10)

Discussion et recherche autour du procédé de trucage (superposition d'images, découpage de pellicule, agrandissement)

- Méliès le père des effets spéciaux (à partir de 0.50 ; 5min)

6

reste de la séquence

Dernière mise à jour le 20 janvier 2019
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
divers...
Durée
60 minutes (1 phase)
Matériel
-tablettes ou appareils
-biographies des réalisateurs
-vidéos
Remarques
Pas le temps suffisant de détailler les séances qui ont suivi, mais mise à dispo du matériel utilisé et idées en vrac à organiser ;)

1. vrac

collectif | 60 min. | découverte

Les vidéos évoquées apparaissent dans les fiches biographiques proposées en pièces jointes de la séquence

- Les premiers films des frères Lumière (affiche le début du cinéma : format court / noir et blanc / muet)

- Mélies -  avec réalisation de vidéos sur l'effet spécial d'arrêt (disparition de personnes ou d'objets en interrompant la captation vidéo - par groupe de 2 ou 3). Sur l'affiche ajouter : effets spéciaux et éléments comiques : des picto ou dessins sont toujours associés aux termes présent sur l'affiche.

- Buster Keaton - le mime, les cascades.

- Charlie Chaplin (avec fiches de travail sur la différence entre comédien et personnage + séquencialité de The Kid avec des images prélevées du film) - formation de danseur et passage au parlant.

- Laurel et Hardy

- The artist : vocation du passage au parlant. Discuter de l'héritage du muet -> les codes sont repris mais le film est actuel. Dans les héritiers il y a aussi eu d'autres artistes = Mr Bean par exemple.