Les contes

Disciplines
Langage oral, Lecture et compréhension de l'écrit, Ecriture, Grammaire, Orthographe, Lexique, Arts plastiques, Education musicale et Culture littéraire et artistique
Niveaux
CE2, CM1.
Auteur
C. BIERI
Objectif
écouter, lire, créer, écrire... Réconcilier les élèves avec l'écriture à travers leur attirance manifeste pour les contes.
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2020

  • Écouter pour comprendre un message oral, un propos, un discours, un texte lu.
  • Parler en prenant en compte son auditoire.
  • Rédiger des écrits variés.
  • Réécrire à partir de nouvelles consignes ou faire évoluer son texte.
  • Enrichir le lexique.
  • Acquérir l’orthographe lexicale.
  • Représenter le monde environnant ou donner forme à son imaginaire en explorant divers domaines (dessin, collage, modelage, sculpture, photographie, vidéo...).
  • Adapter son projet en fonction des contraintes de réalisation et de la prise en compte du spectateur.
  • Justifier des choix pour rendre compte du cheminement qui conduit de l'intention à la réalisation.
  • Décrire et comparer des éléments sonores issus de contextes variés, artistiques ou naturels.
  • Identifier et nommer ressemblances et différences dans deux extraits musicaux.
  • Imaginer l'organisation de différents éléments sonores.
  • Faire des propositions personnelles lors de moments de création, d'invention et d'interprétation.

Cycle 2 - Programme 2020

  • Dire pour être entendu et compris.
  • Écouter pour comprendre des messages oraux ou des textes lus par un adulte.
  • Réviser et améliorer l'écrit qu'on a produit.
  • Écrire des textes en commençant à s’approprier une démarche.
  • S’initier à l’orthographe lexicale.
  • Construire le lexique.
  • Représenter le monde environnant ou donner forme à son imaginaire en explorant la diversité des domaines (dessin, collage, modelage, sculpture, photographie ...).
  • Montrer sans réticence ses productions et regarder celles des autres.
  • Décrire et comparer des éléments sonores.
  • Inventer une organisation simple à partir de différents éléments sonores.
Dates
Créée le 01 novembre 2019
Modifiée le 26 mars 2020
Statistiques
1608 téléchargements
49 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Travaux sur la structure d'un conte et des notions de grammaire, orthographe, lexique en vue de la création d'un recueil de contes numérique. Ce travail sera l'objet de réalisations pluridisciplinaires avec la création de schémas, d'oeuvres artistiques et musicales.

Déroulement des séances

1

Le vilain petit canard

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Langage oral
Objectif
CE2 :
- Prendre en compte des récepteurs ou interlocuteurs.
- Partager une culture commune autour de textes patrimoniaux adaptés à son âge.
CM1 :
- Ecouter des propos oraux et des textes lus de natures et de genres variés pour prélever et mémoriser des informations.
- Écouter un récit et manifester sa compréhension en répondant à des questions sans se reporter au texte.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
Le vilain petit canard, de Hans Christian Andersen
Remarques
Travail réalisé avec Gabrielle G. lors de notre première semaine en classe.

1. Le vilain petit canard

collectif | 30 min. | découverte

Lecture du début du conte et interrogations : "Qui ? Quand ? Où ? Quoi ?"

"Que va-t-il se passer ensuite d'après vous ?" Les élèves s'expriment librement sur ce point.

Lecture de la suite du texte et vérification à l'oral de la bonne compréhension des élèves avec des interruptions régulières pour leur demander ce qu'il se passera ensuite. 

Edit : travail réalisé sur plusieurs séances avec ma binôme. Celle-ci n'étant plus disponible, je ne dispose pas du détail de ces séances. J'ai néanmoins pu constater l'intérêt des élèves lors de cette séance en binôme.

2

Les personnages, les lieux et le temps des contes

Dernière mise à jour le 26 mars 2020
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
Objectif spécifique : Constituer un répertoire lexical commun sur les contes (temps, lieux, personnages).

Attendus de fin de cycle 2 :
- Lire et comprendre des textes variés, adaptés à la maturité et à la culture scolaire des élèves.
Attendus de fin d'année de CE2 :
- Comprendre des textes lus en autonomie grâce à des processus de compréhension qui s'automatisent.
- Connaître des mots appartenant à des champs lexicaux de plus en plus étoffés et diversifiés.
- Partager une culture commune autour de textes patrimoniaux adaptés à son âge.
- Respecter ce que l'auteur a écrit, justifier son interprétation en citant le texte ou en surlignant.
- Réaliser une lecture orientée vers un but.

Attendus de fin de cycle 3 :
- Lire, comprendre et interpréter un texte littéraire adapté à son âge et réagir à sa lecture.
- Lire et comprendre des œuvres de plus en plus longues et de plus en plus complexes : 5 ouvrages de littérature de jeunesse et 2 œuvres du patrimoine (au CM1)
Attendus de fin d'année de CM1:
- Automatiser le décodage.
- Mobiliser les ressources de la voix et du corps pour être entendu et compris.
Durée
100 minutes (4 phases)
Matériel
Minicontes classiques, Editions Lito ;
- La Moufle
- La Soupe au caillou
- Baba-Yaga
- Riquet à la houppe
- Le petit bonhomme de pain d'épice
- Tom Pouce

Fiches "Qui? Où? Quand?" à compléter
Remarques
Lors de la création des affiches, laisser de la place pour plus tard, si on souhaite compléter ! (sinon on ajoutera une feuille scotchée au bout pour le faire...)

1. Présentation du projet et lecture des contes

groupes de 3 | 30 min. | découverte

- Présentation du projet de classe : J'ai remarqué que vous aimiez particulièrement les contes, c'est vrai ? Après ces quelques semaines de cours, je pense avoir compris que vous n'appréciez pas particulièrement écrire. Alors cette année, je vous propose d'écrire vos propres contes ! Nous en ferons un recueil de contes numérique, avec son et images. Vous serez en groupes et chaque groupe écrira son propre conte. Vous réaliserez vous-même les illustrations et vous vous enregistrerez en train de les interpréter. A la fin, vous pourrez présenter vos contes aux autres classes et les montrer à vos parents ! Pour commencer, nous allons lire des contes et les étudier. Vous allez vous mettre en groupe de 3. Lorsqu'un groupe est créé, venez me voir et choisissez un conte.

- Définition des groupes et attribution des contes

Groupes réalisés (par affinités) et conte choisi :

1) Prudence, Lory, Manel (Manel sera absente par la suite car elle déménage entre-temps) : La Moufle

2) Mustafa, Kaïleshdassane (Après description du projet, ces deux élèves souhaitent réaliser leur propre conte en individuel. Ils ont déjà des idées pour l'écriture et je ne souhaite pas qu'ils les imposent au groupe. Ils écriront donc chacun leur conte, mais travailleront ensemble lors des travaux de groupe. Le fait qu'ils souhaitent tous deux ne pas travailler en groupe les rapprochent.) : La Soupe au caillou

3) Kardiatou, Soléïa, Téïlah : Baba-Yaga

4) Aladji, Noémie, Saïda-Lina : Riquet à la houppe

5) Amir, Mody : Le petit bonhomme de pain d'épice

6) Hannah, Nicolas, Oumou : Tom Pouce

En groupe, les élèves lisent les contes.

2. Personnages, lieux et temps - en groupe

groupes de 3 | 25 min. | recherche

Consignes : Lors de la dernière séance, vous avez lu et écouter un conte ensemble. Avec le même groupe, vous allez désormais compléter la feuille que je vais vous donner. Vous en aurez une chacun pour garder une trace de votre travail, mais vous réaliserez ce travail ensemble. [Projetter sur l'ENI la feuille qui leur sera distribuée.] Tout d'abord, vous indiquerez dans l'encadré à droite le titre du conte et l'auteur s'il est indiqué. Sur ce document, il y a aussi 4 petites feuilles colorées avec une question sur chacune d'elles. Qui a une idée de ce qu'il faudra faire ? [Faire comprendre aux élèves les smileys utilisés] Vous devrez donc répondre aux questions en indiquant sur chaque feuille colorée ce qui est indiqué : les personnages bénéfiques, les antagonistes, le lieu et le temps. Pour cela, vous devez CITER le texte. Ecrivez exactement ce qui est écrit dans le texte. Tout le monde a bien compris ? Lorsque vous aurez terminé, nous mettrons en commun sur une grande affiche tous les personnages, lieux et temps que vous aurez rencontrés. [Faire distribuer les feuilles "Qui? Où? Quand?" par les distributeurs, une feuille par élève.]

Pour ceux qui ont terminé, ils peuvent donner leur avis sur le conte qu'ils ont lu dans l'encadré de droite en coloriant les étoiles et notant leurs remarques s'ils en ont. Les autres peuvent le faire lorsqu'ils ont terminé un travail ou chez eux s'ils le souhaitent.

3. Personnages, lieux et temps - classe entière

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Consignes : Maintenant que vous avez tous complété la fiche, nous allons mettre en commun nos résultats. Vous retournez tous vous asseoir. Nous allons écrire tous les personnages rencontrés sur cette affiche [pointer du doigt une feuille A3 au mur avec "Les personnages des contes" en titre et 2/3 colonnes, l'une pour les personnages bénéfiques/antagonistes/héros], les lieux sur celle-ci [pointer une feuille A3 "Les lieux des contes"] et les expressions du temps sur cette dernière affiche [pointer une feuille A3 "Le temps dans les contes"].

Si vous êtes 3, l'un de vous complétera l'affiche "personnages", l'autre l'affiche "lieu" et le dernier, l'affiche "temps". Si vous êtes deux, l'un de vous fait "personnages bénéfiques" et "temps" et l'autre fait "ennemis" et "lieu". On commence par le groupe d'Aladji.

La prochaine fois, nous compléterons ces affiches, puis nous les utiliserons pour créer ensemble un jeu. Nous réaliserons des cartes "Personnages" et des cartes "Lieux". Est-ce que certains d'entre vous connaissent le jeu "Il était une fois..." ? Nous allons créer notre propre jeu, du même type. Avec ces cartes, nous raconterons ensuite des histoires ! L'affiche sur le temps vous aidera à écrire votre conte.

4. Personnages, lieux, objets

binômes | 30 min. | découverte

Nous avons constitué des affiches avec les personnages, lieux et temps de contes. Dans cette séance, nous allons les enrichir. Elles serviront de support à notre jeu de cartes. En binômes, vous disposerez d'un recueil de contes. Chaque groupe devra chercher le maximum de : 

1 groupe "personnages", 2 groupe "lieux", 2 groupes "objets", 2 groupes "morales"

Sur une table, plusieurs recueils de contes sont mis à disposition des élèves.

Travail chronométré  : 10 min, puis mise en commun et complétion des affiches.

Lorsque tous les groupes sont passés, les affiches sont terminées. Nous relisons ensemble tous les personnages, lieux et expressions du temps présents dans les contes. Avez-vous des remarques à faire sur ce qui est affiché ? [Laisser les élèves s'exprimer quelques minutes. Cela permet de faire émerger certaines représentations des contes qu'ils peuvent avoir. Faire remarquer la dimension temporelle très vague, valable à toutes les époques, souligner le fait que les contes traversent les âges, sont parfois très vieux mais indémodablesA partir des contes que vous connaissez déjà, avez-vous des idées de personnages et lieux qui pourraient compléter les affiches ? [discuter avec eux et ajouter les propositions à la liste lorsqu'elles sont pertinentes, sinon expliquer pourquoi]

3

Stimuler l'imagination

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
CE2 :
- Réaliser et donner à voir, individuellement ou collectivement, des productions plastiques de natures diverses.
- Proposer des réponses inventives dans un projet individuel ou collectif.

CM1 :
- Réaliser des productions plastiques pour raconter, témoigner.
- Aborder les compositions plastiques, en deux et en trois dimensions, à des fins de récit ou de témoignage.
Durée
20 minutes (1 phase)
Matériel
Cartes "lieux", "personnages" et "temps" en papier (7*5,5cm) (le recto est vierge et l'inscription "Lieu", "Personnage" ou "Objet" est présente au verso)

1. Phase 1

individuel | 20 min. | entraînement

Consignes : La dernière fois, nous avons réaliser ces affiches. [les montrer] Je vous avez dis que nous les utiliserions pour réaliser un jeu de cartes. Aujourd'hui, je vais vous distribuer des cartes vierges et vous devrez dessiner les personnages et lieux présents sur les affiches. [Pour plus de simplicité, attribuer à chaque élève ce qu'il doit dessiner] Vous êtes libres de les dessiner comme vous le souhaitez. Je vous demande de bien vouloir respecter le travail de vos camarades. [EMC : travail sur le respect? en art, oser montrer son travail aux autres et respecter celui des autres...]Vous avez 20 minutes, vous pouvez utiliser le matériel que vous souhaitez [mettre à disposition de l'encre, de la peinture... Montrer des exemples originaux pour les inspirer ? ex : empreinte doigt pour tête, figures géométriques...ou alors faire un travail où ils doivent obligatoirement couvrir toute la surface imposée, aucun blanc, se renseigner sur cette technique / faire une carte moi aussi pour participer au projet avec eux, pas leur projet mais notre projet ?] mais devez réaliser votre dessin sur le support qui vous est fourni, une carte. Essayez de représenter le mot tel que vous l'imaginez.

Lorsque le travail est terminé, demander aux ramasseurs de me donner les cartes réalisées. Si certains n'ont pas terminé, ils doivent le terminer pour la prochaine séance. Les informer que leurs cartes seront ensuite plastifiées et que nous raconterons une histoire avec.

Edit : pour gagner du temps, j'ai choisi de ne pas imposer de contrainte et de faire réaliser ce travail à la maison. Les élèves ont choisi chacun un lieu, un objet et un personnage à illustrer. J'avais réalisé en amont une liste des mots proposés par les élèves lors des séances précédentes. Pour chaque mot, je demande qui souhaite dessiner ce qu'il représente. Une fois les personnages, lieux et objets répartis, je distribue les cartes dans une enveloppe pour ne pas qu'ils les perdent. Ils ont pour consigne de dessiner les mots à la maison sur les cartes (au dos des cartes, j'ai imprimé "lieux", "personnages", "objets").

4

Le schéma narratif des contes

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
CE2 :
- Partager une culture commune autour de textes patrimoniaux adaptés à son âge.
- Savoir mobiliser ses expériences antérieures de lecture (lien avec les lectures personnelles, les expériences vécues et des connaissances qui en sont issues (sur des univers, des personnages types).
CM1 :
- Être capable d’identifier les principaux genres littéraires (conte, roman, poésie, fable, nouvelle, théâtre) et de repérer leurs caractéristiques majeures.
Durée
65 minutes (2 phases)
Matériel
Active Inspire "Petit chaperon rouge"
pdfs "Leçon manipuler-qui quoi où etc" et "schéma narratif"
pdf "MmeBieri-contes-schéma narratif"

1. Mise en évidence du schéma narratif des contes

collectif | 45 min. | découverte

Travail sur le Petit Chaperon rouge. (cf. Active Inspire "Petit chaperon rouge")

Lecture du texte et réponses aux questions de compréhension.

En combien de parties découperiez-vous ce texte ? Quelles en sont les principales étapes ? 

p.2 du doc Active Inspire : analyse de la forme du conte. A quelles parties de l'histoire correspond chaque loupe ? Que se passe-t-il dans cette partie ?

L'année dernière, certains d'entre vous ont vu les différentes parties d'un conte. Qui s'en rappelle ? 

Mise en évidence du schéma narratif des contes. 

p3. du doc : récapitulatif. Dans un conte, on rencontre des personnages bienveillants et des antagonistes. Quels sont ceux du petit chaperon rouge ? Le temps est très vague, lointain dans les contes. Que sait-on du temps ici ? du lieu ? Connaissez-vous d'autres contes qui ont lieu dans la forêt ou une maison ? [Faire remarquer que La forêt est un lieu récurrent, que l'on retrouve souvent dans les contes (Hansel et Gretel, Le Petit Poucet...), tout comme la maison (maison des 7 nains, maison des 3 ours, maison dans Hansel et Gretel...).] 

Un conte est construit selon un schéma narratif bien particulier. Quelles étapes avons-nous vu ? Pour chaque étape, que se passait-il dans le Petit Chaperon Rouge ?

Coller les deux leçons à manipuler (Cf pdfs "Leçon manipuler-qui quoi où etc" et "schéma narratif", sources respectives : http://www.melimelune.com/ et https://laclassedemallory.net/ ). Pour "Leçon manipuler-qui quoi où etc", écrire à quoi chaque "pétale" correspond pour ce conte et demander aux élèves ce qu'il manque -> l'élément perturbateur. L'ajouter ensemble. Pour "schéma narratif", le coller et le lire ensemble. Inviter les élèves à colorier à la maison les différentes tranches du sandwich afin de rendre leur leçon plus agréable et qu'ils aient envie de l'apprendre.

Nous avons vu comment est construit un conte. Lorsque vous écrirez le vôtre, vous devrez respecter les différentes étapes du schéma narratif que nous venons de voir.

2. Le schéma narratif des contes

groupes de 3 | 20 min. | entraînement

Nous avons vu comment est formé un conte. Quelqu'un peut rappeler ce qui a été vu ? Quelles sont les différentes étapes à respecter dans l'écriture d'un conte ? Je vais vous distribuer une fiche. Sur cette fiche, vous devrez remplir le schéma narratif du conte que vous avez lu. Vous serez en groupe, les mêmes que la dernière fois.

[demander aux distributeurs de distribuer les fiches, cf pdf "MmeBieri-contes-schéma narratif"] Vous avez 15 minutes pour remplir la fiche, puis un rapporteur par groupe expliquera aux autres le conte que vous avez lu. Il faudra bien expliquer à la classe les différentes étapes du schéma narratif dans ce conte.

Les élèves réalisent l'activité en trinômes.

Bien, le temps est écoulé, vous pouvez retourner à vos places. [...] Quel groupe souhaite présenter son conte et en expliquer le schéma narratif ?

 

5

Création d'un leporello

Dernière mise à jour le 26 mars 2020
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Proposer des réponses inventives dans un projet individuel ou collectif.
- Aborder les compositions plastiques, en deux et en trois dimensions, à des fins de récit ou de témoignage.
- Comprendre l'organisation des images fixes et animées pour raconter.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
œuvres de Warja Lavater

1. Découverte d'une oeuvre : Le petit poucet de Warja Lavater

collectif | 30 min. | découverte

Visionnage de la vidéo "Petit-jaune et petit-bleu"

Questions soulevées : 

- Comment raconter sans mot ?

- Quel code graphique choisir et que représenter ?

- Quelles scènes choisir ? (une page par élève) -> cf. site de la bnf pour conseils

Deux possibilités au choix :

- Utiliser ce site car la légende reste visible et il est possible de visualiser le schéma narratif d'un tenant et d'afficher le leporello dans la classe.

- Utiliser bookcreator pour prendre en main le logiciel en vue de la création du conte numérique.

6

Le garçon qui criait au loup

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
Objectif spécifique : identifier les mots qui structurent un texte : connecteurs temporels et logiques.

CE2 :
- Mettre en œuvre (de manière guidée, puis autonome) une démarche explicite pour découvrir et comprendre un texte.
- Savoir parcourir le texte de manière rigoureuse.
- Être capable de faire des inférences.
- Réaliser une lecture orientée vers un but.

CM1:
- Être capable de s’engager dans une démarche progressive pour accéder au sens.
- Être capable de mettre en relation différentes informations.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
QR codes tactileo qui renvoient vers l'exercice de remise en ordre du texte (ou texte découpé à remettre en ordre si matériel non disponible)
Document Active Inspire "Le garçon qui criait au loup"

1. Structure logique et temporelle du texte

binômes | 30 min. | recherche

Consignes :

Je vais faire un travail avec un groupe, pendant que les autres travaillerons en binômes. Le groupe qui travaillera en binômes devra reconstituer un conte qui a été mélangé. Le groupe qui sera avec moi devra écouter une histoire et en imaginer la suite.

Oumou, Nicolas, Mody, Mustafa, Aladji, Lory et Saïda-Lina, vous restez avec moi.

Noémie, Kaïleshdassane, Téïlah, Prudence, Soléïa, Hannah, Kardiatou et Amir, vous faites des groupes de deux.

Groupe 1 : Oups, le conte est mélangé... Mais vous êtes super forts, vous allez réussir à le remettre dans l'ordre ! [travail sur tablettes ou sur papier découpé selon la disponibilité du matériel]

Vous avez 15 minutes.

Groupe 2 :  Demander à deux élèves de noter les propositions qui sont faites.

Lecture du conte et arrêts :

Mais parfois, [STOP] hurla [STOP] chasser le loup [STOP] tour. [STOP] 1 semaine + tard, [STOP] une nouvelle fois [STOP] et chaque fois [STOP] Enfin ... ramener à la bergerie [STOP] et hurla [STOP] Mais [STOP] berger ! [STOP]

[le but ici est de faire s'exprimer les élèves les plus en difficulté. L'exercice de remise en ordre du texte aurait été trop complexe. J'ai donc choisi de réaliser un travail collectif étayé avec ces élèves. Les [STOP] ne sont pas placés de manière aléatoire. Ils doivent réussir à déduire la suite logique du texte par rapport aux connecteurs temporels. Ils réalisent ainsi eux aussi un travail sur la structure du texte, mais avec une différenciation.]

Lorsque les exercices sont faits :

Jeter un oeil aux résultats de l'exercice sur tablette et dire quels groupes ont réussi l'exercice. Projeter le texte (cf. Active Inspire "Le garçon qui criait au loup").

[pour chaque type de connecteur et les indications de  lieu, il suffit de "taper" du doigt au bon endroit sur le document AI pour les surligner dans le texte]

Chaque paragraphe (=passage à la ligne) correspond à un des morceaux que vous aviez.

Quels indices vous on permis de réaliser l'exercice ? Ceux qui ont fait l'exercice avec moi, ont peut être utilisé ces indices sans s'en apercevoir...

Relever les indices de temps principaux (en début de paragraphe). Il y a d'autres connecteurs temporels (= indications de temps), lesquels ? D'autres mots peuvent aider à se repérer dans le texte, ce sont les connecteurs logiques. Les relever. D'autres éléments peuvent nous intéresser ici, par rapport à notre affichage. Lesquels ? (indices de lieu) Les relever.

-> Compléter les affiches "lieux" et "temps" (demander s'il y a des volontaires pour créer les illustrations correspondantes et compléter ainsi le jeu de cartes contes de la classe).

7

Lecture à haute voix des contes

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Langage oral
Objectif
Objectif spécifique : découvrir et conter des contes classiques de la littérature française.

Attendus de fin de cycle 2 :
- Conserver une attention soutenue lors de situations d’écoute
- Dans les différentes situations de communication, produire des énoncés clairs en tenant compte de l'objet (un conte) du propos (description, dialogue) et des interlocuteurs (des camarades aux compétences en compréhension variées).
- Pratiquer les formes de discours attendues – notamment raconter, décrire, expliquer – dans des situations où les attentes sont explicites : ici, apprendre à conter.
- Lire au moins cinq à dix œuvres en classe par an.
Attendus de fin d'année de CE2 :
- Partager une culture commune autour de textes patrimoniaux adaptés à son âge : ici, les contes.
- Lire un texte avec fluidité.
- Restituer les différences d'intonation, adapter le rythme et le ton de sa voix à l'état mental du personnage.

Attendus de fin de cycle 3 :
- Lire, comprendre et interpréter un texte littéraire adapté à son âge et réagir à sa lecture.
Attendus de fin d'année de CM1 :
- Utiliser les techniques de mise en voix des textes littéraires (poésie, théâtre en particulier).
- Mobiliser les ressources de la voix et du corps pour être entendu et compris.
- Automatiser le décodage.
- Lire sans effort un texte d'une page à haute voix.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
Minicontes classiques, Editions Lito ;
- La Moufle
- La Soupe au caillou
- Baba-Yaga
- Riquet à la houppe
- Le petit bonhomme de pain d'épice
- Tom Pouce

1. Lecture à haute voix d'un conte

groupes de 3 | 30 min. | découverte

Lecture offerte d'un conte avec théatralisation. Les contes se transmettent surtout à l'oral, même si aujourd'hui il existe des livres de contes. Expliquer l'origine orale des contes et les particularité de ce mode de transmission (éphémère, soumis à des adaptations, lien social...). Expliquer aux élèves qu'ils vont devoir eux aussi conter, en groupe, avec le conte qu'ils ont déjà lu la dernière fois. Le conte est donc connu, ce qui évite en partie les difficultés liées au décodage afin de se concentrer sur la transmission orale du conte.

- Consignes : Lorsque vous aurez écrit votre conte, vous irez le conter au CP. Pour cela, vous allez vous entrainer avec le conte que vous avez lu lors de la dernière séance. Vous lirez chacun à votre tour un paragraphe du conte en faisant bien attention au personnage qui parle lors des dialogues. Vous essayez de faire des voix différentes pour chacun, de respecter l'intonation. Vous avez vu comment j'ai conter lors de la lecture du conte. Vous devez faire la même chose afin que les autres membres du groupe comprennent bien l'histoire. Qui peut m'expliquer avec ses mots ce qu'il faut faire ? Quelqu'un n'a pas compris et souhaiterait que l'on réexplique ?

Les groupes sont répartis dans la salle de classe afin de ne pas se gêner mutuellement. Je circule dans la classe pour observer leur travail.

Remarques : les élèves jouent bien le jeu de la mise en voix. Oumou est allophone et ne peut pas lire le texte, mais elle écoute avec attention Nicolas et Hannah lui conter l'histoire. Quelques élèves restent un peu timides néanmoins (Mustafa, Saïda-Lina et Lory) dans leur interprétation. Je viens les voir et leur montre comment faire. Mustafa a des difficultés en lecture, le but pour lui est donc plutôt de lire de manière fluide en n'oubliant pas de bien reprendre son souffle aux points et aux virgules pour ne pas hacher le texte.

8

Imaginer un conte

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Langage oral
Objectif
Objectif spécifique : imaginer collectivement un conte à l'oral.

CE2 :
- Prendre part à des échanges et écouter les autres.
- Pratiquer les formes de discours attendues – notamment raconter, décrire, expliquer – dans des situations où les attentes sont explicites ; en particulier raconter seul un récit étudié en classe.
- Participer avec pertinence à un échange (questionner, répondre à une interpellation, exprimer un accord ou un désaccord, apporter un complément, …) .
- Trouver l’infinitif d’un verbe conjugué.
- Mémoriser le présent, l’imparfait, le futur, le passé composé pour : être et avoir ; les verbes du 1er groupe ; les verbes irréguliers du 3ème groupe (faire, aller, dire, venir, pouvoir, voir, vouloir, prendre).

CM1 :
- Dans un échange, prendre la parole en respectant son tour, sans couper la parole, pour apporter des compléments en lien avec le sujet abordé.
- Savoir construire son discours (organisation du propos, enchaînement des phrases).
- Participer aux échanges dans le respect des règles élaborées collectivement.
- Connaître les régularités des marques de temps et de personne.
- Connaître les marques de temps de l'imparfait et du futur de l'indicatif.
Durée
80 minutes (3 phases)
Matériel
La situation initiale du conte à projeter
Le conte de la classe à projeter (document word)
Des phrases du conte à conjuguer à l'imparfait
Une affiche A3
Trace écrite sur la formation de l'imparfait (photocopie de la page 17 de "Mon memento de français CE2", Retz

1. Imaginer un conte

collectif | 20 min. | réinvestissement

Consignes : Lors d'une séance précédente, nous avons réalisé un jeu de carte. Aujourd'hui, nous allons l'utiliser pour raconter une histoire.

Enregistrement audio du travail des élèves

Piocher 1 carte lieu : décrire cet endroit.

Piocher 1 carte personnage : décrire le personnage et son rapport avec le lieu.

Piocher 1 carte personnage : imaginer comment ce personnage interfère dans l'histoire (élément perturbateur), décrire ce personnage.

Piocher 1 carte lieu : imaginer ce qu'il va se passer dans ce lieu. Dans les contes, il y a souvent 3 aventures. Imaginer les 3 aventures que va vivre le personnage principal.

Piocher 1 carte personnage : imaginer comment ce personnage a-t-il pu aider le héros à résoudre son problème.

Au fur et à mesure de la création du conte, j'écris ce qui est décidé dans un document texte visible par tous sur l'ENI.

2. Imaginer un conte - 2ème partie

collectif | 30 min. | mise en commun / institutionnalisation

Cette séance n'était pas prévue. Elle s'est avérée nécessaire car, très inspirés, les élèves ont créé une histoire riche qui nécessite un second jet.

Relecture de ce qui a été décidé ensemble. Nous clarifions certains points à l'oral, mais L'élément perturbateur et sa résolution ne sont pas clairement définis. J'invite les élèves à écrire, individuellement chacun sur un papier que je leur distribue, le problème qui est posé et une résolution possible. Ce travail est anonyme.

Je ramasse ensuite et lis à la classe les différentes propositions. Nous voyons ensemble comment les inclure dans le récit. Certains ont dû faire face à la frustration que seule une partie de leur proposition ne soit retenue. Une fois ce travail de remue-méninge terminé, les élèves ont raconté à nouveau l'histoire avec les éléments nouveaux et j'ai reporté ces éléments dans le document texte.

Le conte n'étant pas terminé pour autant, j'ai décidé d'aborder avec eux l'imparfait afin de respecter les temps du récit. (cf. phase suivante)

3. L'imparfait dans le conte

collectif | 30 min. | découverte

Dans cette phase, nous avons vu ensemble la conjugaison de l'imparfait. Elle fait par la suite l'objet de séances d'entraînement ritualisées sur ardoise les jeudis et vendredis.

La situation initiale du conte, rédigée à l'imparfait, est projetée au tableau. Les élèves ont pour consigne de donner les verbes. Ces derniers sont alors soulignés. Quand se passe l'histoire ? De quel temps pourrait-il s'agit ? J'introduis alors l'imparfait, sans parler de groupes verbaux. J'utilise pour cela les notions de base verbale, de terminaisons de temps et de terminaison de personne. Je leur explique la formation de ce temps, nous voyons ensemble quelques exemples et je les invite à prendre confiance en eux pour trouver la bonne base verbale. Généralement, ils les connaissent déjà pour les avoir entendues à l'oral ! Nous réalisons une affiche A3 présentant la conjugaison à l'imparfait du verbe "chanter". Je cherche avec eux quelques bases pour leur montrer qu'ils en connaissent déjà beaucoup, puis nous passons à un exercice en binôme.

Chaque binôme reçoit une ligne du conte et ils doivent l'écrire à l'imparfait. Pour cela, ils doivent tout d'abord retrouver le verbe (un travail sur le verbe a déjà été effectué avec mon binôme), puis le conjuguer. Une fois leur travail terminé, je ramasse leurs propositions (ils y ont inscris leur nom, afin de pouvoir corriger moi-même et voir ceux qui ont compris pour pouvoir ajuster par la suite mon étayage) nous corrigeons collectivement les différentes phrases qu'ils avaient à conjuguer directement dans le conte.

Je leur explique la fonction de ce temps et leur présente le conte en entier, avec certaines phrases dans un temps qu'ils ne connaissent pas encore : le passé simple. Je leur explique que pour cette fois, j'ai conjugué ces phrases pour eux, mais qu'ils apprendront à le faire eux-mêmes par la suite. Nous récapitulons ensemble ce qui a été appris et lisons, puis collons une trace écrite sur la formation de l'imparfait qui reprend ce qui a été dit.

9

Les dialogues dans le conte

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Langage oral
Objectif
- Savoir inventer et transcrire par écrit un dialogue (passage du discours direct au discours indirect).
- Utiliser la ponctuation de fin de phrase ( ! ?) et les signes du discours rapporté (« »).
Durée
100 minutes (4 phases)
Matériel
Feuilles et matériel de dessin.
Bulles prédécoupées (facultatif).
pdf "Leçonàmanipuler-ponctuation"
Images "bulles1" et "bulles2"

1. Illustration des différentes étapes du conte

individuel | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

Ensemble, nous réexpliquons les différentes étapes du conte de la classe par rapport au schéma narratif des contes. Nous détaillons ensuite davantage et je m'assure qu'il y ait autant d'étape à illustrer que d'élève. S'il n'y en a pas suffisamment, un élève dessinera les personnages afin de réaliser une page de description en début de conte et d'autres pourront réaliser les 1ère et 4ème de couverture.

Chaque élève se voit confié l'illustration d'un passage du conte. Il doit représenter les différents personnages et l'action qui se déroule dans ce passage.

2. Création des dialogues

binômes | 20 min. | recherche

Consigne : "Vous allez travailler par deux. Chaque binôme recevra deux illustrations correspondant à 2 étapes du conte. Vous devrez utiliser les bulles qui sont à votre disposition pour inventer les dialogues entre les personnages. Vous avez 10 minutes (ajouter 5 minutes si nécessaire)."

Illustration de la consigne par un exemple illustré au tableau (deux personnages y sont dessinés pour expliquer l'exemple). Expliquer qu'il n'est pas possible d'écrire deux échanges dans la même bulle. Par exemple, si un personnage A dit "Enchanté, comment allez-vous ?", et un personnage B répond "Bien, merci et vous ?", il n'est pas possible d'ajouter dans la bulle du personnage A la réponse à la question du personnage B. Cela donnerait "Enchanté, comment allez-vous ? Bien merci." et on pourrait penser qu'il se répond à lui-même ! Pour ajouter une réponse, il est possible d'ajouter une bulle, en dessous de la première. Généralement, une bulle par personnage suffit.

Les illustrations réalisées lors de la phase 1 ont été ramassées lors d'un cours précédent et sont distribuées (une par élève). Distribution de deux planches de bulles par groupe (Cf. Images "bulles1" et "bulles2", sources respectives : https://www.bloghoptoys.fr/des-bd-pour-developper-le-langage-et-les-habiletes-sociales-tout-en-samusant et http://azcoloriage.com/coloriage/56653)

Lorsque les élèves ont terminé, mise en commun collective de leurs propositions en respectant l'ordre du récit (ceux qui ont illustré l'étape 1 présentent leur dialogue en premier etc.). Les élèves choisissent chacun un personnage et joue son rôle. Nous discutons ensemble de la pertinence de chaque proposition avant de passer à la suivante.

3. Ponctuer un dialogue

collectif | 30 min. | découverte

Les élèves ont réalisé des exercices de ponctuation avec mon binôme récemment (ils devaient replacer la ponctuation dans un texte et corriger la ponctuation dans un autre). Nous rappelons donc en classe les règles de ponctuation et, comme aucune leçon n'a été réalisée, nous expliquons et collons une trace écrite reprenant ce qui a été vu (Cf. pdf "Leçonàmanipuler-ponctuation"

Nous approfondissons davantage les règles du dialogue en vue de la création de dialogues dans le conte de la classe :

Ponctuer un dialogue 

- Ouvrir le dialogue par des guillemets (")
- Aller à la ligne à chaque prise de parole
- Faire précéder chaque prise de parole d'un tiret sauf la première (-)
- Fermer le dialogue par des guillemets (")

Dans le dialogue, on indique qui parle et sur quel ton grâce à des verbes comme : dire, interroger, crier....
- Ces verbes peuvent introduire les paroles du personnage et sont alors suivis de deux points (:).
- Ces verbes peuvent aussi être placés dans le dialogue. Ils sont alors séparés des paroles du personnage par une virgule, un point d'interrogation, ou un point d'exclamation.

Ajouter les règles du dialogue au sac à idées et donner la trace écrite ci-dessus à coller.

4. Transcription écrite des dialogues proposés

binômes | 30 min. | recherche

"Nous avons illustré ensemble le conte de la classe et proposé des dialogues. Nous avons donc désormais notre conte sous forme d'une BD synthétique qu'il va falloir transcrire dans notre conte. Par exemple, si je dis "Je suis allée au musée ce samedi.", lorsque vous raconterez ensuite ce que j'ai dis, vous direz "La maitresse a dit qu'elle était allée au musée samedi". Vous avez ajouté et transformé certains mots de la phrase : ajout de "la maîtresse a dit" et changement de conjugaison.
Ces changements sont assez simples, ils nous viennent spontanément lorsque l'on rapporte les propos de quelqu'un. C'est comme cela que nous allons écrire les dialogues dans le conte.

Montrer un exemple et inviter les élèves à faire de même pour les étapes qui suivent, en binôme.

Correction collective en ajoutant directement dans le conte de la classe les dialogues transcrits.

 

10

Les portraits

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2 :
- Comprendre et utiliser la notion de « chaîne d’accords » pour déterminant / nom / adjectif (singulier/pluriel ; masculin/féminin).
- Mettre en œuvre une démarche d’écriture de textes : trouver et organiser des idées, élaborer des phrases qui s’enchaînent avec cohérence, écrire ces phrases (démarche progressive : d’abord guidée, puis autonome).
- Acquérir quelques connaissances sur la langue : mémoire orthographique des mots, règles d'accord, ponctuation, organisateurs du discours, ...
CM1:
- Connaître la notion de groupe nominal et d’accord au sein du groupe nominal.
- Mettre en œuvre (de manière guidée, puis autonome) une démarche de rédaction de textes : convoquer un univers de référence, un matériau linguistique (lexique et syntaxe déjà connus ou préparés pour l’écrit demandé), trouver et organiser des idées, élaborer des phrases, les enchaîner avec cohérence, élaborer des paragraphes ou d'autres formes d'organisation textuelles.
- Mobiliser ses connaissances sur la langue (mémoire orthographique des mots, règles d'accord, ponctuation, organisateurs du discours...).
Durée
90 minutes (2 phases)
Matériel
pdf « le-portrait-caracteristiques » + pdf « description-creature »
Active inspire « grenouille-accords »

pdf « diagramme portrait »
pdfs « banque de mots pour portrait » et « vocabulaire-portrait »

1. Les caractéristiques d'un portrait

collectif | 45 min. | découverte

cf. pdf « le-portrait-caracteristiques », préparation de séance très bien faite, de Mallory  + pdf « description-creature »

[Sources :  https://laclassedemallory.files.wordpress.com/2017/04/mini-lecon-le-portrait-caracteristiques.pdf et http://ombeleen.eklablog.com]

+ entraînement aux accords cf. Active inspire « grenouille-accords »

2. Portrait d'un personnage

collectif | 45 min. | entraînement

Après lecture/étude de portraits de personnages de contes, on en dégage les caractéristiques (portrait physique, moral) :

Madame Blette était longue, maigre et ossue, elle portait des lunettes à monture d’acier fixées au bout de son nez par une pince à linge. Sa voix était stridente et ses lèvres minces et mouillées. Quand elle s’animait ou qu’elle était en colère, elle envoyait de petits postillons.

Il était une fois un ogre, un vrai géant, qui vivait tout seul. Comme la plupart des ogres, il avait des dents pointues, une barbe piquante, un nez énorme et un grand couteau. Il était toujours de mauvaise humeur et avait toujours faim. Ce qu'il aimait le plus au monde, c'était de manger des petits enfants à son petit déjeuner. Le Géant de Zéralda, Tomy Ungerer

→ Remplir le diagramme pour chacun de ses textes (cf. pdf « diagramme portrait », source : http://www.ecoledejulie.fr/ecrire-le-portrait-d-un-personnage-de-conte-au-ce2-a114610574)

→ En groupe, les élèves doivent compléter un diagramme pour les deux personnages principaux de leur conte (protagoniste et antagoniste), ils s'aident d'un organisateur d’écriture (cf pdfs « banque de mots pour portrait » et « vocabulaire-portrait », sources respectives : http://ekladata.com/ABoZieiHrrtXue2SW33qLO7rzts/2014-S1-annexe-banque-mots-ce2.pdf et https://laclassedemallory.files.wordpress.com/2017/04/vocaublaire-portrait.pdf). Ils choisissent un type de personnage (fée, prince, sorcier…), son nom, et ses caractéristiques physiques et morales, ainsi que quelques informations supplémentaires comme son lieu de vie, sa famille, ses occupations…

Les élèves le présentent ensuite à la classe.

 

 

11

Ecriture de la situation initiale

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2:
- Identifier les caractéristiques propres à différents genres ou formes de textes.
- Mettre en œuvre une démarche d’écriture de textes : trouver et organiser des idées, élaborer des phrases qui s’enchaînent avec cohérence, écrire ces phrases.
- Mobiliser des outils à disposition dans la classe liés à l'étude de la langue (affiches, cahiers, ouvrages, …).

CM1:
- Connaître les caractéristiques principales des différents genres d’écrits à rédiger.
- Rédiger un texte sous forme de paragraphes en organisant ses idées.
- Suivre un protocole donné par le professeur pour écrire un texte, en utilisant les outils mis à sa disposition par le professeur.
- Mobiliser des outils à disposition dans la classe liés à l'étude de la langue (affiches, cahiers, ouvrages, …).
Durée
20 minutes (1 phase)
Matériel
Sac à idées

1. Ecriture de la situation initiale de leur conte

groupes de 3 | 20 min. | réinvestissement

À l'aide de la feuille de route, les élèves débutent l'écriture de la situation initiale de leur conte.

Lors de l'écriture, s'ils doutent sur l'orthographe d'un mot, ils le soulignent et continuent à écrire. Le but est de ne pas bloquer l'écriture. Je passe dans les groupes pour aider à orthographier les mots soulignés. Un autre élève du groupe peut aussi chercher un dictionnaire pour vérifier l'orthographe pendant que l'autre écrit.

Oraliser pour mieux écrire : les textes de chaque groupe sont ramassés et mélangés. Un élève de chaque groupe vient alors lire l'un des textes au hasard à la classe. Ceux qui reconnaissent leur texte doivent écouter et les autres peuvent poser des questions ou demander davantage d'informations (couleur ? Forme ? Taille ?...). Le groupe concerné peut alors répondre aux questions qui lui sont posées. L'un des membres du groupe sert de scribe et note les remarques des autres. Selon les réponses qu'ils souhaitent donner, le groupe enrichit son texte en ajoutant davantage de description, clarifiant certains points... → prise de conscience que l'on écrit pour être lu. Si le texte n'est pas clair, il peut y avoir un écart entre ce que l'on a voulu exprimer et ce qui a été ressenti/compris par le lecteur. Il est donc important de soigner son écriture et de détailler pour que le lecteur puisse imaginer la scène.

Pour aider les élèves à trouver l'inspiration, un « sac à idées » est disponible au fond de la classe. Ils y trouvent des adjectifs péjoratifs, mélioratifs, un livret présentant des verbes d'actions et armes, les cartes personnages, lieux, objets qu'ils ont créées, l'écriture des lettres majuscules, un rappel concernant la ponctuation des dialogues, des tableaux de conjugaison... qui serviront tout au long de l'écriture du conte.

12

Écriture des contes

Dernière mise à jour le 26 mars 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2:
- Améliorer un texte, notamment son orthographe, en tenant compte d’indications.
- Utiliser des outils aidant à la correction : outils élaborés dans la classe, guide de relecture, ….

CM1:
- Reprendre la première version de son texte, après lecture de son professeur, pour l'améliorer.
- Mettre à distance son texte pour l’évaluer.
- Apprendre à identifier les zones d’erreurs possibles dans un premier temps avec le guidage du professeur, puis de manière plus autonome.
Durée
70 minutes (3 phases)
Matériel
Active Inspire « Code champion »
pdf « marque-page-CHAMPIONS »

1. Code champion

collectif | 30 min. | découverte

Edit : Phase réalisée auparavant car les dictées sont corrigées grâce au code champion.

→ Cf. Active Inspire « Code champion » : appropriation du code par des exemples en classe entière et distribution à chacun d'un marque-page récapitulatif.

Cf. pdf « marque-page-CHAMPIONS » (source : classe de Farfa http://classedesfarfadets.eklablog.com/se-relire-et-se-corriger-a47513348)

« Aujourd'hui, nous allons mettre en place un code, avec lequel je vous corrigerai et qui vous permettra de rectifier vous-même vos erreurs. Voici des phrases. Elles comportent toutes une erreur. Vous allez m'aider à les retrouver et à les corriger. » Écouter leurs propositions, en discuter. Lorsqu'une correction est correcte, taper sous le mot du document active inspire pour faire apparaître la correction. Pour chaque erreur, demander de quel type d'erreur il s'agit. Écrire la lettre correspondante à côté de l'erreur. À la fin, expliquer que nous venons de voir les différentes erreurs qu'ils peuvent faire dans leurs productions d'écrits et qu'elles forment le mot « champion ». [taper dans le milieu en haut du doc pour faire apparaître le mot « champion »]. Effacer le rectangle masquant ou le déplacer et glisser les lettres aux endroits correspondants pour bien remontrer la correspondance entre chaque erreur et chaque lettre du code.

Le code champion permet de connaître de quel type d'erreur il s'agit pour mieux se corriger. Distribuer le marque-page et expliquer qu'ils peuvent y avoir recours pour se corriger lorsque j'annoterai leurs productions avec le code champion. Le but est qu'ils réfléchissent eux-mêmes à l'origine de leurs erreurs et réussissent à les corriger.

2. Correction de la situation initiale

groupes de 3 | 20 min. | remédiation

Correction par l'enseignante de leur situation initiale avec le code champion (faite en amont).

Les élèves apprennent à se servir du code et s'auto-corrigent. Ils commencent également à rédiger élément perturbateur et péripéties (souvent au nombre de 3 : cf. feuille de route -> pour plus d'explications confère description du fonctionnement des séances d'écriture dans le mémoire).

3. écriture de la suite des contes

groupes de 3 | 20 min. | réinvestissement

Les élèves continuent à écrire leur conte. Les séances suivantes permettront de l'enrichir, l'améliorer.

Pour ceux qui ont besoin d'inspiration, ils peuvent recourir au sac à idée ou créer une trame narrative grâce au site de la bnf : http://expositions.bnf.fr/contes/pedago/atelier/index.htm 

 

13

Enrichir une phrase

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2 :
- Acquérir quelques connaissances sur la langue : mémoire orthographique des mots, règles d'accord, ponctuation, organisateurs du discours, ...

CM1 :
- Mettre en œuvre (de manière guidée, puis autonome) une démarche de rédaction de textes : convoquer un univers de référence, un matériau linguistique (lexique et syntaxe déjà connus ou préparés pour l’écrit demandé), trouver et organiser des idées, élaborer des phrases, les enchaîner avec cohérence, élaborer des paragraphes ou d'autres formes d'organisation textuelles.
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
Active Inspire « enrichir une phrase »
Une affiche A2
pdf « enrichir une phrase-exos »

1. Enrichir une phrase

collectif | 45 min. | découverte

- Projeter le document Active Inspire sur l'ENI (cf. Active Inspire « enrichir une phrase »)

- Diapo 1 : demander aux élèves d'y ajouter des informations pour enrichir la phrase, la rendre + intéressante et ainsi aider le lecteur à visualiser/voir la scène dans sa tête. Pour cela, posez-vous des questions et répondez-y (inventez!). [taper du doigts sur le doc AI pour afficher des questions]

- Noter leurs réponses aux questions (sur le tableau blanc) sous la forme d'une carte heuristique pour « rue » et pour « passants ». Montrer qu'ils peuvent ainsi créer de nombreuses phrases plus riches et plus intéressantes. Écrire la première phrase dans le cahier du jour et en choisir deux parmi celles proposées.

- Diapo 2, dans cette phrase, on a jouté des indications, lesquelles ? (taper pour montrer l'indication de lieu + ce qu'ils font).

- Sur une affiche A2, écrire :

«  Enrichir une phrase

Pour enrichir une phrase, on peut :

Elle mélange une potion.

1) la compléter : Elle mélange une potion bouillonnante qu'elle a faite elle-même»

- Il y a deux autres moyens d'enrichir une phrase.

On peut utiliser ce qu'on appelle une expression imagée. À quoi cela sert d'après vous ? Quelqu'un a une idée de ce que c'est ? Par exemple, « Les sorcières voyageaient malgré un soleil très chaud. ». Dans une expression imagée, on n'utilise pas le sens premier des mots. Connaissez-vous une expression pour dire qu'il fait très chaud ? On dirait alors « Les sorcières voyageaient malgré un soleil de plomb. » [taper sous la première phrase]. Compléter l'affiche A2 :

« 2) y intégrer une expression imagée : Elle mélange une potion qui ne sent pas la rose. »

Un dernier moyen d'enrichir une phrase existe. Pour la phrase : « Le prisonnier apeuré hurla. » Comment mettriez-vous en évidence le fait qu'il soit apeuré ? Sans ajouter de mot ? On va pouvoir mettre en valeur des émotions en les mettant en début de phrase. Ainsi, on aura : « Apeuré, le prisonnier hurla. ». [taper dessous pour faire apparaître]. Compléter l'affiche A2 :

« 3) Mettre en évidence les émotions en les plaçant en début de phrase : Machiavélique, elle mélange une potion. »

Les élèves copient la trace écrite réalisée sur l'affiche. Différenciation : Pour ceux qui ont des difficultés, je leur propose la trace écrite en version papier afin d'éviter les allers-retours visuels au tableau. Ils peuvent la garder pour terminer de la recopier chez eux s'ils n'en ont pas le temps en classe (j'ai dû mettre en place ce système car leur vitesse de recopie est très hétérogène. Cela évite la frustration de ceux qui n'ont pas terminé de recopier et ceux qui ont terminé et attendent les autres.). Mody, qui maîtrise difficilement le geste graphique, doit écrire le début de la trace écrite de manière lisible et correcte. Lorsqu'il a écrit au moins deux lignes (ce qui correspond déjà à un effort de sa part. Au-delà, il est difficile pour lui de rester attentif et il s'agite), je lui donne le reste de la leçon à coller en dessous.

À votre tour : exercices à coller et corriger (cf. pdf « enrichir une phrase-exos »). Dans les prochaines séances, nous retravaillerons sur les deux premières méthodes de l'affiche que nous avons créée.

À vos stylos : utilisez au moins deux de ces méthodes pour enrichir deux phrases de votre conte.

14

Enrichir un GN

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2 :
- Acquérir quelques connaissances sur la langue : mémoire orthographique des mots, règles d'accord, ponctuation, organisateurs du discours, ...

CM1 :
- Mettre en œuvre (de manière guidée, puis autonome) une démarche de rédaction de textes : convoquer un univers de référence, un matériau linguistique (lexique et syntaxe déjà connus ou préparés pour l’écrit demandé), trouver et organiser des idées, élaborer des phrases, les enchaîner avec cohérence, élaborer des paragraphes ou d'autres formes d'organisation textuelles.
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
Active inspire « enrichir GN »
pdf « enrichir GN »
Affiche A2

1. Enrichir un GN

collectif | 45 min. | découverte

Cf. Active inspire « enrichir GN »

→ observation de GN enrichis, et du rôle de ces précisions : « Quelles expansions du GN voyez vous ici ? Qu'est-ce qui ajoute une information sur le nom ?

[avec un clic, faire apparaître le CDN et les A en couleur ainsi que leur nom.] 

→ Distribution des exercices (cf. pdf « Enrichir GN-exercices »). Travail en autonomie, puis correction collective grâce au document Active Inspire "enrichir GN". Faire prendre conscience aux élèves qu'avec le dernier exercice, le groupe nominal est plus intéressant. Il est plus agréable à lire car moins ennuyeux. Il faut qu'ils aident le lecteur à s'imaginer la scène en ajoutant des détails.

→ Création de la trace écrite en leur faisant rappeler les différentes manières d'enrichir le groupe nominal. Ecriture sur une affiche A2 (modifiable selon ce qui sera rapporté par les élèves, pour garder au maximum leurs propres mots) :

« Enrichir le groupe nominal

Nous avons observé qu’on pouvait enrichir le groupe nominal de trois manières

1. en ajoutant un adjectif (un seul mot qui dit comment est le nom)

exemples : une potion violette

une petite potion

2. en ajoutant un groupe nominal (introduit par une préposition)

exemples : une potion avec une étiquette

une potion entre deux potions vertes

 

À vos stylos : Les élèves ajoutent une description des vêtements de leur personnage et enrichissent d’adjectifs 2 GN que j'ai surligné en amont dans leurs contes.

15

Créer une expression imagée

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2:
- Améliorer un texte, notamment son orthographe, en tenant compte d’indications.
- Utiliser des outils aidant à la correction : outils élaborés dans la classe, guide de relecture, ….

CM1:
- Reprendre la première version de son texte, après lecture de son professeur, pour l'améliorer.
- Mettre à distance son texte pour l’évaluer.
- Apprendre à identifier les zones d’erreurs possibles dans un premier temps avec le guidage du professeur, puis de manière plus autonome.
Durée
35 minutes (1 phase)
Matériel
Active Inspire « créer une expression imagée »
pdf « créer une expression imagée »

1. Créer une expression imagée

collectif | 35 min. | découverte

Cf. Active Inspire « créer une expression imagée » + pdf « créer une expression imagée » pour la fiche de préparation de séance, très bien faite. Le document Active Inspire que j'ai créé sert de support à cette séance (source du pdf : Http://melimelune.com)

À vos stylos : Utilisez au moins une expression imagée dans votre conte !

16

Faire imaginer le lecteur

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2:
- Améliorer un texte, notamment son orthographe, en tenant compte d’indications.
- Utiliser des outils aidant à la correction : outils élaborés dans la classe, guide de relecture, ….

CM1:
- Reprendre la première version de son texte, après lecture de son professeur, pour l'améliorer.
- Mettre à distance son texte pour l’évaluer.
- Apprendre à identifier les zones d’erreurs possibles dans un premier temps avec le guidage du professeur, puis de manière plus autonome.
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
Active Inspire « faire imaginer le lecteur »
pdf « faire imaginer le lecteur »

1. Faire imaginer le lecteur

collectif | 45 min. | découverte

Cf. Active Inspire « faire imaginer le lecteur » + pdf « faire imaginer le lecteur » (source du pdf : https://laclassedemallory.files.wordpress.com/2017/04/faire-imaginer-le-lecteur-1.pdf ) en prenant en compte les modifications ci-dessous :

Afficher « Il était fatigué. » et demander comment on pourrait le dire sans employer ces mots. Inviter les élèves à réfléchir sur ce qu'ils ressentent lorsqu'ils sont fatigués. Faire une carte heuristique de leurs représentations. Quelle autre phrase pourrait-on proposer ? Lorsqu'on ne dit pas directement les choses, on permet au lecteur de mieux s'imaginer la scène. Il faut l'aider à créer une image dans sa tête. Faire écrire aux élèves leurs propositions dans le cahier du jour. Montrer que le résultat est plus intéressant que la phrase d'origine et les inciter à utiliser expansions du nom et expressions imagées dans leurs productions. Faire de même avec la phrase « Lucas est en colère. ». On veut dire qu'il est en colère sans l'écrire directement. Comment se manifeste la colère, comment est-elle visible ? Que ressent-on exactement ? Inviter les élèves à se mettre à la place de Lucas et à imaginer ce qu'il ressent. Penser à l'intonation, la voix, la posture, l'attitude... Noter les idées des élèves et leur demander de proposer des phrases grâce à ces idées qui pourraient remplacer la phrase d'origine.

Bilan et trace écrite : « Pour faire imaginer le lecteur, il faut lui montrer, lui donner des indices, lui permettre de se créer une image dans sa tête et ne pas se contenter de lui révéler les faits. », ajouter un des exemples vus en classe.

À vos stylos : Les élèves doivent utiliser cette méthode au moins une fois dans leur conte. Leur suggérer de l'utiliser lors de l’événement perturbateur par exemple (peur : sueur qui coule du dos du héros, frissons...).

17

Les connecteurs

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
CE2 :
- Identifier les constituants d’une phrase simple et les hiérarchiser
CM1 :
- En plus des classes grammaticales déjà connues, identifier les conjonctions de coordination, les adverbes
Durée
45 minutes (1 phase)
Matériel
image "QR code-connecteurs"
tablettes
Active Inspire « connecteurs »
Affiche A2

1. Les connecteurs

collectif | 45 min. | découverte

Les élèves réalisent en binôme l'exercice sur tablette suivant : https://edu.tactileo.fr/go?code=7V8W Ils doivent replacer des connecteurs dans un conte, au bon endroit. La correction est réalisée par l'application, qui envoie le temps de réalisation et le résultat pour chaque binôme à l'enseignant(e).

QR code de cet exercice : cf. image "QR code-connecteurs"

Puis, un second exercice est projeté sur l'ENI (Cf. Active Inspire « connecteurs ») L'exercice consiste à sortir des connecteurs du coffre et à les placer dans la bonne colonne du tableau selon leur utilisation (commencer une idée, changer d'idée...). Les élèves viennent un par un au tableau pour placer l'un des mots. La correction est faite en classe entière au fur et à mesure et si l'élève s'est trompé, il corrige son erreur. Il écrit ensuite le connecteur dans la bonne colonne sur une affiche A2 qui sera accrochée dans la classe (le tableau a été tracé sur l'affiche en amont par l'enseignant(e)). Les élèves sont invités à recopier cet exercice qui, une fois corrigé, sert de trace écrite à la séance.

À vos stylos : Les élèves sont invités à ajouter au moins deux connecteurs dans leur trace écrite. Je leur demande d'utiliser une couleur différente du reste afin de pouvoir vérifier cet ajout par la suite.


 

18

Le passé simple

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Grammaire
Objectif
CE2 :
- Identifier le radical et la terminaison.

CM1:
- Connaître les régularités des marques de temps et de personne.
- Élaborer des règles de fonctionnement construites sur les régularités.
Durée
35 minutes (1 phase)
Matériel
Active Inspire « passé simple »

1. Le passé simple

collectif | 35 min. | découverte

Cf. Active Inspire « passé simple ». Les élèves savent conjuguer à l'imparfait. Des verbes conjugués à l'imparfait et au passé simple sont affichés et ils doivent réaliser la « potion du passé simple » en plaçant uniquement les ingrédients (verbes) au passé simple dans le chaudron. J'ai fais en sorte que la correction soit instantanée. Si l'ingrédient est le bon, il sera placé dans le chaudron, sinon il retournera à sa place. En classe entière, les élèves viennent un par un réaliser l'exercice. Ils doivent d'abord dire à quel temps et quel personne est le verbe, puis dire si oui ou non, il convient de le placer dans le chaudron. Les autres élèves peuvent donner leur avis avant validation de la réponse. L'élève note alors au tableau le verbe dans la bonne colonne (deux colonnes « imparfait » et « passé simple » sont tracées sur le tableau blanc). Le but est qu'ils réfléchissent tous ensemble à la formation du passé simple. Les verbes proposés sont tous à la 3ème personne du singulier ou du pluriel, qui sont les plus employées dans les contes. À la fin de l'exercice, ils réfléchissent en binôme et proposent une règle de formation du passé simple pour la 3ème personne du singulier.

Donner, arriver, attaquer → il donna, arriva, attaqua (« on retire la terminaison de l'infinitif pour la remplacer par celle du passé simple -a »)

Montrer que la plupart du temps, il suffit de :

1) retirer la terminaison de l'infinitif

2) ajouter la terminaison du verbe correspondante (verbes en -re, -ir ou -re) :

-ER:  (ex: REGARDER)

-ai,  -as,  -a,  -âmes,  -âtes,  -èrent

-IR:  (ex: FINIR) 

-is,   -is,   -it,   -îmes,  -îtes,  -irent

-RE:  (ex: VENDRE)

-is,   -is,   -it,   -îmes,   -îtes,   -irent

Les étapes et exemple ci-dessus servent de trace écrite (copiée au tableau au fur et à mesure des explications). Conjuguer un exemple pour chacun en classe entière et faire copier la trace écrite. Préciser et faire ajouter à la TE que le passé simple sert dans les contes à écrire les enchaînements d'actions dans les péripéties ou un événement brutal et soudain comme un événement perturbateur). Je ne décris pas davantage les différentes fonctions du passé simple car il n'est pas au programme avant le CM2. Même si toutes les personnes sont présentées, dans le cadre d'une pédagogie explicite, j'informe les élèves qu'ils ne doivent pas tout retenir. Ils doivent se concentrer sur ce qui est utile à l'écriture d'un conte, à savoir les 3èmes personnes du singulier et du pluriel. Comme pour l'imparfait, cet exercice est suivi d'un entrainement en classe entière sur ardoise et le passé simple est ajouté au rituel de conjugaison des jeudis et vendredis (3èmes personnes du pluriel et du singulier uniquement. Différenciation possible à toutes les personnes pour les élèves qui maîtrisent ces deux personnes).

: les élèves doivent conjuguer les verbes indiquant les actions dans les péripéties au passé simple.

19

Voir et éviter les répétitions avec les nuages de mots

Dernière mise à jour le 11 janvier 2020
Discipline / domaine
Ecriture
Objectif
- Savoir faire un copier-coller
- Savoir lancer une impression

- Utiliser des outils aidant à la correction : outils élaborés dans la classe, guide de relecture, ….
- Savoir trouver des synonymes
Durée
40 minutes (1 phase)
Matériel
Tablettes

1. Voir et éviter les répétitions avec les nuages de mots

collectif | 40 min. | découverte

Annoncer aux élèves les objectifs de cette séance : Ils vont apprendre lors de cette séance à faire un copier-coller. Ils vont en effet devoir copier-coller leur conte dans https://www.nuagesdemots.fr/ afin de mettre en évidence d'éventuelles répétitions. Ils vont aussi apprendre à imprimer un document.

Le but est qu'ils prennent conscience de ces répétitions et comprennent qu'elles alourdissent le texte. 

- En classe entière : exemple donné à l'aide du conte de la classe. Au tableau blanc, écriture des différentes étapes pour créer le nuage de mots. Une fois le nuage créé, une alternative est recherchée pour éviter les répétitions. Les élèves font alors des propositions pour remplacer ce qui se répète. Pour cela, les inviter à utiliser des synonymes, des pronoms personnels et reprises anaphoriques.

- En groupe, sur tablette : les élèves utilisent https://www.nuagesdemots.fr/ et impriment leur nuage.

- Ils essaient de remédier aux répétitions les plus fréquentes en proposant une alternative à celles-ci. Ils utilisent une couleur différente afin que l'enseignant(e) puisse repérer les modifications effectuées.

- Trace écrite réalisée en classe entière et recopiée dans les cahiers de leçon. Qu'avons-nous appris aujourd'hui ? 

Afin d'entraîner les élèves, un exercice régulier de recherche de synonymes est proposé. Je leur demande de me donner le synonyme d'un mot. Ils l'écrivent sur leur ardoise. Lorsque cet exercice est assez bien assimilé par tous, une variante peut être proposée : ils commencent tous debout et ceux qui ne trouvent pas s'assoient. Au bout de quelques minutes, ceux qui sont toujours debout ont gagné.