Mérovingiens et Carolingiens

Discipline
Histoire
Niveaux
CM1.
Auteur
M. BOHER
Objectif
Découvrir les migrations barbares
Connaitre le pouvoir de Clovis
Apprendre des informations sur le trône de Charlemagne
Savoir qui était vraiment Charlemagne
Découvrir quelle était la relation entre Charlemagne et la religion
Relation avec les programmes

Cycle 3 - Programme 2020

  • Clovis et Charlemagne, Mérovingiens et Carolingiens dans la continuité de l'empire romain.
  • Situer chronologiquement des grandes périodes historiques.
  • Ordonner des faits les uns par rapport aux autres et les situer dans une époque ou une période donnée.
  • Manipuler et réinvestir le repère historique dans différents contextes.
  • Utiliser des documents donnant à voir une représentation du temps (dont les frises chronologiques), à différentes échelles, et le lexique relatif au découpage du temps et suscitant la mise en perspective des faits.
  • Mémoriser les repères historiques liés au programme et savoir les mobiliser dans différents contextes.
  • Nommer et localiser un lieu dans un espace géographique.
  • Poser des questions, se poser des questions.
  • Formuler des hypothèses.
  • Vérifier.
  • Justifier.
  • Comprendre le sens général d'un document.
  • Identifier le document et savoir pourquoi il doit être identifié.
  • Extraire des informations pertinentes pour répondre à une question.
  • Savoir que le document exprime un point de vue, identifier et questionner le sens implicite d'un document.
  • Écrire pour structurer sa pensée et son savoir, pour argumenter et écrire pour communiquer et échanger.
  • Reconnaitre un récit historique.
  • S'exprimer à l'oral pour penser, communiquer et échanger.
  • S'approprier et utiliser un lexique historique et géographique approprié.
  • Utiliser des cartes analogiques et numériques à différentes échelles, des photographies de paysages ou de lieux.
  • Réaliser ou compléter des productions graphiques.
Dates
Créée le 03 novembre 2021
Modifiée le 28 décembre 2021
Statistiques
87 téléchargements
0 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Déroulement des séances

1

Qu'appelle-t-on les migrations barbares ?

Dernière mise à jour le 03 novembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Découvrir les migrations barbares
Durée
70 minutes (5 phases)
Matériel
Carte des migrations
Carte animée
Fiche activité
Cahier histoire

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

La séance précédente a porté sur la romanisation et la christianisation de l'Empire romain. Nous avons vu comment le monde romain passe de la croyance en plusieurs dieux à la croyance en un dieu unique. L'Eglise occupe une place de plus en plus importante dans un empire de plus en plus grand, et de moins en moins contrôlable.

Aujourd'hui nous allons commencer une nouvelle séquence sur les mérovingiens et les carolingiens. L'objectif de la séance du jour est de découvrir les migrations barbares.

2. Découvrir les mouvements de populations des IVe et VIe siècles

collectif | 10 min. | découverte

Distribuer la carte et la faire coller.

Cette carte a le mérite de montrer, dans sa logique et dans sa chronologie sommaire, ce qui s'est passé lorsque, pour des raisons mal connues encore aujourd'hui, les Huns se sont déplacés vers le sud et l'ouest de l'Europe. Les flèches indiquent en quelque sorte un jeu de billard, un peuple poussant l'autre devant la désorganisation que ces déplacements de population ont provoqué.

Sur la carte on distingue bien l'empire déjà séparé en deux : un empire romain d'Occident et un empire romain d'Orient (séparation qui sera définitive après 395, à la mort de l'empereur Théodose).

Le nom de certains peuples a laissé une trace jusqu'à nous : les Vandales, les Angles qui se dirigent par la mer sur les actuelles iles Britanniques, les Burgondes qui rejoignent l'actuelle Bourgogne, et bien sûr les Francs, dont il sera question dans la séance suivante sur Clovis. 

Il est important de remarquer que ces migrations ont eu lieu sur plus d'un siècle, alors même que dès le IIIe siècle d'autres migrations germaniques avaient déjà eu lieu, et que toutes se passent avec femmes et enfants. C'est donc à la fois une invasion par la violence des armes (mais pas toujours) et des déplacements de population pacifiques.

3. Comparer les manières dont sont perçus les barbares

collectif | 30 min. | découverte

A la fin de l'Empire romain, ceux qui écrivent sont essentiellement des hommes d'Eglise et des personnes qui veulent maintenir l'ordre ancien. Les déplacements de population perturbent toute l'organisation de l'empire et, surtout, confrontent les Romains à la différence, celle des Barbares (ces étrangers à l'empire), sans toujours qu'ils perçoivent le fait que certains sont déjà romanisés par leur présence aux frontières, les échanges économiques et commerciaux qu'ils peuvent faire avec l'empire, et aussi, pour certains, la protection militaire des frontières romaines.

Distribuer la fiche d'activité et la faire coller.

Lecture collective des documents.

Rance : qui a pris une odeur forte et un goût âcre.

 Horde : tribu errante, nomade.

Les élèves réalisent en autonomie et individuellement la fiche d'activité.

4. Mise en commun collective

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Nous allons maintenant réaliser la correction de la fiche d'activité. Qu'avez-vous mis pour la question 1...

Question 1. :

Eléments négatifs : 

- Document 1 : hordes chevelues, beurre rance,

- Document 2 : pillards,

- Document 3 : d'une grande férocité inouïe, massacrées, ravagé, détruite,

- Document 4 : l'odeur désagréable que dégagent les corps et les habits des Barbares.

Eléments positifs :

- Document 1 : 0,

- Document 2 : travailler sans relâche, étaient abandonnées reverdissent sous le charme du Barbare,

- Document 3 : 0

- Document 4 :  ils préfèrent pourtant supporter ces différences-là chez ces peuples-là que l'injustice déchainée chez les Romains.

Question 2. : Les points de vue exprimés à travers les textes dépendent de qui en est l'auteur. On peut constater que ce sont les empereurs qui disent du bien des Barbares, parce qu'ils ont besoin d'une main-d'oeuvre pour travailler les terres que les populations "natives" délaissent. Ou alors des auteurs qui considèrent que vivre sous l'empire de Rome entrave les libertés. 

Ainsi vous devez comprendre que parmi la diversité des traces écrites données, il faut toujours se demander qui a écrit, quelle est l'origine du document.

Question 3. :

Invasion :

Conquête :

Migration : 

Question 4. : Le Barbare était, d'abord, celui qui est différent, l'étranger, celui qui ne parle pas la même langue.

L'important ici est de prendre conscience que derrière le terme Barbare ne se cache pas nécessairement, selon le stéréotype, une sorte d'homme sauvage et brutal.

5. Synthèse

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Collectivement, faire rassembler les idées de la séance pour synthétiser ce qui a été compris. 

Faire noter la leçon.

Les élèves notent la leçon suivante :

Les Huns, peuple barbare venu d'Asie, se déplacent brutalement vers l'ouest de l'Europe, au IVe siècle (375), entrainant sur leur passage, la fuite des autres peuples barbares vers l'Ouest. Certains de ces peuples demandent l'asile (une terre pour se réfugier et y vivre en paix) à l'empire romain. D'autres n'attendent pas l'autorisation et s'installent par la force ou en travaillant sur le territoire. Ces déplacements de populations durent jusqu'au Ve siècle (449-450). 

En 476, un chef barbare détrône le dernier empereur romain (Romulus Augustule) à Rome. C'est la fin de l'Empire romain d'occident. C'est la fin de l'Antiquité et le début du Moyen Age.

................................., peuple barbare venu d'Asie, ...................................................................., ............................................................... au IVe siècle (375), ........................................................ ...............................................................  Certains de ces peuples demandent l'asile (une terre pour se réfugier et y vivre en paix) à l'empire romain. D'autres n'attendent pas l'autorisation et s'installent par la force ou en travaillant sur le territoire. ........................... ..........................................................................................................................................................

..............................................., un chef barbare détrône le dernier empereur romain (Romulus Augustule) à Rome. .................................................................................................... ........................................................................................................................................................ .....................................................................................

2

Quel était le pouvoir de Clovis ?

Dernière mise à jour le 04 novembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Connaitre le pouvoir de Clovis
Durée
60 minutes (6 phases)
Matériel
Détail d'une tablette en ivoire du IXe siècle
Fiche activité
Cahier histoire

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

La semaine dernière nous avons vu que parmi les peuples barbares, certains assurent la défense des frontières de l'Empire romain, notamment au moment des déplacements de populations. Un de ces peuples, les Francs, ont un rôle central : celui de défendre l'empire.

Aujourd'hui nous allons travailler et apprendre le pouvoir qu'avait Clovis.

2. Observer une tablette en ivoire représentant le baptême de Clovis

collectif | 5 min. | découverte

Distribuer l'image et la faire coller.

Laisser les enfants observer, faire leurs remarques et poser des questions.

On voit un homme dans une sorte de puits... Pourquoi le monsieur lui met-il la main sur la tête ?

Un homme est effectivement à moitié entré dans une sorte de puits ; il semble être nu puisqu'on voit un homme à droite qui tient dans sa main des serviettes ou des habits, pour qu'il puisse se sécher puis se vêtir ou se recouvrir en sortant. En fait il s'agit d'une sorte de baignoire en pierre dans laquelle se déroule une cérémonie très importante. L'homme qui est à gauche et qui lui met la main sur la tête ne le fait pas pour qu'il reste dans la baignoire : il semble plutôt poser sa main juste en lui touchant le crâne, dans un geste de fraternité ou d'amitié.

Il y a une reine à droite ?

Oui, on la reconnait bien car elle porte une couronne sur la tête. Elle semble très attentive à ce qui se passe, et le fait qu'elle soit représentée sur cette image indique qu'elle a un rôle important.

Que font les autres personnages ?

Les autres personnages habillés comme celui qui pose sa main sur le front de l'homme dans la baignoire assistent à la scène et discutent entre eux. Ce qui signifie que ce moment historique a été public c'est-à-dire qu'il s'est déroulé devant de nombreuses personnes, et que l'on en a beaucoup parlé ensuite. Et c'est certain, car cette image illustre un évènement très important...

3. Ecouter le récit de l'enseignant

collectif | 5 min. | découverte

Cette scène représente le baptême d'un homme de guerre franc (un des peuples germaniques qui gardaient les frontières de l'Empire romain) qui s'appelait Clovis. Ce document est une tablette faite en ivoire, ce qui explique sa couleur blanc rosé. Pour les chrétiens, le baptême est un rituel qui permet de devenir chrétien et d'appartenir à la communauté chrétienne. A l'époque de Clovis, pour se faire baptiser, les gens descendaient dans une sorte de cuve remplie d'eau qui avait été sacrée par le prêtre, et, en s'y plongeant, devenaient chrétiens. On voit très nettement sur l'image la main du prêtre (qui ici s'appelle Rémi, c'est l'évêque de Reims) qui se pose sur la tête de Clovis pour le sacrer, le bénir. Mais pourquoi Clovis s'est-il fait baptiser ? Vous vous souvenez que l'Empire romain disparait en 476. Il n'y a plus personne pour le gouverner. C'est l'anarchie. Les gens d'Eglise veulent que la paix revienne et cherchent un homme capable de prendre la suite du pouvoir. Clovis appartient à une famille très puissante : celle que l'on appellera les Mérovingiens parce qu'un de ses grands-pères s'appelait Mérovée). Clovis est fort ; en franc, son nom (Hlod-Wig) signifie "illustre au combat", ce qui veut tout dire ! Il est marié avec une princesse chrétienne que l'on voit sur l'image, à droite). Sa femme, Clotilde, et l'Eglise font tout pour convaincre Clovis de devenir Chrétien afin de pouvoir être aimé et soutenu par l'ensemble des gens qui habitent en Gaule. C'est ce qu'il fera finalement. Il devient ainsi un roi très respecté, très craint aussi car très puissant. 

La scène de baptême que l'on voit ici, comme si on y assistait en direct, illustre donc en fait le moment où l'Eglise et le roi des Francs ont décidé de s'unir pour défendre le territoire de la Gaule qui n'avait plus de chef. Avec l'Eglise, Clovis a une alliée très importante ; et l'Eglise, avec Clovis, trouve quelqu'un capable de veiller sur elle et sur les terres. 

On peut penser que c'est un homme d'Eglise qui a gravé cette tablette. Un élément le prouve : juste au-dessus de la tête de Clovis, le graveur a représenté une colombe qui porte dans son bec une sorte de petit flacon. Pour les chrétiens, il s'agit de la sainte ampoule, transportée depuis Jérusalem par la colombe. C'est le signe que Clovis est sacré par Jésus lui-même.

4. Comment a évolué le territoire de Clovis ?

individuel | 30 min. | découverte

Distribuer la fiche activité et la faire coller.

Les deux premières cartes permettent de montrer l'expansion territoriale du royaume gouverné par Clovis, avec l'aide de l'Eglise. A la fin de son règne, il recoupe en partie la Gaule ancienne, moins le territoire des Burgondes.

La dernière carte montre aussi la fragilité d'un monde barbare soumis aux règles de succession des Francs où à chaque décès, les biens sont partagés à égalité entre les fils. Clovis avait quatre fils : son territoire a donc été coupé en quatre. 

Les élèves réalisent en autonomie et individuellement la fiche d'activité.

5. Mise en commun collective

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Nous allons maintenant réaliser la correction de la fiche d'activité. Qu'avez-vous mis pour la question 1...

Question 1. : Le royaume des Francs en 481 se trouve dans le Nord, sur l'actuelle Belgique, avec Tournai comme capitale.

Question 2. : Le royaume des Francs s'est beaucoup agrandi. Sa capitale est Paris : cette villes est plus au centre du nouveau territoire et permet de pouvoir mieux le contrôler.

Question 3. : Chez les Barbares, la coutume veut qu'à sa mort, les biens du père soient partagés entre chacun des fils.

Pour la question 4 laisser l'élève voir quel type de partage il ferait : tout au fils ainé ou un partage équilibré ?

Question 5. a) : Les quatre capitales sont Soissons, Reims, Paris et Orléans. Les quatre capitales sont très proches les unes des autres.

Question 5. b) : 

Avantage : le partage est équilibré et tout le monde peut se sentir respecté.

Inconvénient : l'unité du royaume du père est détruite, cela favorise les divisions.

Question 6. : Grégoire de Tours a raison sur l'équité du partage, mais il mésestime les risques de fragilité du royaume ainsi divisé.

6. Synthèse

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Collectivement, faire rassembler les idées de la séance pour synthétiser ce qui a été compris. 

Faire noter la leçon.

Les élèves notent la leçon suivante :

Les Barbares arrivés en Gaule au IVe et au Ve siècle, y fondèrent plusieurs royaumes. Le territoire se trouva partagé entre les Gallo-Romains, les Francs, les Wisigoths et les Burgondes

En 481, le chef d'une tribu de Francs, Clovis, unit tous les Francs sous son commandement et devint leur roi. Il créa ainsi le Royaume franc, qui s'étendait sur le nord de la Gaule.

Pour augmenter son pouvoir, il devient chrétien en se faisant baptiser en 498 à Reims.  Il agrandit son royaume par des guerres contre le romain Syragrius, les Wisigoths et les Alamans. Mais à sa mort en 511, le territoire est partagé entre ses 4 enfants (Thierry, Clotaire, Childebert, Clodomir).

....................................................... arrivés en Gaule au IVe et au Ve siècle, y............................. .............................................................. Le territoire se trouva partagé entre les ...................,.. ............................. les ............................., les ................................. et les ..................................... 

........................., le chef d'une tribu de Francs, ......................................................................... sous son commandement ................................................................... Il créa ainsi le ..............., ....................................................... qui s'étendait sur ................................................................... ..............................................

Pour ....................................................................., il devient ..................................................... en se faisant .................................................................................................................................  Il agrandit son royaume par des ........................................ contre le romain Syragrius, les Wisigoths et les Alamans. Mais à sa mort en 511, le territoire est ....................................... ............................................. (Thierry, Clotaire, Childebert, Clodomir).

3

Trône de Charlemagne à Aix-la-Chapelle

Dernière mise à jour le 28 décembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Apprendre des informations sur le trône de Charlemagne
Durée
60 minutes (6 phases)
Matériel
Photo du trône de Charlemagne
Carte d'Europe
Fiche activité
Cahier d'histoire

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

La semaine dernières qu'avons-nous vu ? 

Nous avons vu que les rois mérovingiens n'ont pu sauvegarder le royaume de Clovis intact.

Suite à cette séparation du royaume les rois sont devenus trop faibles, et la dynastie des Mérovingiens n'a plus les moyens de se faire respecter.

Aujourd'hui nous allons apprendre des informations sur le trône de Charlemagne qui se trouve à Aix-la-Chapelle.

2. Observer une photo du trône de Charlemagne et la questionner

collectif | 10 min. | découverte

Distribuer l'image du trône de Charlemagne non légendée.

Laisser les enfants observer, faire leurs remarques et poser des questions.

Quel est ce siège ? En quoi est-il fait ?

Il s'agit d'un trône. Un trône, c'est un siège où seul peut s'asseoir le roi ou l'empereur. On remarque que le trône est placé en hauteur puisqu'il faut monter quatre marches pour s'y asseoir. 

Ce trône est fait en marbre, qui est un produit très précieux à l'époque. Pour que cela soit confortable, on installait dessus des tapis ou des peaux de bête, des fourrures, ainsi que plein de coussins et de couvertures. Car même si l'on faisait du feu dans les cheminées du palais, les salles étaient très froides et difficiles à chauffer.

Où se trouve ce trône ?

Ce trône est placé au milieu d'une pièce, dans une chapelle. C'est dans cette pièce que le roi et sa cour, c'est-à-dire l'ensemble des gens qui vivent avec le roi, prennent place pour assister à la messe. Ce trône se trouve au centre d'un très grand palais situé à Aix-la-Chapelle. Aujourd'hui cette ville est en Allemagne.

Montrer Aix-la-Chapelle sur la carte

Ce trône appartient à un empereur franc : Charlemagne.

Pourquoi n'y a-t-il personne sur la photo ?

Sur cette image, le trône est vide parce qu'il s'agit d'une photo du palais aujourd'hui : le palais est en effet ouvert aux touristes qui peuvent le visiter. Mais en fait, même du temps de Charlemagne, le trône était assez généralement vide, car l'empereur était très souvent absent de son palais d'Aix-la-Chapelle.

On voit des pots qui pendent du plafond : qu'est-ce que c'est ?

A l'époque, il n'y avait pas d'électricité : on s'éclairait avec des bougies, ou des lampes à l'huile, posées dans des vasques souvent en bronze. Du reste, l'or, l'argent et le bronze étaient très utilisés pour les éléments du décor. 

3. Ecouter le récit de l'enseignant

collectif | 10 min. | découverte

Cette photographie montre donc le trône de Charlemagne. Elle est prise dans la chapelle de son palais d'Aix-la-Chapelle, c'est-à-dire dans la pièce du palais où on célèbre les messes.

Charlemagne est un roi franc qui est devenu empereur. En tout, ce personnage a gouverné son royaume et son empire pendant près de 47 années, ce qui, à l'époque, était très rare. Durant tout son règne, il s'appelait Charles. Ce n'est qu'après sa mort qu'il est appelé Charles le Grand, tant son règne a été jugé important. Et comme à l'époque ceux qui écrivent le font en latin, on disait Carolus Magnus ce qui a donné en français Charlemagne. Avant la construction du palais, Charles changeait beaucoup de résidence, pour ses déplacements et ses conquêtes militaires. Comme son empire était devenu très grand, il parcourait ses terres pendant des semaines et des mois. C'était surtout pendant les hivers qu'il rejoignait Aix-la-Chapelle avec sa cour, ses hommes de guerre et sa famille. A l'époque, les déplacements étaient très longs et se faisaient à cheval ou à pied. Pour rejoindre Rome, par exemple, cela pouvait prendre plus d'un mois, en fonction de l'état des routes, s'il avait plu ou non. Rome, Charlemagne connait bien... C'est là où il a été sacré empereur, en 800 exactement, le jour de Noël, le 25 décembre.

Pourquoi a-t-il été sacré empereur le jour de Noël ? Parce que c'est le jour de la fête des chrétiens. Le papa l'a couronné parce qu'à cette époque, Charlemagne était le seul grand personnage capable de défendre les chrétiens face à l'islam, cette nouvelle religion qu'on connait mal à l'époque et qui se développe tout autour de la mer Méditerranée, jusqu'en Espagne.

Charlemagne a fait construire le palais d'Aix-la-Chapelle alors qu'il allait devenir empereur. Il est très vite appelé de son vivant : " Empereur, César, Charles, invaincu roi des Francs, recteur de l'Empire romain, pieux, heureux, vainqueur et triomphateur. "

Ce trône est un peu le symbole de ce qu'a été son règne : vide, comme sur cette image, car il fit beaucoup de déplacements, beaucoup de guerres au nord, à l'est, au sud (Espagne et Italie notamment), partout où il pouvait étendre son royaume, son empire, mais aussi faire connaitre son nom, sa force et son pouvoir. En effet, il devait défendre ses frontières contre les musulmans au sud et les Vikings (ou Normands, c'est la même chose) au nord. 

Comme son empire était énorme, il ne pouvait pas tout surveiller tout seul. Il a donc fini par se faire aider par des comtes qu'il nommait dans chaque région de son royaume, puis par des gens qu'il envoyait dans toutes les régions (les missi dominici) et à qui il demandait de surveiller ses terres, ses bâtiments, les églises, les rentrées d'impôts. Les missi devaient aussi surveiller les comtes dont Charlemagne se méfiait parfois. Il leur demandait aussi de voir si le peuple était en paix. 

Quand les comtes et les missi venaient au palais d'Aix-la-Chapelle, Charlemagne les recevait sur son trône. Ce trône de Charlemagne était donc à la fois souvent vide et le centre de tout l'empire, un grand empire européen. 

C'est du reste dans ce palais que Charlemagne est mort au début de l'année 814. 

4. Découvrir l'immensité de l'empire de Charlemagne

collectif | 20 min. | recherche

Distribuer la fiche activité et la faire coller.

La carte du document 1 montre l'immensité et l'expansion territoriale du royaume puis de l'empire de Charlemagne. On peut voir qu'il double presque. Comme vous pouvez le savoir à l'époque se déplacer d'un endroit à l'autre était très long, alors que maintenant avec les transports (TGV, avion...) cela va beaucoup plus vite. Sur la carte on peut voir que l'empire est d'abord un empire occidental et allemand. L'histoire de Charlemagne est donc également et surtout une histoire européenne avant l'heure.

Dans le document 2 Charlemagne nomme des comtes qui le représentent dans ses provinces et il leur donne des consignes, comme des ordres à bien respecter.

Les élèves réalisent en autonomie et individuellement la fiche d'activité.

5. Mise en commun collective

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Nous allons maintenant réaliser la correction de la fiche d'activité. Qu'avez-vous mis pour la question 1...

Question 1. : Les régions conquises sont la Bavière, la Lombardie, la Saxe et la Marche espagnole. Les peuples dominés sont les Croates, les Avars, les Souabes...

Question 2. : En regardant la carte, on voit nettement le rôle de Charles dans l'agrandissement du territoire des Francs. Il s'est étendu à l'ouest, au sud, à l'est et au nord.

Question 3. : Le rôle des comtes est de faire vivre les peuples sous les mêmes lois, les mêmes règles. Ils doivent veiller à exercer un pouvoir juste et à défendre les plus faibles. Mais ils doivent aussi se charger de collecter les impôts.

Question 4. : Le territoire devenant de plus en plus immense, l'empereur a besoin de comtes et de missi dominici pour surveiller tous les territoires.

6. Synthèse

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Collectivement, faire rassembler les idées de la séance pour synthétiser ce qui a été compris. 

Faire noter la leçon.

Les élèves notent la leçon suivante :

Charlemagne est un roi franc qui est devenu empereur. Il a gouverné son royaume et son empire pendant près de 47 années. Il a été sacré empereur à Rome en 800 exactement, le jour de Noël, le 25 décembre.

Charlemagne est un personnage très puissant à l'époque, qui s'impose comme le principal protecteur de la chrétienté. Son empire est européen et, pour pouvoir le gouverner, Charlemagne imagine toute une administration avec des comtes, des ducs, mais aussi des " agents du seigneur " (les missi dominici) pour pouvoir surveiller l'ensemble.

................................................................................................................................................................................................................................... Il a gouverné son royaume et son empire pendant près de ............................................. Il a été sacré empereur à ........................................................................................................ ........................................................................................................................................

Charlemagne est un ................................................................................................... ....................................., qui s'impose comme le ........................................................ .................................................................................  Son empire est ...................................... et, pour pouvoir le gouverner, Charlemagne imagine toute une administration avec des ......................................, des ......................................, mais aussi des " ......................................................... "  (les missi dominici) pour pouvoir surveiller l'ensemble.

4

Qui était vraiment Charlemagne ?

Dernière mise à jour le 28 décembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Savoir qui était vraiment Charlemagne
Durée
60 minutes (5 phases)
Matériel
Fiche activité
Cahier histoire
Poème de Victor Hugo : Charlemagne, empereur à la barbe fleurie

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

La semaine dernière nous avons vu que Charlemagne avait conquis un très vaste empire. Aix-la-Chapelle est devenue sa capitale. Et il a organisé une administration efficace pour contrôler tous ses territoires. Il s'agit maintenant de mener une sorte d'enquête. Qui est Charlemagne, et comment pouvons-nous en avoir une idée aujourd'hui.

L'objectif du jour est de savoir qui était vraiment Charlemagne.

2. Découvrir Charlemagne entre réalité et légende

collectif | 20 min. | découverte

Ecouter l'introduction racontée par l'enseignant.

Charlemagne a été si célèbre en son temps que, très vite, la légende s'est installée. Que pouvons-nous savoir réellement de lui ? Pour le découvrir, nous allons confronter trois documents.

Le premier est l'un des rares portraits que l'on a de lui. Il a été réalisé par quelqu'un qui l'a connu et qui était un de ses conseillers ; le deuxième est une pièce de monnaie ; le troisième est une peinture de Dürer.

L'histoire est une enquête. Quelle image pouvons-nous avoir de Charlemagne ?

Maintenant vous aller lire le texte et observer les deux documents illustrés de la fiche.

Les élèves sont invités à lire le texte et à observer les deux documents illustrés de la fiche.

Que pouvez-vous dire sur Charlemagne : comment était-il ?

Il y a des éléments physiques et moraux, mais nous allons d'abord voir à quoi ressemblait Charlemagne, quel état son aspect physique.

Les élèves énumèrent les éléments physiques.

Si les élèves évoquent le fait qu'il " était barbu", faire pointer la pièce de monnaie et placer la classe face à une contradiction.

Vous dites qu'il est barbu, mais dans quel document l'avez-vous trouvé ?

La peinture de Dürer.

Pourquoi alors n'a-t-il pas de barbe sur la pièce de monnaie ?

Les élèves font des propositions, ils peuvent se dire que sur la pièce il est plus jeune et sur le portait plus âgé, la barbe étant associée parfois à la maturité.

Il faut toujours face à des documents s'intéresser à leur nature, autrement dit d'où ils viennent, qui les a écrits...

Maintenant nous allons regarder les sources des documents dont on dispose ici.

Les élèves regardent les sources des documents.

Pensez-vous que l'on puisse utiliser tous ces documents de la même manière ?

Les élèves doivent distinguer ce qui relève des documents sources, c'est-à-dire des documents d'histoire, et d'autres documents. L'essentiel est que les élèves comprennent que tous les documents dont ils disposent n'ont pas la valeur et que c'est bien la pièce de monnaie qui est le document historique le plus juste et le plus neutre, puisqu'il était fait pour les gens dans les campagnes puissent reconnaitre Charlemagne. Le texte d'Eginhard, même si on peut penser qu'il est subjectif et admiratif de son roi, est sans doute très proche de la réalité vécue par les contemporains de Charlemagne. 

Ainsi les élèves doivent comprendre que le document 3 est à prendre avec distance puisqu'il s'agit d'une oeuvre imaginaire.

Le but est de comprendre que pour connaitre un évènement ou un personnage, les documents d'histoire sont indispensables et que l'on ne peut pas se fier aux souvenirs qu'en ont gardés les hommes et la légende.

En vous appuyant sur les documents de la fiche, vous allez établir à l'oral un portrait de Charlemagne.

Exemple de portrait. : Charlemagne était un personnage très important, mais on sait véritablement très peu de chose de lui. Une pièce de monnaie permet de savoir quel image il avait vraiment. Sur cette pièce, il ressemble à un empereur romain. Ce qui est sûr, c'est qu'il était tellement important qu'on a vite inventé des légendes autour de lui et fait longtemps son portrait en racontant sa gloire et sa puissance.

3. Ecrire un portrait de Charlemagne

individuel | 20 min. | recherche

Vous allez réaliser une production écrite individuelle sur Charlemagne. Il faut faire la distinction entre les éléments physiques et les éléments du caractère. Vous allez commencer ce portrait sur votre cahier d'histoire. 

Guider davantage ceux qui se trouveraient en peine d'écrire en leur indiquant une trame au tableau :

- Je décris à quoi ressemblait Charlemagne : son physique , grand ...,

- Je décris son caractère : conquérant, imposant ...

4. Rencontre avec l'histoire

collectif | 5 min. | découverte

Lire le poème de Victor Hugo, Charlemagne, empereur à la barbe fleurie

Charlemagne, empereur à la barbe fleurie, 

Revient d'Espagne ; il a le coeur triste, il s'écrie :

" Roncevaux ! Roncevaux ! ô traitre Ganelon ! "

Car son neveu Roland est mort dans ce vallon

Avec les douze pairs et toute son armée.

Le laboureur des monts qui vit sous la ramée

Est rentré chez lui, grave et calme, avec son chien ;

Il a baisé sa femme au front, et dit : C'est bien.

Il a lavé sa trompe et son arc aux fontaines ;

Et les os des héros blanchissent dans les plaines.

Le bon roi Charles est plein de douleur et d'ennui ;

Son cheval syrien est triste comme lui.

Il pleure ; l'empereur pleure de la souffrance

D'avoir perdu ses preux, ses douze pairs de France,

Ses meilleurs chevaliers qui n'étaient jamais las,

Et son neveu Roland, et la bataille, hélas !

Et surtout de songer, lui, vainqueur des Espagnes,

Qu'on fera des chansons dans toutes ces montagnes

Sur ses guerriers tombés devant des paysans,

Et qu'on en parlera plus de quatre cents ans !

Faire remarquer les nouvelles informations sur la vie de Charlemagne : l'Espagne, Roland son neveu...

5. Synthèse

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Collectivement, faire rassembler les idées de la séance pour synthétiser ce qui a été compris. 

Faire noter la leçon.

Les élèves notent la leçon suivante :

Charlemagne est un personnage très important de l'Europe occidentale. Si important que très vite des légendes ont été inventées sur lui.

Son conseiller a écrit à quel point il était puissant. Sur des pièces de monnaie il est représenté comme un empereur romain.

Charlemagne est un personnage ............................................................................................. .................................. Si important que très vite des légendes ont été inventées sur lui.

Son conseiller a écrit à quel point il était .................................................................................. ......................................................................................................................................................... .........................................................................

5

Charlemagne et la religion

Dernière mise à jour le 28 décembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Découvrir quelle était la relation entre Charlemagne et la religion
Durée
60 minutes (4 phases)
Matériel
Fiche activité

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

Faire rappeler le contenu de la séance précédente : Qui était Charlemagne ?

Aujourd'hui nous allons découvrir quelle était la relation entre Charlemagne et la religion. 

2. Comprendre les relations de Charlemagne avec l'Islam

individuel | 35 min. | découverte

Distribuer la fiche activité et la faire coller.

Les élèves observent les documents.

Qu'avez-vous compris au document 1, au document 2, au document 3...

Document 1. : Lettre du pape Hadrien Ier à Charlemagne, printemps 778.

L'essentiel est de comprendre que les chrétiens ne savent presque rien des musulmans ni de l'islam, qui est une nouvelle religion d'à peine un siècle. Charlemagne est en guerre contre ceux qu'on appelle les Sarrasins et que l'Eglise souhaiterait pouvoir " soumettre " parce qu'ils envahissent, par des raids, l'Europe - notamment à partir de l'Espagne qui, à cette époque, est musulmane.

Document 2. : Texte d'Eginhard sur l'amitié entre Charlemagne et Harûn al-Rachid.

Les élèves doivent comprendre que si les musulmans et Charlemagne se livrent une guerre en Espagne, ils peuvent aussi développer par ailleurs, quand les relations sont pacifiques, de vraies relations " d'amitié " en s'offrant bon nombre de cadeaux. En racontant avec beaucoup de détails l'amitié avec Harûn, le conseiller des Charlemagne montre à quel point ce prince arabe était puissant et impressionnait beaucoup par ses richesses et sa splendeur. En montrant que Charlemagne était ami avec le prince des Mille et Une Nuits, un peu de son prestige rejaillissait sur Charlemagne, en même temps qu'un peu d'exotisme. Ce prince chrétien capable de dialoguer avec le monde...

Document 3. : Peinture du XIXe siècle représentant les relations entre Charlemagne et Harûn al-Rachid.

Tableau du XIXe siècle (1864) de Julius Köckert, peintre allemand. Ce tableau dit que l'héritage et le souvenir de Charlemagne ne sont pas que français. Mais il témoigne aussi d'une vision ambivalente du monde arable : tantôt ami, tantôt ennemi, comme en témoignent les armes derrière la scène principale.

Les élèves réalisent en autonomie et individuellement la fiche d'activité.

3. Mise en commun collective

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Nous allons maintenant réaliser la correction de la fiche d'activité. Qu'avez-vous mis pour la question 1...

Question 1. : Le tableau devra être détaillé : il s'agit d'un tableau du XIXe siècle, c'est-à-dire peint dix siècles après les évènements, mais qui montre que les historiens et les artistes français gardent la mémoire d'une amitié entre Harûn al-Rachid et Charlemagne (au moment où l'Europe colonise une grande partie du monde arabe, notamment l'Allemagne en Irak, région héritière des princes abbassides) et définit une propagande autour de l'amitié européo-musulmane. On y voit Harûn sur son trône, entouré de missionaires chrétiens qui présentent Charlemagne et ses armées. Cette peinture se réfère donc au document 2 (texte d'Eginhard).

Question 2. : L'enseignant demande qui veut lire l'histoire de l'éléphant qu'il a écrite. Il demande à la classe de commenter en vérifiant que l'élève auteur du texte utilise bien des éléments du texte d'Eginhard.

Question 3. : En coloriant, les élèves perçoivent vite l'immensité du royaume d'Harûn et la petitesse relative de l'empire de Charles, pourtant présenté en première séance comme " très grand ". Ici, il faut montrer le changement d'échelle et le fait que l'on parle de relations internationales.

4. Synthèse

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Collectivement, faire rassembler les idées de la séance pour synthétiser ce qui a été compris. 

Faire noter la leçon.

Les élèves notent la leçon suivante :

Le 25 décembre de l'an 800, le pape Léon couronne Charlemagne empereur à Rome. Il porte ainsi le titre des prestigieux empereurs romains ; il est à la tête d'un immense empire. Très croyant, Charlemagne a développé les églises et la musique d'église. Pourtant, il a aussi nourri des amitiés avec des princes arabes

A la mort de Louis le Pieux, le successeur de Charlemagne, ses fils se partagent le royaume en trois parties ce qui affaiblit le pouvoir des rois. Les comtes choisissent alors un nouveau roi : Hugues Capet

C'est la fin de la dynastie des Carolingiens en 987.

Dates à retenir :

476 : Chute de l'Empire romain

768 : Début du règne de Charlemagne

800 : Charlemagne sacré empereur à Rome

811 : Fin du règne de Charlemagne

843 : Dislocation de l'empire. Traité de Verdun et partage entre les trois petits-fils de Charlemagne.

987 : Fin de la dynastie des Carolingiens

6

Evaluation

Dernière mise à jour le 28 décembre 2021
Discipline / domaine
Histoire
Objectif
Vérifier les connaissances des élèves
Durée
60 minutes (2 phases)
Matériel
Evaluation

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

Durant toute la séquence nous avons travaillé et appris des éléments sur les Mérovingiens et les Carolingiens. Maintenant nous allons passer à l'évaluation.

Rappel des consignes en évaluation.

2. Evaluation des connaissances

individuel | 55 min. | évaluation

Les élèves réalisent l'évaluation dans le temps imparti.