Les moisissures et les champignons

Discipline
Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière
Niveaux
CE1, CE2.
Auteur
A. BAUVAIS
Objectif
- Prendre conscience de la diversité des organismes vivants présents dans un milieu et de leur interdépendance.
- Comprendre la notion de relations alimentaires entre les organismes vivants.
Relation avec les programmes

Cycle 2 - Programme 2020

  • Connaitre des caractéristiques du monde vivant, ses interactions, sa diversité.
Dates
Créée le 16 février 2023
Modifiée le 17 février 2023
Statistiques
46 téléchargements
1 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-NDLicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification ?.

Mettre en évidence l'existence et le rôle de ces êtres vivants grâce à la démarche d'investigation. Les élèves émettront des hypothèses sur les différents échantillons tests. Ils seront source de proposition pour la mise en place de la démarche scientifique. Ils observeront chaque jour l'évolution des différents tests pour comprendre les changements opérés. Cette séquence mettra en évidence les dangers de certaines moisissures mais aussi leurs bienfaits.

Déroulement des séances

1

Les moisissures et champignons

Dernière mise à jour le 17 février 2023
Discipline / domaine
Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière
Objectif
- Prendre conscience de la diversité des organismes vivants présents dans un milieu et de leur interdépendance.
- Identifier les interactions des êtres vivants entre eux et avec leur milieu.
Durée
55 minutes (4 phases)
Matériel
- Tranches de pain
- Sacs cellophane
- Fiches avec grilles d'observation
- Affiche d'observation pour l'expérience
- Coupelles / couvercle métal / petits bocaux
- Fruits, légumes...
- Stylo
- TBI
- Scotch
- Gants
- Eau
Informations théoriques
Les moisissures sont des champignons microscopiques qui peuvent apparaître sous forme de tâches grises, verdâtres ou noires. Leur prolifération est favorisée par un terrain plutôt humide et chaud. Elles jouent un rôle non contestable dans la décomposition de végétaux. Elles peuvent même soigner comme la pénicilline. Certaines peuvent s'avérer néfastes pour la santé en revanche.

1. Découverte de la situation problème

collectif | 10 min. | découverte

Le PE débute la séance par une question : donnez-moi des noms d'êtres vivants. Le PE s'attend aux réponses suivantes : "chat, chien, lion, oiseau, baleine..."

La liste est notée sur le TBI par le PE. Cette question a pour but de faire une liste des espèces connues d'eux et s'assurer qu'ils font bien la différence entre vivant et non vivant. 

On peut aussi ensuite évoquer avec eux, le cycle d'un être vivant (naissance, croissance, reproduction et mort).

Est-ce que vous connaissez d'autres formes de vie autre qu'animal ? Les élèves répondent : "les arbres, l'herbe, les légumes..."

Les végétaux sont-ils vivants ?  Comment communiquent-ils ensemble ? 

Le PE fait part de ce qu'il a remarqué chez lui. L'autre jour, j'ai acheté des fruits mais un était recouvert de poils noirs. Qu'est-ce que cela peut être à votre avis ? Les élèves réfléchissent : " c'est pourri, c'est sale, c'est moisi..." D'où viennent les moisissures ? Pourquoi sont-elles apparues ? Est-ce qu'elles vont grandir ? Est-ce qu'elles sont vivantes ? Les élèves : "elles viennent du supermarché, à cause des fruits trop serrés, écrasés, elles grandissent jusqu'à ce que le fruit pourrisse. Les moisissures ne sont pas vivantes, vivantes..."

2. Situation problème pour élaborer des hypothèses et mettre en place une démarche d'investigation

groupes de 4 | 15 min. | recherche

Le PE propose après cette introduction de la situation problème de réfléchir par groupe. Les groupes seront fait de manière hétérogène.

Il leur demande d'imaginer une ou des expériences afin de faire apparaître des moisissures. Ce dispositif doit permettre de les observer et de voir leur évolution. Des coupelles, sacs, bocaux, fruits, légumes et pain peuvent être mis à disposition pour les guider et les faire manipuler.

Les élèves réfléchissent par groupe. On peut leur préciser qu'ils peuvent varier les conditions (avec ou sans eau, avec ou sans chaleur, avec ou sans lumière, contenant fermé ou ouvert...)

Le PE passe dans chaque groupe pour observer et questionner les élèves sur leurs recherches. 

3. Mise en commun pour affiner la mise en place des protocoles

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Un rapporteur sera désigné dans chaque groupe afin de rapporter les différentes idées retenues par le groupe.

Le PE se chargera de garder une trace écrite de chaque groupe sur le TBI avec l'ensemble des propositions. Il propose ensuite au groupe classe de se mettre d'accord sur les choses qui seront retenues pour les expériences.

Enfin, il leur demande comment on peut garder une trace de ce que l'on va observer durant plusieurs jours. Les élèves proposent de noter sur une fiche, une grille d'observation, de faire des photographies et de poster sur ENT... 

4. Mise en place de la démarche d'investigation et bilan

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Bien souligner aux élèves que si l'on veut observer quelque chose, il faut faire varier un seul paramètre entre deux expériences. Cela permet de mener une bonne comparaison. Le PE rappelle aux élèves de ne pas oublier d'avoir un témoin pour l'expérience et ne pas faire varier plusieurs paramètres en même temps. 

Chaque groupe prépare son protocole et se charge de noter l'évolution sur les prochains jours grâce à une grille d'observation à J0, J+2, J+3, J+6, J+11.

Exemple d'expérience : une tranche de pain peut-être conservée à l'air libre, une autre dans un cellophane touchée par des mains et une autre manipulée avec des gants, une troisième humidifiée dans un cellophane, une quatrième humidifiée d'eau sucrée dans un cellophane.


Cette expérience peut-être déclinée sur les fruits, les légumes...

Qu'avons-nous appris durant cette séance ? Que faire pour mener une expérience correctement ? 

Le PE annonce que la prochaine séance sera de faire un bilan de nos observations en classe.

 

2

Les moisissures et champignons

Dernière mise à jour le 17 février 2023
Discipline / domaine
Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière
Objectif
- Prendre conscience de la diversité des organismes vivants présents dans un milieu et de leur interdépendance.
- Comprendre que les moisissures ont des caractéristiques du vivant
- Imaginer et tester différents protocoles afin d'observer la croissance de moisissures
Durée
45 minutes (3 phases)
Matériel
- Tranches de pain
- Sacs cellophane
- Fiches avec grilles d'observation
- Affiche d'observation pour l'expérience
- Coupelles / couvercle métal / petits bocaux
- Fruits, légumes...
- Stylo
- TBI
- Scotch
- Gants
- Eau
Informations théoriques
Les moisissures sont des organismes de la même branche que les champignons. Elles ont besoin de bonnes conditions pour se développer : humidité, température...

1. Se remémorer la séance précédente

collectif | 10 min. | réinvestissement

Le PE demande aux élèves : qu'est-ce que nous avons appris précédemment ? Qu'avons nous observer durant ces deux semaines ? Pourquoi  ? Pour mener une démarche d'investigation correctement que devons nous faire ? 

Les élèves : " Nous avons appris que les moisissures se développent au bout de quelques jours, certaines moisissures sont plus étendues que d'autres, on a mis en place un ou plusieurs protocoles pour observer des moisissures sur des fruits, légumes...,  pour les expériences, il faut toujours un témoin et changer seulement une chose..."

 

2. Structurer sa pensée

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

Après avoir observé, l'ensemble des résultats. Les élèves complèteront une fiche avec les protocoles mis en place.

Ils ont compris que les moisissures ont besoin : d'eau pour se développer, de se nourrir (sucre, pain, fruit, légume), de l'oxygène, l'obscurité n'empêche pas ces dernières de se développer. Par contre, le froid ralentit leur développement et le gel l'empêche.

Les élèves auront mesuré la croissance des moisissures, leur couleur, les filaments à partir d'un point au centre...

Ces observations vont mettre en évidence que les moisissures font bien partie du monde vivant car elles ont les caractéristiques de la vie.

La trace écrite sera celle des élèves reformulée par le PE si nécessaire.

3. Chercher à aller un peu plus loin

collectif | 15 min. | réinvestissement

Le PE demande aux élèves comment on peut faire pour empêcher ou limiter la croissance des moisissures (pour mieux conserver les aliments) ?

Comment font les industriels pour conserver les aliments à votre avis ? Les élèves réfléchissent et répondent : " ils mettent des choses chimiques, des conservateurs, ils font chauffer forts les aliments, il les font sécher, conserver dans l'huile ou le vinaigre, le sel, le sucre, congeler..."

Le PE confirme ou pas leurs explications. Ils précisent que certains conservateurs sont mauvais pour la santé (E201 : sorbate de sodium, E249 : nitrite de potassium, E235 : natamycine... Les produits très transformés sont à éviter. Il est préférable de consommer des produits frais même si ces derniers ne se conservent pas très longtemps... En revanche, certains aliments comme les cornichons, olives, tomates séchées (dans l'huile) peuvent être consommés sans problème. Les boîtes de conserve de fruits et légumes possèdent des minéraux et vitamines.

Le PE précise que les moisissures produisent des toxines qui peuvent être dangereuses pour l'être humain si on les ingère, respire... D'autres peuvent être bénéfique comme le pénicillium (pénicilline) qui est présent dans certains fromages. La pénicilline est un antibiotique puissant qui permet de soigner les angines à streptocoques ou d'autres maladies bactériennes...

Certaines moisissures peuvent se manger comme dans le fromage : Roquefort, bleu d'Auvergne...

Le PE propose de garder une trace écrite ou de distribuer une fiche expliquant ce qui a été dit.

Bilan de la séance : qu'avons nous appris sur cette séance ? "nous avons appris que les moisissures peuvent être bénéfiques, se manger ou dangereuses. Les industriels utilisent des produits pour conserver les aliments. Il y a des méthodes pour conserver naturellement : sucre, sel, vinaigre, huile, conserve..."