La Vénus de Milo

Disciplines
Arts plastiques et Histoire des arts
Niveaux
CM1, CM2.
Auteur
A. BOIZET
Objectif
- Décrire une œuvre en identifiant ses principales caractéristiques techniques et formelles à l'aide d'un lexique simple et adapté.
- Créer des objets, intervenir sur des objets, les transformer ou manipuler à des fins narratives, symboliques ou poétiques.
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 16 octobre 2016
Modifiée le 17 octobre 2016
Statistiques
1107 téléchargements
24 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Déroulement des séances

1

Découverte de l'oeuvre

Dernière mise à jour le 17 octobre 2016
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
- Décrire une œuvre en identifiant ses principales caractéristiques techniques et formelles à l'aide d'un lexique simple et adapté.
- Dessiner un détail de l'oeuvre : le drapé.
Durée
65 minutes (5 phases)
Matériel
- Diaporama Vidéoprojecteur
- Vénus de Milo de face et de dos
- 1 miniature de l'oeuvre par élève
- 1 bulle par élève
Remarques
Lecture offerte : Héphaïstos et l'amour d'Aphrodite.

1. Découverte et description de l'oeuvre

collectif | 15 min. | découverte

Projeter l'oeuvre "La Vénus de Milo" de face dans un premier temps.

Demander aux élèves de décrire ce qu'ils voient afin d'obtenir les informations suivantes. Ajout de l'enseignant en violet.

L'enseignant trace un tableau comportant 6 colonnes, sans noter le titre des colonnes (Iconique / Interprétation des éléments iconiques / Plastique / Interprétation des éléments plastiques / Composition / Interprétation de la composition).

L'enseignant, note au tableau les propos des élèves. Il demande, à la fin du temps d'observation aux élèves quel titre pourrait être donné à chaque colonne completée.

 

IconiquePlastiqueComposition
- La sculpture représente une femme debout. 
- Elle est en appui sur la jambe droite, la jambe gauche est fléchie et en avant (en contrapposto)
- Son pied gauche a disparu.
- Les bras sont manquants au niveau de l’épaule pour le bras gauche, et au milieu du bras pour le droit. 
-  Deux petits trous sont visibles au niveau du bras droit.
- Un drapé sur la partie inférieure
- Corps dénudé pour la partie supérieure. 
- Ses cheveux sont attachés en chignon.
- La tête est légèrement inclinée, le regard porté au loin.
De dos
- Quelques mèches qui tombent sur la nuque.    
 
- Pour la partie dénudée: un corps parfaitement lisse, souligné simplement par une musculature légèrement apparente. 
- Pour la partie inférieure: plus de texture et de volume pour un drapé plus épais au niveau de la taille, qui plisse, et tombe sur les pieds dont on ne voit que le bout.  
 
- Torsion complexe du corps associant un mouvement ascendant et rotatif (de bas en haut, le corps alterne des inclinaisons vers l’avant, l’arrière et les côtés) = composition hélicoïdale.
 
 

Projeter le cartel de l'oeuvre et lire son contenu ensemble.

Trouver la période historique lors de laquelle cette oeuvre a été réalisée.

Désigner la Grèce sur une planisphère.

2. Intérprétation

collectif | 10 min. | recherche

Nous venons de décrire tous le éléments que nous voyons sur cette oeuvre, désormais nous allons interpréter ces éléments, afin de comprendre ce qu'a voulu représenter l'artiste.

Pour chaque élément interprété, faire une flèche et noter dans la colonne notre interprétation. 

Le cartel : ( à écrire à côté du tableau)

- Le titre nous indique qu'il s'agit de la déesse de l'Amour et de la Beauté, Aphrodite.

Les éléments iconiques :

- L’artiste a choisi de représenter la partie supérieure de ce corps dénudée pour montrer la perfection de la beauté de cette déesse. Cela donne par ailleurs une idée de ce qu'étaient les canons de beauté féminine à cette époque. 

- Le drapé de la partie inférieure, glissant sr les hanches de la déesse souligne cette même beauté. Elle suggère là encore la beauté de la déesse. 

- De la même façon, le chignon dévoile un cou délicat et le port altier de la divinité.

- Hypothèse sur les petits trous au niveau du bras: un bijou (bracelet) ornait peut-être la sculpture à l'origine.

- Son regard porté au loin lui rend un caractère sacré, distancié et intouchable. 

Les éléments plastiques : 

- Le contraste peau/drapé dans le traitement de la matière rend service à l’idéal de beauté ici suggéré. 

- Le relief « dur » donné par les plis renvoient aux courbes « douces » de la morphologie, de la poitrine et de la musculature soulignée de Vénus. 

La composition :

La composition hélicoïdale associe un mouvement ascendant et rotatif.

- Ascendant car il s’agit de la représentation d’un personnage divin, « supérieur » à l’homme.  

- Le mouvement rotatif suggère quant à lui l’universalité de l’Amour ici personnifié. En tournant sur elle-même, elle « embrasse » de son regard et donc de son amour le monde tout entier.

Prendre en photo le tableau afin de faire un tapuscrit du travail effectué qui sera distribué aux élèves lors de la prochaine séance.

3. Vidéo

individuel | 10 min. | entraînement

Projeter la vidéo des "Petits Pas vers l'Art" se trouvant à l'adresse http://education.francetv.fr/matiere/arts-visuels/cm1/video/aphrodite-dite-venus-de-milo-vers-100-avant-j-c-petits-pas-vers-l-art.

Les élèves prennent des notes sur leur cahier de brouillon pour obtenir des informations complémentaires.

L'enseignant stoppe la vidéo à des moments clés pour faciliter la prise de notes des élèves.

- Découverte il y a 200 ans sur l'île de Minos.

- Elle se trouve au musée du Louvre et fascine car un mystère plane sur son identité.

- L'absence de ces bras nous empêche de connaître précisément son identité car les artistes de l'époque avait l'habitude de faire tenir des objets symboliques aux statues pour indiquer le dieu qu'elles représentaient. 

- Les trous qu'on trouve sur la sculpture indiquent qu'elle portait des bijoux qui ont aujourd'hui disparus. 

- C'est sa beauté qui laisse penser qu'il s'agit d'une déesse, Aphrodite la déesse de la Beauté et de l'Amour.

Mettre en commun et noter les informations recueillies.

4. Elaboration de la trace écrite

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Distribuer aux élèves une miniature de la sculpture sous laquelle se trouve le cartel de l'oeuvre.

Ils la collent en bas à gauche d'une nouvelle double-page de leur cahier culturel.

Demander aux élèves ce que dirait la sculpture pour se présenter

Elaborer une trace écrite du type : " Je suis La Vénus de Milo, une sculpture grecque, en marbre. Je dois mon nom au lieu de ma découverte : l'île de Minos. Si tu vas au musée du Louvre où je suis conservée tu pourras tourner autour de moi pour m'observer car je suis une sculpture en ronde-bosse. Bien que mes bras (et les objets symboliques que je tenais) aient disparus, les spécialistes pensent, au vu de ma beauté, que je suis la déesse de la l'Amour et de la Beauté : Aphrodite (pour les Grecs) ou Vénus (pour les Romains)".

Distribuer aux élèves une grosse bulle.

 Les élèves y copient la trace écrite. Ils la collent ensuite dans leur cahier culturel afin de donner l'impression que la sculpture parle.

5. Détail : le drapé

individuel | 15 min. | recherche

Les élèves, en autonomie, ont à dessiner le drapé de la sculpture pour prendre conscience des nombreux plis et du volume particulier de ce dernier.

2

Pratique : que ferait la Vénus de Milo avec des bras

Dernière mise à jour le 17 octobre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Imaginer la Vénus de Milo dans un contexte précis : créer un décor et trouver comment intégrer la sculpture en y ajoutant des éléments (bras, vêtements, accessoires...) en utilisant une ou des techniques ou choix (dessin, peinture, collage ...)
Durée
55 minutes (2 phases)
Matériel
- Photocopie de la Vénus de Milo
- Tapuscrit de la mise en commun de la séance précédente
- Petite carte de la Méditerranée
- Papiers contexte à tirer au sort
- Frise chronologique
- Capture Google Map
- Feuille 14 de papier blanc épais
- Peinture, crayons, feutres, craies
- Feuilles de couleur, à motif, magazines
- Paillettes, gommettes ...

1. Rappel

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Demander aux élèves s'ils se souviennent de l'oeuvre étudiée lors de la séance précédente.

La Vénus de Milo, cf. tapuscrit de la trace écrite de la dernière séance. 

Distribuer le tapuscrit de la trace écrite de la séance précédente et la lire collectivement.

Les élèves la collent dans leur cahier culturel.

Distribuer aux élèves la carte de la Méditerranée.

Les élèves doivent y trouver la Grèce et la colorier dans la couleur de leur choix.

En utlisant Google Map ou une capture d'écran, montrer aux élèves où se situent exactement l'île de Milos.

Les élèves collent cette carte dans leur cahier culturel.

Enfin, demander aux élèves de rappeler la date à laquelle a été créée cette oeuvre et par conséquent l'époque historique à laquelle elle appartient.

L'Antiquité.

Distribuer la frise chronologique.

Les élèves colorient la période concernée.

2. Pratique : que ferait la Vénus de Milo avec des bras

individuel | 40 min. | recherche

Donner la consigne suivante aux élèves. 

Je vais vous donner à tous une photographie de la Vénus de Milo, l'objectif sera d'imaginer et de présenter une Vénus de Milo dans un contexte actuel, décalé : vous pouvez choisir ce contexte par vous-même ou le tirer au sort.

Faire tirer au sort, pour donner quelques exemples.

Vous pourrez utiliser la ou les techniques que vous souhaitez ; dessin, peinture, collage ...

Distribuer à chaque élève la Vénus de Milo, qu'ils doivent découper et la feuille de papier épais. 

Mettre à disposition le matériel sur les tables.