LA GALERIE DES MONSTRES DE LA CLASSE - " NOUS, DES MONSTRES ? ! "

Disciplines
L'oral, Les productions artistiques et visuelles, Langage oral et Arts plastiques
Niveaux
GS, CP, CE1, CE2, CM1, CM2.
Auteur
E. CASTAGNÉ
Objectif
Réaliser une production plastique individuelle (créer un personnage « monstrueux ») à partir de son propre portrait photographié, en explorant différentes techniques au pastel gras. Et par l’association pensée des différentes productions, créer une galerie de monstres de la classe.
Relation avec les programmes

Ancien Socle commun (2007)

  • S’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié
  • Participer en classe à un échange verbal en respectant les règles de la communication
  • S’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis
  • Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté
  • Répondre à une question par une phrase complète à l’écrit
  • Pratiquer le dessin et diverses formes d’expressions visuelles et plastiques
  • Inventer et réaliser des textes, des oeuvres plastiques, des chorégraphies ou des enchaînements, à visée artistique ou expressive
  • Prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue
  • Respecter des consignes simples, en autonomie
  • S’impliquer dans un projet individuel ou collectif
Dates
Créée le 18 juillet 2011
Modifiée le 18 juillet 2011
Statistiques
3512 téléchargements
69 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-NDLicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification ?.

Déroulement des séances

1

PRÉSENTATION ET PRÉPARATION DU PROJET

Dernière mise à jour le 18 juillet 2011
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Donner aux élèves les moyens de s’approprier et de comprendre le projet.
- Permettre à chaque élève de s’investir dans le projet en faisant appel à leur imagination et à leur motivation.
Durée
60 minutes (4 phases)
Matériel
- 1 ou 2 appareils photos numériques.
- Une affiche (TES1) où seront notés : le titre, les objectifs et les phases du projet (reformulés par les élèves)
Remarques
Le portrait pourra être préalablement (ou en parallèle) être travaillé en production écrite.

1. 1) Démarrage :

collectif | 15 min. | découverte

-          Présentation du projet par l’enseignant.

-          Reformulation par les élèves.

-          Débat : "Qu'est-ce qu'un portrait ?"

2. 2) Faire réaliser les portraits photo (supports pour les séances 4 et 5) :

collectif | 15 min. | recherche

-          Passation des consignes (notamment comment prendre en photo le portrait de quelqu’un)

-          Prises de vue par les élèves

-          Impression des portraits

3. 3) Bilan :

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

-          Reformulation et en parallèle, prise de note sur affiche, du titre, des objectifs et des phases du projet. (Cette affiche restera dans la classe et servira de support pour les séances suivantes = TES1)

-          Selon le temps restant, ce travail pourra être mené de différentes manières : en groupe classe (TES1) ou par groupe d’élèves (TEG). On pourra aussi demander aux élèves une production écrite individuelle lors d’une séance en français (à voir en fonction du niveau des élèves).

4. 4) "Préparation" des séances 4 et 5 : création "d'esquisses"

individuel | 15 min. | recherche

Au brouillon, les élèves imaginent leur propre portrait monstrueux : au crayon et crayons de couleurs ou feutres (au choix de chacun)

2

EXPLORATION DES TECHNIQUES AU PASTEL GRAS (2 séances)

Dernière mise à jour le 18 juillet 2011
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Laisser chaque élève explorer et imaginer les moyens et techniques possibles au pastel gras.
- Respecter les consignes et les contraintes données par l’enseignant.
- Constituer un corpus de techniques au pastel gras pour la classe et que les élèves pourront réinvestir dans leurs productions individuelles lors des séances suivantes.
- Découvrir que le noir et le blanc ne sont pas des couleurs.
- Découvrir la notion de nuances de couleur.
- Découvrir que l’on peut, avec divers moyens et techniques, créer des effets visuels très différents et intéressants.
- Aider les élèves à exprimer leur point de vue et la façon dont ils ont procédé.
Durée
95 minutes (5 phases)
Matériel
Par groupe d’élèves :
- une fourchette
- un couteau à bout rond et à dents
- 4 bougies
- Des bâtonnets en bois…

Par élève :
- 4 feuilles A5 (canson à grain épais 180 g minimum) : en prévoir plus si les élèves sont inspirés.
- 2 craies de pastel gras de couleurs différentes
- 1 craie de pastel gras noire
- 1 craie de pastel gras blanche
- Une fiche de synthèse (TES2)

Pour la classe :
- Une affiche où seront répertoriées les différentes techniques découvertes au cours de la séance (TES2)
- Ciseaux et colle (pour couper et coller sur l’affiche les échantillons significatifs des techniques explorées par les élèves et choisis par eux)
Remarques
- Pour les phases de recherche et de production plastique, on rassemble les tables de façon à former des groupes de 4 élèves.
- Puis on protège les tables (avec de vieux calendriers ou de vieilles nappes en nylon) : les pastels gras sont très salissants et difficiles à faire partir sur les vêtements.

1. 1) Démarrage :

collectif | 15 min. | découverte

-          Rappel des objectifs du projet et de la séance.

-          Présentation du matériel à disposition des élèves.

-          Passation des consignes et contraintes :

« Essayez tout ce que vous imaginerez possible de faire avec ce que vous avez à votre disposition ; trouvez le plus de techniques possibles, d’effets visuels différents. »

« Sur la première feuille, vous n’utiliserez qu’une seule couleur de craie. »

« Sur la deuxième utilisez 2 couleurs. »

-          Reformulation des consignes et contraintes que l’on note au tableau.

-          Distribution du matériel (au cours des activités de recherche on peut donner des feuilles A5 supplémentaires, si nécessaire)

2. 2) Recherche individuelle avec une seule couleur : + mise en commun et bilan rapide collectif

individuel | 15 min. | recherche

Ce qui peut ressortir à l'issue de cette phase :

« On peut rayer avec l’ongle ou d’autres outils. »,

« On peut utiliser la craie à plat, sans appuyer, cela donne un effet de brouillard »,

« On peut appuyer, on dirait de la peinture »

3. 3) Recherche individuelle avec 2 couleurs :

individuel | 20 min. | recherche

L’enseignant laisse les enfants explorer les diverses possibilités plastiques qui s’offrent à eux en utilisant 2 couleurs, sans toutefois préciser que le blanc et le noir ne sont pas des couleurs. Cela permettra de faire émerger la notion de nuances de couleur lors de la mise en commun.

Si certains sont « bloqués », on peut faire une petite phase de mise en commun d’idées en laissant entrevoir que l’on peut encore en trouver d’autres.

Lors de cette phase, de nombreux effets visuels et techniques vont émerger, certains parfois inattendus.

4. 4) Mise en commun : ( à finir en début de séance 3 si on manque de temps)

collectif | 25 min. | mise en commun / institutionnalisation

Lors de cette phase, l’enseignant apporte le vocabulaire, les notions et aide les élèves à s’exprimer sur les diverses possibilités plastiques que l’ont peut obtenir avec des pastels gras. Il prend aussi quelques notes au tableau au fur et à mesure du débat.

-          Faire trier, observer et expliquer les techniques plastiques explorées avec 2 craies seules ou à l’aide d’outils (le doigt qui étale, les ongles qui grattent…) et les effets visuels ainsi obtenus (« ça fait comme de l’eau », « On voit la couleur du dessous, une fois qu’on a gratté. »…).

-          Préciser que le noir et le blanc ne sont pas des couleurs mais que certains ont ainsi obtenu des mélanges intéressants. Laisser les élèves s’exprimer, puis expliquer ce que sont les nuances d’une couleur, faire observer et expliquer comment certains ont obtenu ces nuances, voir même, de nouvelles couleurs (du gris avec le noir et le blanc, du orange avec du rouge et du jaune…).

-          On peut éventuellement introduire, à ce moment-là, le vocabulaire couleurs primaires / couleurs complémentaires, surtout si les élèves font des remarques sur la juxtaposition primaire/complémentaire (« On dirait qu’ici, le jaune à côté du violet, il brille plus que quand il est tout seul. »…)

5. 5) Bilan : (séance 3)

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

-          Création d’une affiche répertoriant tous les possibles explorés lors de la séance 2 (TES2).

-          Chaque élève crée sa propre fiche de synthèse (TEE) qu’il conservera dans son cahier ou son classeur d’arts visuels.

3

CRÉATION DES PORTRAITS MONSTRUEUX DE LA GALERIE DE MONSTRES DE LA CLASSE

Dernière mise à jour le 18 juillet 2011
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Réaliser son portrait « monstrueux » en investissant les techniques explorées dans les séances précédentes et en faisant appel à son imaginaire.
- Exercer son esprit critique, argumenter et expliquer ses choix plastiques et ses observations sur les productions de la classe tout en respectant autrui et en utilisant le vocabulaire introduit lors des séances précédentes.
- Aider les élèves à exprimer leur point de vue et la façon dont ils ont procédé.
Durée
60 minutes (3 phases)
Matériel
Pour la classe :
- les affiches TES1 et TES2

Par élève :
- le portrait de l’élève photocopié sur un canson à grain épais en format A3 (en noir et blanc)
- 1 craie noire et une craie blanche
- Éventuellement sa TEE

Par groupe d’élèves :
- une palette de pastels gras de 6 couleurs différentes minimum.
Remarques
La contrainte "couvrir toute la surface du support" :
- permet de faire disparaître la photo qui est "en-dessous",
- est parfois difficile à mettre en œuvre pour certains élèves (surtout dans les niveaux C1 et C2 et surtout si les élèves pratiquent peu les arts visuels). Cependant elle permet aussi aux élèves de s'habituer à penser la composition de leurs productions.

C'est une contrainte que j'utilise régulièrement en production plastique sur le plan. Avec de l'habitude, les élèves n'en auront plus besoin et ne créeront plus des choses qui n'occupent qu'une partie de la surface et donnent des "vides" peu intéressants dans la composition de leurs productions.
Sauf dans les cas où, justement les vides sont voulus, avec des intentions précises.

1. 1) Démarrage :

collectif | 15 min. | découverte

-          Rappel rapide des objectifs du projet et de séance, puis des procédés explorés.

-          Passation des consignes (+ reformulation et inscription au tableau) :

« Vous devez créer un visage monstrueux à partir de votre propre portrait en utilisant une ou plusieurs techniques vues précédemment. On ne devra plus vous reconnaître, mais on doit tout de même reconnaître un visage, même si il est monstrueux »

Aide et discussion (+ notes au tableau) : Comment transformer mon portrait ? (Modifier les formes du nez, de la bouche, les contours du visage… Utiliser des couleurs surprenantes, inattendues pour la peau). Que doit-il y avoir impérativement pour reconnaître un visage ? (des yeux suffisent !!!)

-          Contraintes (formulation et inscription au tableau par l'enseignant + reformulation par les élèves) :

Il doit y avoir des yeux.

Je dois couvrir toute la surface du support.

Je dois utiliser des nuances de couleurs.

On ne doit pas me reconnaître.

Je ne dois pas regarder les productions des voisins, ni discuter avec eux. (sinon on retrouvera les mêmes monstres)

2. 2) Création des portraits monstrueux personnels :

individuel | 30 min. | recherche

Dans cette phase, l'enseignant :

- veille au respect de la contrainte "Je ne communique pas avec les autres.",

- encourage, rassure les élèves bloqués,

- n'intervient pas si les élèves s'éloignent des consignes ou ne respectent pas les contraintes,

- par sa réponse, au type de question "Est-ce que je peux faire ceci ou celà ? utiliser ceci ou celà ?", "Est-ce que la consigne ou les contraintes te l'interdisent ?", il incite les élèves à se référer à ces dernières qui sont au tableau et leur permet aussi de percevoir un grand nombre de possibles et ainsi de développer leur imagination créatrice.

3. 3) Mise en commun :

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

-          Faire repérer les productions qui ont le mieux répondues aux consignes et contraintes.

-          Discussion autour des productions. Laisser exprimer les sentiments de chacun. « Quel sont les portraits les plus monstrueux ? »

4

(facultative) COMPLÉTER ET ACHEVER LA GALERIE DE MONSTRES AVEC DES PORTRAITS MONSTRUEUX DU MAÎTRE OU DE LA MAÎTRESSE

Dernière mise à jour le 18 juillet 2011
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
- Compléter la galerie des monstres de la classe par des portraits du maître ou de la maîtresse : chaque élève (ou groupe d’élèves,) réalise un portrait monstrueux.
- Réinvestir les moyens et techniques explorés lors des séances précédentes.
- (Travailler en groupe).
Durée
50 minutes (2 phases)

1. Déroulement de la séance : (cf. séance 4 et 5)

groupes de 4 | 30 min. | réinvestissement

2. La création à proprement parlé de la galerie des monstres de la classe :

collectif | 20 min. | recherche

« Où et comment pourrait-on exposer nos portraits monstrueux ? »