Créations en volume : modelage et sculpture

Disciplines
Arts plastiques et Histoire des arts
Niveaux
CE2, CM1.
Auteur
C. MARROU
Objectif
- S'exprimer sur sa production, celle de ses pairs, sur l'art.
- Prendre en compte l'influence des outils, supports, matériaux, gestes sur la représentation en deux et en trois dimensions.
- Montrer sans réticence ses productions et regarder celles des autres.
- Découvrir et expérimenter le travail en volume (modelage, assemblage, construction, installation...).
- Identifier des matériaux, y compris sonores, et la manière dont l'artiste leur a donné forme.
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 21 décembre 2016
Modifiée le 21 décembre 2016
Statistiques
308 téléchargements
15 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

A travers diverses activités, faire découvrir et expliciter par les élèves :
-les contraintes et les possibilités liées au modelage de l’argile (tenue, plasticité…)
-les contraintes liées au travail en volume et aux productions dans l’espace (équilibre, rôles de la lumière, présentation des productions), quelle que soit la technique utilisée (modelages, taille, assemblage) ;
-les démarches mises en œuvre par les artistes afin de résoudre ces difficultés, qui seront confrontées par les élèves à leur propre recherche.

Déroulement des séances

1

Des formes en argiles

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
Découvrir les formes qu'il est possible de créer avec de l'argile
Durée
45 minutes (2 phases)
Matériel
-Argile
-Des plaques en carton ou en matière plastique rigide
Informations théoriques
Le modelage désigne la réalisation d'une forme avec une matière "plastique" : une matière souple, molle à laquelle on peut donner la forme de son choix.
Remarques
Tiré du livre : des arts visuels à l'histoire des arts Cycle 3
Edition Retz

1. Manipulation de l'argile

individuel | 25 min. | recherche

Distribution d'un morceau d'argile de la taille d'un poing.

Leur demander de malaxer afin de l'assouplir. 

Consigne : Réaliser une forme de leur choix. 

Ne pas donner de précisions supplémentaire. On laisse une grande latitude aux élèves, sans intervenir pour répondre à d'éventuelles demandes d'aide technique. 

Objectif : les laisser se confronter à la matière et à ses spécificités.

2. Mise en commun

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

Regrouper les productions sur une table. On ne commente pas les productions individuellement. Pas de critères esthétiques ni de qualités de la représentation. 

Consigne : Classer les productions en fonction de le forme. 

Le plus souvent, il y a 4 types de résultats :

-L'escargot ou le boudin 

-La plaque avec peut-être gravures ou empreintes

-La forme en creux (coupe, vase, ...)

-La forme modelée en volume, géométrique, abstraite ou figurative ( boule, personnage)

On introduit le terme de "modelage"  en faisant référence à une autre matière que les enfants ont déjà utilisée: " la pâte à modeler".

 

Conclusion : Différentes typologies de modelage peuvent être obtenues avec l'argile. Ces possibilités sont dues aux propriétés de l'argile que les élèves vont découvrir lors des séances suivantes.

 

2

Réalisation d'une tête en volume

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
Réaliser une tête identifiable avec de l'argile
Durée
45 minutes (2 phases)
Matériel
-Argile
-Des plaques en carton ou en matière plastique rigide.
-Outils de modelage (facultatif)

1. Production

individuel | 25 min. | recherche

Comme en séance 1 : même taille pour le morceau d'argile. Chaque élève en a un. 

Les laisser toucher, palper pendant 5 minutes.

Leur demander de malaxer pour l'assouplir.

Consigne :  Vous allez réaliser une tête en volume.

2 possibilités :

- tête obtenue par ajout d'éléments réalisés avec de petits morceaux d'argile appliqués sur le volume de base.

-tête obtenue en modifiant la forme de base 

On s'abstient de donner des conseils techniques ou des avis esthétiques aux élèves afin de leur laisser une grande liberté de réalisation.

On peut aussi utiliser des outils de modelages (ébauches, spatules).

2. Mise en commun

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

Regrouper les productions sur une table. 

Faire échanger les élèves sur les productions, les amener à classer les productions en 2 catégories, en fonction des techniques utilisées pour la représentation des éléments divers. Ce sont les élèves qui doivent repérer les 2 techniques différentes.

Les productions sont ensuite mises à sécher dans un endroit ni trop chaud ni trop sec. 

 

3

Contraintes liées au séchage (facultatif)

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
Faire découvrir et expliciter par les élèves les contraintes liées au séchage de l'argile à l'air libre.

Durée
20 minutes (2 phases)
Matériel
-Les productions réalisées en séance 2.
Informations théoriques
L'argile est un matériau facile à utiliser mais comme pour tout support, il existe des contraintes liées à ses propriétés physiques.

1. Observation

individuel | 10 min. | découverte

Chaque élève observe son modelage et relève les effets dus au séchage. 

Puis par deux ils font un bilan sur les effets du séchage.

Deux constatations s'imposent:

-un certain nombre d'éléments ajoutés se sont décollés

-certains éléments épais de sont craquelés en séchant. 

 

2. Résolution des problèmes

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Pour éviter ces effets indésirables, l'enseignant propose quelques apports techniques. Pour lier entre eux des éléments on peut utiliser de la barbotine (mélange d'eau et d'argile). L'argile sèche de l'extérieur vers l'intérieur. Ainsi, si le séchage est trop rapide ou si la pièce est trop épaisse, la partie extérieure séchera plus rapidement et aura tendance à craqueler. Il convient donc de limiter l'épaisseur des pièces.

 

 

4

A la recherche de l'équilibre

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
Découvrir qu'une production en argile peut se déformer avant séchage et que la recherche de l'équilibre peut se révéler complexe.
Durée
45 minutes (3 phases)
Matériel
-Argile
-Des plaques en carton ou en matière plastique rigide
-Outils de modelage (facultatif)

1. Phase 1

individuel | 15 min. | recherche

Donner un bloc d'argile (voir séance 1) 

Consigne : Réaliser un personnage debout. 

Difficulté : trouver un équilibre à la production.

2. Mise en commun

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Regrouper les productions.

Amener à constater que certaines s'affaissent (basculement de tronc, effondrement des jambes) ou que d'autres ne tiennent pas en équilibre et tombent à la moindre vibration. 

Comparer les productions qui tiennent par rapport à celles qui ne tiennent pas en équilibre.

Conclure :

- si la forme est trop fine ou élancée => plier sous son poids

-si la base de la forme pas assez large ou forme trop étirée => du mal à tenir en équilibre

-si des éléments font trop fortement saillie (comme un bras tendu) = déséquilibre.

Demander comment on peut résoudre les problèmes: les solutions peuvent être consignées sur une affiche

-> Adapter l'épaisseur des membres ainsi que l'étirement des membres et du tronc.

->Agrandir, alourdir la base

-> Créer une troisieme jambe (canne, élément de colonne) 

 

 

3. Reprise des productions

individuel | 15 min. | réinvestissement

Les élèves reprennent leur production et y apportent une ou plusieurs des solutions proposées afin que l'équilibre de leur personnage soit assuré.

5

Activité de création

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Arts plastiques
Objectif
Réaliser une production en volume en tenant compte des éléments techniques définis lors des séances précédentes.
Durée
80 minutes (3 phases)
Matériel
-Argile
-Des plaques en carton ou en matière plastique rigide.
-Outils de modelages (facultatif)
Informations théoriques
Les deux principales spécificités d'une sculpture sont la recherche de l'équilibre et la perception changeante selon le point de vue.

1. Production

individuel | 30 min. | recherche

Consigne : Réaliser un animal fantastique puis réaliser sur une plaque d'argile, les empreintes laissées par cet animal. 

L'approche sensible et créatrice est privilégiée. Les aspects techniques n'étant présent que pour permettre à la créativité des élèves de s'exprimer.

2. Mise en commun

collectif | 20 min. | mise en commun / institutionnalisation

1. On réunit les productions et on analyse d'abord les questions techniques. Elles permettent de vérifier que les élèves ont bien assimilé les données acquises lors des précédentes séances et en ont tenu compte.

 

2. Réaction face aux animaux réalisés (effrayants, amicaux, grotesques). Explication du ressenti.

 

Faire remarquer aux élèves que leurs productions peuvent être vues sous différents angles, que l'on peut tourner autour. En variant le point de vue, on change la perception que l'on a de le sculpture observée.

3. Prolongement (facultatif)

collectif | 30 min. | réinvestissement

Présenter les productions sur une surface d'exposition. On s'efforce de réaliser une scénographie réfléchie, tenant compte des relations entre les différentes productions avec un fond, en utilisant quelques socles.

6

Histoire des arts

Dernière mise à jour le 21 décembre 2016
Discipline / domaine
Histoire des arts
Objectif
-Présenter des sculptures produites à différentes époques, selon des techniques diverses.
-Comparer les démarches mises en oeuvre et les productions réalisées par les élèves au cours des séances précédentes avec des œuvres de référence.
Durée
60 minutes (2 phases)
Matériel
-Polymnie , Rome - Marbre Ier ou IIe siècle av JC
-La main de Dieu (Auguste Rodin)
-Les boucliers (Alexandre Calder)
-Reclining Figure : Festival (Henry Moore)
-Phoque II ( Constantin Brancusi)

1. Phase 1

collectif | 30 min. | mise en commun / institutionnalisation

1. Choisir différentes figures qui mettent en lumière la démarche mise en oeuvre. Les élèves rappellent ces différentes démarches.

2. Présenter les différentes reproductions de sculptures, réalisées en différents matériaux, datant de l'Antiquité à nos jours.

Les élèves doivent expliciter la démarches de l'artiste, en se remémorant les productions qu'ils ont réalisées. 

Demander d'exprimer leur ressenti face aux oeuvres. 

Faire remarquer aux élèves que quels que soient le matériau utilisé ou le type de représentation  (figuratif, abstrait ) choisi, les artistes ont eu recours aux mêmes procédés que les élèves pour que leurs productions tiennent en équilibre. 

Placer sur une frise chronologique les reproductions des oeuvres et le nom de leur auteur. 

Conclusion : Ces oeuvres montrent que le sculpteur a pour objectif que sa création puisse tenir en équilibre. Il doit aussi tenir compte du fait que son oeuvre étant un volume, le spectateur pourra en faire le tour et en avoir différents points de vue. Il doit ainsi réfléchir à tous les différents angles de vision possibles.

2. Repères culturels

collectif | 30 min. | mise en commun / institutionnalisation

 

Repère culturels 

1. Polymnie. Marbre. Rome, Ier ou IIe siècle av JC. Cette statue romaine d'inspiration grecque représente Polymnie, muse (déesse) de la rhétorique (technique pour persuader au moyen du langage) . Réalisée en marbre, elle est accoudée dans une pose gracieuse sur un rocher (équilibre)

2. La main de Dieu d'Auguste Rodin (1840-1917) Marbre blanc, vers 1896-1902. Cette main finement sculptée émergeant du bloc de marbre est caractéristique du style de Rodin qui appréciait le contraste entre le marbre brut et le marbre poli par le sculpteur. Il en résulte une impression de délicatesse, comme une émergence de la main sortant d'une gangue de pierre. 

3. Les boucliers d'Alexandre Calder (1898-1976) Acier peint, 1944. Calder est célèbre pour ses structures métalliques, les mobiles et les stabiles.  Cette oeuvre abstraite est conçue en jouant sur l'équilibre instable entre les différents éléments qui peuvent se mouvoir les uns par rapport aux autres. La stabilité de l'ensemble est assurée par le trépied de base largement évasé.

4. Reclining figure : Festival de Henry Moore (1898-1986). Oeuvre en bronze, 1951,   représente une forme féminine allongée. Abstraites. On reconnait un corps humain allongé, jambes repliées, buste redressé, appuyé sur les avant-bras. Pas de rendu réaliste, mais s'est interessé à l'harmonie des formes et des volumes. 

5. Phoque II de Constantin Brancusi (1876-1957) Marbre bleu sur socle en pierre. 1943.  Cette sculpture est à la limite de l'abstraction. Le titre guide notre perception de l'oeuvre qui rappelle la silhouette d'un phoque dressé. Harmonie des volumes, la souplesse et l'aspect organique de cette forme qui accrochent le regard et interpellent le spectateur.