Litté Max et les maximonstres

Discipline
Lecture et compréhension de l'écrit
Niveaux
CP, CE1, CE2.
Auteur
C. PERROT
Objectif
Créer une image mentale de l'album et la faire évoluer au fil de la lecture.
Participer à un débat interprétatif ou à un débat d'idée.
Créer des liens avec d'autres oeuvres rencontrées.
Améliorer la culture littéraire des élèves
Relation avec les programmes

Cycle 2 - Programme 2016

  • Lire et comprendre des textes adaptés à la maturité et à la culture scolaire des élèves.
Dates
Créée le 30 août 2017
Modifiée le 27 septembre 2017
Statistiques
211 téléchargements
1 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Travail sur le thème de la peur.
Après Tibili, les élèves découvriront Max et les Maximonstres en lecture et d'autres albums sur ce thème en lecture offerte ou plaisir.

Déroulement des séances

  • Séance 1 : Découverte de l'album - Lecture et compréhension de l'écrit, 30 min
  • Séance 2 : Réseau - Lecture et compréhension de l'écrit, 30 min
  • Séance 3 : Bilan - Lecture et compréhension de l'écrit, 30 min
1

Découverte de l'album

Dernière mise à jour le 27 septembre 2017
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
Créer une image mentale de l'album
Émettre des hypothèses
Découvrir le voc textuel (album, couverture, auteur, éditeur,
illustration...)
Durée
30 minutes (3 phases)
Matériel
Paperboard avec l'image de la couverture ou affiche avec la photocopie de la couverture.
Photocop trace écrite
Cahier de culture.

1. Analyse de la couverture

collectif | 10 min. | découverte

Illustration: description orale, ce que l'on voit, les couleurs (sombres, c'est la nuit, ça fait peur) ou ça se passe? (forêt) que voit-on?( un monstre et un bateau) -> On peut penser que ça va faire peur (nuit, forêt, monstre)
Titre: A quoi cela vous fait-il penser? pourquoi ce titre? Qui est Max? Qui sont les maximonstres?
Auteur / Illustrateur : définir/ faire redéfinir ces termes oralement.
Possibilité de montrer aussi la 4ème de couv , mais pas d'indices nouveaux.
Que pouvons nous imaginer de cette histoire? Que va-t-il arriver à ce Max? Que va-t-il faire?  Qui sont ces Maximonstres?
Noter les remarques des élèves autour de la couverture pour créer l'image mentale et la conserver pour s'y référer et la faire évoluer tout au long de l'étude de l'album.
Possibilité de raconter un peu la vie de l'auteur pour ensuite faire des liens avec l'histoire:

"UNE PREMIÈRE APPROCHE DE L’OUVRAGE La vie de l’auteur est difficilement dissociable de l’histoire. Maurice Sendak est né à Brooklin en 1928, il est issu d’une famille de conteurs et de dessinateurs. Dès l’âge de 9 ans, il crée des livres avec son frère. Puis il suit des cours du soir en études artistiques pendant quatre ans, en travaillant le jour. À 23 ans, il connaît son premier succès avec une adaptation originale des Contes du chat perché de Marcel Aymé. De fait quand il publie, en 1963, Max et les Maximonstres (en version originale "Là où les choses sauvages existent"), il est déjà connu, mais l’album est mal accueilli par la critique. - Les images sont jugées trop violentes et l’histoire remettrait en cause l’autorité parentale, jusqu’alors peu traitée dans un album jeunesse. Les parents ont peur que leurs enfants fassent comme Max et qu’ils s’opposent aux adultes. - Il est aussi dit que ce serait un album qui ouvrirait la porte aux cauchemars. Un libraire le déconseille aux enfants trop sensibles et Françoise Dolto explique que les monstres font trop peur. Pourtant la littérature pour la petite enfance prend un tournant et depuis rencontre l’essor que nous lui connaissons aujourd’hui. Dans la lignée, en 1968, Tomi Ungerer publie Les Trois Brigands. C’est l’histoire de trois vilains brigands habillés de noir qui dévalisent les voyageurs et détruisent leur voiture, un album culte qui met aussi en avant trois personnages effrayants. Finalement, en 1970, Maurice Sendak reçoit le prix Hans Christian Andersen qui récompense tous les deux ans un auteur et un illustrateur pour l’ensemble de leur oeuvre, il est reconnu comme l’équivalent du prix Nobel de la littérature enfantine. La même année, il publie Cuisine de nuit qui met en scène un petit garçon nu, cet album est censuré dans plusieurs pays ou retouché ! Puis Maurice Sendak diversifie son travail d’illustrateur, il dessine des décors et des costumes pour des opéras. D’ailleurs Max et les Maximonstres est adapté sous la forme d’un opéra et connaît un grand succès. Il illustre également des contes des frères Grimm et des contes que son père a écrit. Il est bon de savoir que toute la publication de Sendak est marquée par la Shoah. En effet, l’auteur est issu d’une famille d’immigrants juifs dont la majorité est restée en Pologne et fut victime de cette extermination massive. Maurice Sendak s’exprime à ce sujet afin d’expliquer son oeuvre : « C’est cela ma vie créatrice, c’est cela mon travail. Je n’essaie pas de susciter à nouveau la douleur. Ce que je veux, c’est trouver une manière de lui échapper, de la transcender ». Enfant, il apprit à connaître les membres de sa famille à travers les récits de ses parents et de son grand-père animés par des photos. Il explique ainsi que « l’imagination est pour l’enfant le moyen de transport gratuit dont il se sert pour pouvoir poursuivre son chemin à travers les problèmes quotidiens ». Pour mieux comprendre le fil conducteur de cette œuvre : le rêve. "

 

2. Lecture magistrale Partie 1/2

collectif | 10 min. | découverte

Lire jusqu'à "arriver au pays des maximonstres"

Qu'avez-vous compris?: laisser les élèves débattre de ce qu'ils ont compris, rebondir sur ce que disent les autres, donner leur avis...

Revenir sur la carte mentale et comparer aux hypothèses émises. / Noter les véritables raisons d'une autre couleur/ barrer ce qui n'était pas une bonne hypothèse. 

3. Puzzle de la couverture

individuel | 10 min. | réinvestissement

Réinvestissement " Puzzle de la couverture " et travail sur fiche

2

Réseau

Dernière mise à jour le 20 septembre 2017
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
Faire des liens entre les différentes oeuvres autour d'un thème
Durée
30 minutes (3 phases)
Matériel
Albums du réseau et les copies de leurs couvertures: celles qui ont été lues uniquement (Papa, Va-t-en grand monstre vert, Comment ratatiner les monstres, Du bruit sous le lit, Il y a un cauchemar dans mon placard...)
Grande affiche et marqueurs de différentes couleurs ou TBI
Photo du travail en trace écrite.
Images de monstres

1. Rappels

collectif | 10 min. | réinvestissement

Présenter les couvertures des albums lus, une à une, en demandant pour chaque, que les élèves racontent rapidement ce dont ils se souviennent. Afficher sur une grande affiche chaque couverture et possibilité d'écrire quelques mots clés dessous au fur et à mesure de la présentation.

2. Faire des liens

collectif | 10 min. | réinvestissement

Une fois toutes les affiches commentées, leur demander s'il y a des choses qui se ressemblent, qui sont
pareilles entre ces albums.
Pour chaque proposition, on va essayer de relier par une couleur thème les albums ayant un point commun
(exemple: "dans Papa, dans Du bruit sous le lit et dans Tibili, c'est l'histoire d'un petit garçon", on choisira une
couleur, bleu par exemple, pour tracer un trait entre ces 3 albums (ne pas oublier de légender), et on fera de
même avec chaque proposition, si elle est validée par la classe. Pour "la peur", on peut choisir d'entourer tous
les albums ensemble, en noir par exemple, pour ne pas surcharger.
Pour finir, faire le point sur ce qui a été dit et mettre en évidence les liens effectués, pour montrer aux élèves
qu'ils ont compris beaucoup de choses et que plus ils liront plus ils pourront faire des références.

Prendre une photo de cette affiche qui pourra servir de trace écrite, à coller dans le cahier de culture.

3. Les monstres

collectif | 10 min. | recherche

Les élèves auront surement remarqué dans la phase précédente que souvent dans ces histoires, on parle de monstres, sinon le faire remarquer.

"Pour vous, c'est quoi un monstre?" (réponses attendues: ça fait peur, c'est moche, c'est méchant...)

Montrer des photos de monstres et leur demander de les décrire oralement, essayer d'apporter un peu de lexique au fur et à mesure des descriptions.

Finir la séance en expliquant que le texte de lecture de la semaine prochaine parlera des monstres.

3

Bilan

Dernière mise à jour le 27 septembre 2017
Discipline / domaine
Lecture et compréhension de l'écrit
Objectif
Dire ce que l'on a compris.
Synthétiser.
Garder une trace.
Durée
30 minutes (3 phases)
Matériel
Album
Photocop 4ème de couv + affiche / TBI
Copie image mentale + Photocop 4ème de couv pour chaque élève

1. Partie 2/2

collectif | 10 min. | découverte

Faire rappeler l'histoire par les élèves, puis rappeler que l'on va voir la fin de cette histoire.

Lecture magistrale. 

 

2. Débat interprétatif

collectif | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

"Alors que pensez-vous de la fin de l'histoire?" 

Laisser les élèves s'exprimer sur le dénouement. Les guider si besoin avec des questions: "pourquoi les Maximonstres choisissent Max comme chef? , pourquoi veut-il repartir? pourquoi son repas l'attend? pourquoi il est encore chaud?..." Essayer  par ce questionnement, de faire comprendre aux enfants le côté imaginaire de l'histoire, le rêve de Max.

Revenir sur la carte mentale et comparer  avec ce qu'ils pensaient au début  écrire d'une autre couleur une phrase de dénouement type Max quitte son pays imaginaire car ses parents lui manquent ou Max a révé des Maximonstres et sa maman lui a amené son repas tout chaud...

Cette phrase sera soit copiée comme le reste de la carte mentale sur le cahier de culture (ce1 ce2) soit l'ensemble de la carte mentale sera donnée photocopiée en trace écrite (CP)

 

3. Mot clé

collectif | 10 min. | réinvestissement

Vous allez devoir chercher un mot qui pour vous représente cette histoire, attention, vous n'aurez pas le droit de reprendre le même s'il a déjà été dit.
Noter chaque mot autour de la 4ème de couverture, tous les élèves doivent dire un mot et expliquer si la classe ne comprend pas ce choix. Dans le cahier de culture, coller la 4ème de couv et écrire les mots pour les ce1 ce2 ou écrire les mots qu'ils veulent pour les CP, afin de garder une trace du travail effectué.