Semaine de prévention des accidents de la vie courante et gestes de premiers secours

Discipline
Formation aux premiers secours
Niveaux
CP.
Auteur
S. LEROUX
Objectif
PRÉVENIR :
- Être capable de reconnaître les risques de l'environnement familier.
- Être capable d'identifier les risques de son environnement familier puis plus lointain.
- Être capable d'anticiper.
- Être capable d'éviter un accident.

PROTÉGER
- Être capable de repérer une situation inhabituelle ou de danger, pour soi, pour les autres.
- Être capable de se mettre hors de danger.
- Être capable de respecter les consignes données pour éviter un suraccident.
- Être capable d'identifier un danger pour soi, pour les autres.
- Être capable de se protéger.
- Être capable de protéger autrui.

ALERTER
- Être capable de demander de l'aide pour porter secours ou être secouru.
- Être capable de composer le 15 sur un téléphone.
- Être capable de donner son nom et l'endroit où l'on se trouve.
- Être capable de décrire une situation.
- Être capable d’alerter le 15 (SAMU) d’une manière plus structurée :
- en répondant aux questions du médecin régulateur,
- en décrivant précisément un fait ou une situation,
- en indiquant la localisation de la lésion et en décrivant son aspect,
- en se situant dans un environnement familier ou plus lointain.

INTERVENIR AUPRÈS DE LA VICTIME
- Être capable de rassurer la victime en expliquant qu’on a demandé de l’aide auprès d’un adulte ou du 15.
- Être capable de suivre le ou les conseils donnés.
- Être capable de rassurer la victime.
- Être capable d'appliquer les consignes données.
- Être capable de faire face à une situation simple :
- éviter toute mobilisation de la partie du corps traumatisée,
- refroidir une zone brûlée,
- appuyer sur une plaie qui saigne avec une main protégée.
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 12 janvier 2020
Modifiée le 12 janvier 2020
Statistiques
400 téléchargements
16 coups de coeur
Licence
CC-BY-NC-SALicence Creative Commons : Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Partage des conditions initiales à l'identique ?.

Dans le cadre de la semaine nationale de prévention à l'Ecole sur les accidents de la vie courante et les gestes de premiers secours, les élèves auront à identifier les risques et savoir agir face à eux.

Déroulement des séances

1

Découvrir les risques domestiques

Dernière mise à jour le 12 janvier 2020
Discipline / domaine
Formation aux premiers secours
Objectif
- Être capable de reconnaître les risques de l'environnement familier.
- Être capable d'identifier les risques de son environnement familier puis plus lointain.
- Être capable de repérer une situation inhabituelle ou de danger, pour soi, pour les autres.
- Être capable d'identifier un danger pour soi, pour les autres.
- Être capable de se protéger.
- Être capable de protéger autrui.
Durée
45 minutes (3 phases)
Matériel
texte de l'histoire "Hugo : sauveteur à vélo"
jeu interactif
guide d'intervention MAE cycle 2
Remarques
lien pour le jeu interactif :
file:///C:/Users/Admin/Documents/1école/2019-2020/QLM%20EMC/MAE/Cycle%202-Le%20Cub%20des%20Super-Heros/Etape%202-Jeu%20interactif/Jeu%20interactif%20-%20Le%20Club%20des%20Super-Heros%20Cycle-2.html

1. Lecture de l'histoire "Hugo : sauveteur à vélo"

collectif | 10 min. | découverte

Conseils pour animer
• Décrivez le décor pour que les enfants puissent s’imaginer la scène, et donnez suffisamment de détails pour les immerger. Adaptez le vocabulaire à leur âge.
• Gardez un fil conducteur logique dans la narration sans revenir en arrière.
• Précisez les informations nécessaires à l’histoire pour vous concentrer sur les messages clés que vous souhaitez faire passer.
• Essayez de créer un climat de tension (sans être anxiogène), qui donne envie d’écouter la suite de l’histoire. Pour cela, jouez sur l’intonation, mimez, faites des bruitages, utilisez des onomatopées pour transporter les enfants dans votre récit.
• Gardez un contact visuel avec les élèves et, éventuellement, questionnez-les pour attirer leur attention (« Savez-vous ce qu’il arriva ? »). Vous pouvez également faire des liens avec votre propre vécu (« Savez-vous ce qu’il m’est arrivé ? Lorsque j’étais enfant… ». Cela permet de créer une relation particulière avec les enfants.
• Ne soyez pas trop long : l’histoire est un préambule, elle doit aider les élèves à entrer dans le sujet et les inviter à réfléchir . Elle ne constitue pas le coeur de la séance.

2. Questionnement afin d'entrainer une réflexion chez les élèves

collectif | 10 min. | recherche


Appuyez-vous sur le questionnement proposé à la fin de l’histoire : « Hugo a sauvé son papa. C’est un petit héros, mais comment aurait-il pu prendre moins de risques ? »
Interrogez-les sur ce qu’ils auraient fait à la place de Hugo et demandez-leur si celui-ci aurait pu faire quelque chose pour son père.
Vous pouvez également demander aux élèves :
• de citer les dangers auxquels Hugo aurait pu être confronté ;
• de préciser qui on doit appeler dans ce cas ;
• de citer les numéros de secours qu’ils connaissent.


Conseils pour ouvrir le dialogue
C’est le moment de faire le lien avec la sécurité routière.
Voici quelques questions à poser :


• Hugo est parti à vélo. Pour être bien protégé que doit-il porte r ?
Le port d’un gilet rétroréfléchissant est obligatoire pour tout cycliste la nuit. Le port du casque est obligatoire pour les moins de 12 ans. Il existe d’autres équipements de protection, comme les genouillères, les coudières.


• Où Hugo doit-il rouler, sur la route ou le trottoir ?
Seuls les enfants à vélo de moins de 8 ans sont autorisés à rouler sur le trottoir.


• À vélo, doit-on suivre les mêmes indications que les voitures ( panneaux de circulation, feux) ?
Les cyclistes doivent suivre les mêmes règles que les conducteurs de voiture. Ces règles se trouvent dans le Code de la route.


• Sur un vélo, quels éléments doivent fonctionner la nuit ?
Les éclairages avant et arrière. Porter un gilet rétroréfléchissant permet d’être encore plus visible !


Sensibilisez les élèves aux gestes qui sauvent !
Vous pouvez :
• demander aux élèves d’expliquer pourquoi le père ne répond pas (perte de connaissance).
• réfléchir avec eux aux différents risques pouvant provoquer une perte de connaissance (un malaise).
• leur indiquer des gestes simples à effectuer : PLS (Position Latérale de Sécurité), dégagement des voies aériennes.

3. découvrir les risques domestiques avec le jeu interactif

collectif | 25 min. | recherche

A. Fonctionnement et animation


Pour chaque cycle, le héros est celui qui porte la cape et le masque de super-héros. Au cycle 2, il s’agit de Hugo, qui protège sa soeur Chloé.
Dans chaque pièce, il y a 3 risques domestiques à identifier. Cliquez sur chacun, et Hugo se met en action pour le réduire ou le faire disparaître.


Conseils pour animer
Lors de votre intervention, vous pouvez choisir de n’explorer que quelques pièces. L’analyse d’une situation dure 5 minutes environ.
• Demandez aux élèves de décrire la pièce et d’identifier les risques : « Qu’est-ce qui est dangereux ? » « Pourquoi ? » On s’attend à ce que les élèves nomment l’objet (barbecue, produit ménager) et le risque associé (brûlure, intoxication).
• Invitez les élèves à se mettre dans la peau de Hugo et à réfléchir à l’ordre dans lequel il doit intervenir pour ne prendre aucun risque et aider sa soeur Chloé.
• Observez et commentez avec les élèves ce que Hugo a fait pour réduire le risque.

 

Conseils pour ouvrir le dialogue
• Interrogez les enfants sur l’utilité des objets potentiellement dangereux : « À quoi ça sert ? » « Comment faut-il s’en servir ? »
En tenant le manche du couteau, jamais par la lame, sous la surveillance d’un adulte…


• Questionnez les élèves sur les risques similaires : « Quels sont les autres objets qui coupent ? » Des ciseaux, un cutter, du verre brisé…


• Faites-les enfin réfléchir aux solutions alternatives. Monter sur une chaise ou un escabeau bien stable pour attraper quelque chose en hauteur, demander de l’aide à un adulte…
L’objectif est qu’ils comprennent qu’un objet mal employé (couteau utilisé pour ouvrir un pot de confiture) ou abîmé (verre cassé) est source de danger.


Sensibilisez les élèves aux gestes qui sauvent !
Vous pouvez, en fonction des risques, faire réfléchir les élèves aux conséquences (physiques et physiologiques) et évoquer les principaux gestes qui sauvent. Par exemple : on peut se couper avec un couteau, ce qui provoque un saignement. Pour soigner un saignement peu abondant, on nettoie la plaie avec de l’eau et du savon, et on met un pansement.

 

 

Ce que les élèves doivent retenir


1. J’analyse la situation.
2. Je ne me mets pas en danger .
3. J’alerte une personne lorsque la situation l’exige (adulte, personne plus âgée, inconnu, services de secours…).


B. Identification des risques par pièce et conseils préventifs  : Quels risques Hugo doit-il éliminer pour protéger sa soeur Chloé ?


Avant de cliquer sur chacun des risques identifiés, les élèves peuvent d’abord les repérer puis définir un ordre d’action pour intervenir sans risque en se mettant à la place d’Hugo.
 

2

Agir face aux risques

Dernière mise à jour le 12 janvier 2020
Discipline / domaine
Formation aux premiers secours
Objectif
PROTÉGER :
- Être capable de repérer une situation inhabituelle ou de danger, pour soi, pour les autres.
- Être capable de se mettre hors de danger.
- Être capable de respecter les consignes données pour éviter un suraccident.
- Être capable de se protéger.
- Être capable de protéger autrui.
Durée
30 minutes (1 phase)
Matériel
images des situations

1. étude de situations d'accident : QUE FAIRE?

collectif | 30 min. | recherche

Lors de votre intervention, vous pouvez choisir de n’explorer que quelques situations. L’analyse d’une situation et la simulation d’un appel durent de 5 à 10 minutes.
• Choisissez une situation et projetez-la au tableau. Laissez les élèves observer la scène, puis guidez la conversation :
▪▪ Une personne est-elle blessée ou en danger ?
▪▪ Où se trouve-t-elle ?
▪▪ Que s’est-il passé ?
▪▪ Que faut-il faire avant d’intervenir ?
▪▪ Y a-t-il un adulte à proximité ?
▪▪ Qui faut-il alerter ?
▪▪ Quel numéro faut-il composer ?
▪▪ Comment se présenter ?


• Pour aider vos élèves, tracez au tableau deux colonnes : « Ce à quoi je dois penser » et « Ce que je dois faire ».


• Demandez ensuite à un élève le numéro des secours le plus adapté et simulez un appel. Insistez bien sur le bouton « téléphone vert » sur lequel il faut appuyer pour lancer l’appel. Vous pouvez aussi leur demander de suivre des consignes simples, adaptées à leur âge (refroidir une brûlure, compresser une plaie…).

Donner les bons repères !
Pour simuler l’appel, n’hésitez pas à prendre un vrai téléphone, fixe ou mobile, afin de donner les bons repères initiaux. Avoir un objet en main permettra de rendre la simulation plus réelle !

Ce que les élèves doivent retenir


Comment intervenir ?
1. J’analyse la situation.
2. Je garde mon calme.
3. Je prends garde à ne pas me mettre en danger .
4. Je sécurise les lieux.
5. J’agis auprès de la victime.


Comment appeler les secours ?
1. Je garde mon calme.
2. Je fais le numéro le plus adapté à la situation (15, 17, 18 ou 112) et appuie sur le bouton vert (téléphone).
3. Je donne mon prénom, mon nom et mon âge.
4. Je dis où je suis (adresse la plus précise possible).
5. J’explique de quoi il s’agit (nature de l’accident, nombre de blessés, état des victimes, etc.).
6. Je réponds aux questions des secours et je suis leurs indications.
7. Lorsqu’on m’y autorise, je peux raccrocher en appuyant sur le bouton rouge (téléphone).

 

3

BILAN DES ACQUIS

Dernière mise à jour le 12 janvier 2020
Discipline / domaine
Formation aux premiers secours
Objectif
- Être capable de demander de l'aide pour porter secours ou être secouru.
- Être capable de composer le 15 sur un téléphone.
- Être capable de donner son nom et l'endroit où l'on se trouve.
- Être capable de décrire une situation.
- Être capable d’alerter le 15 (SAMU) d’une manière plus structurée :
- en répondant aux questions du médecin régulateur,
- en décrivant précisément un fait ou une situation,
- en indiquant la localisation de la lésion et en décrivant son aspect,
- en se situant dans un environnement familier ou plus lointain.
Durée
20 minutes (1 phase)
Matériel
carte-mémoire des procédures et des numéros d'urgence

1. faire le point sur la semaine de prévention et des acquis des élèves

collectif | 20 min. | évaluation

Pour terminer, vérifier que les élèves ont retenu les notions abordées. Un bon moyen d’avoir un retour immédiat sur l’impact de votre intervention !


 5 questions à main levée
Exemples de questions
Interroger sur les différents risques et les blessures associées :  Quel est le risque si on touche un fer à repasser branché ou tout juste débranché ? On risque de se brûler.
Que fait-on lorsqu’on ne sait pas ce qu’il y a dans une bouteille ou un verre ? On demande / on ne boit pas le contenu.
Que fait-on si un objet est trop haut pour l’atteindre et que les grands/adultes ne sont pas disponibles ? On attend et on trouve une autre occupation. Listez des exemple s avec eux.
Qui puis-je prévenir en cas d’accident ?
Plusieurs réponses : numéros de secours (112, 15, 18, 17), adultes proches/connus, adultes extérieurs/inconnus…

Astuce !
Trouvez des moyens mnémotechniques pour aider les enfants à retenir les numéros d’urgence.
Par exemple :
1 bouche - 1 nez - 2 yeux : le 112 (numéro européen)
1 main - 5 doigts : le 15 (SAMU)
À la suite de l’évaluation, vous pouvez prendre quelques minutes avec les élèves pour rappeler les éléments clés, tels que les numéros d’urgence et les procédures, ou insister sur une notion qui aurait été mal comprise d’après les résultats de l’évaluation. Vous pouvez aussi leur demander ce qui les a le plus marqués.

Quelques messages clés à rappeler

Ne pas se mettre en danger , même pour aider les autres.
D’abord se protéger soi-même avant de porter secours.
Aider quelqu’un, c’est aussi appeler les secours.
Attendre l’autorisation de raccrocher lorsqu’on appelle les secours.
Ne pas faire de blague en appelant les secours, car certaines personnes ont vraiment besoin de leur aide.

Pour clore la séance et valoriser les acquis de vos élèves, remettez-leur la Carte du Club des Super- Héros à plier et à compléter. Ce document fait aussi office d’aide-mémoire, puisqu’il rappelle aux élèves les procédures et les numéros d’urgence.