MIEUX HABITER

Discipline
Géographie
Niveaux
CM2.
Auteur
F. COURTEVILLE
Objectif
Education au développement durable : aménager pour mieux habiter (amélioration du cadre de vie et gestion de l'environnement).
Relation avec les programmes
Cette séquence n'est pas associée aux programmes.
Dates
Créée le 18 mars 2017
Modifiée le 26 mai 2017
Statistiques
3881 téléchargements
53 coups de coeur
Licence
CC-BYLicence Creative Commons : Paternité ?.

Déroulement des séances

1

La nature en ville

Dernière mise à jour le 18 mars 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
- Constater la faible présence de la végétation dans l'espace urbain
- Comprendre l'importance des efforts fournis pour "revégétaliser" l'espace urbain.
- Comprendre que les villes ne sont pas à l'abri des risques naturels.
Durée
45 minutes (4 phases)
Matériel
Questionnaire

1. Présentation de la séquence

collectif | 5 min. | découverte

Recueil des représentations :

Afficher le poster d'un paysage rural et celui d'un paysage urbain au tableau et demander aux élèves de les comparer.

On attend des élèves qu'ils portent leur attention sur la place de la nature dans ces deux paysages (très présent dans le premier et absent dans le deuxième). Les laisser exprimer leur ressenti par rapport à ce qu'il voit.

 

La végétation est-elle complètement absente en ville? Demander aux élèves d'énoncer les lieux dans lesquels ont trouve de la végétation dans leur ville.

=> réponses attendues : dans les parcs/ les squares, au bord des rivières, parfois au bord des routes, sur les maisons...

 

Expliquer que nous allons commencer une nouvelle séquence : mieux habiter.

2. Etude de document

binômes | 15 min. | découverte

Distribuer le questionnaire :

    - laisser quelques minutes d'observation aux élèves.

    - Identifier la provenance des documents et leur nature.

    - Lire les questions et vérifier la compréhension.

 

Lancer les élèves dans l'activité : passer dans les rangs pour vérifier que tous les élèves sont rentrés dans l'activité.

3. Mise en commun

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

Doc 1 : les berges du Rhône, à Lyon

Situer Lyon sur la carte de France, ainsi que le fleuve qui y passe.

Décrire le paysage

Il s'agit d'un paysage urbain, avec des immeubles à plusieurs étages, que l'on ne trouve pas en zone rurale.

    - les points communs : il s'agit du même lieu => les façades des immeubles anciens, le Rhône, le pont...

    - les différences : un parking sur la première photo/ des espaces verts sur la seconde, une voie piétonne, une piste cyclable.

 

Identifier ce qui a été fait pour rendre ce lieu agréable : plantation de plantes (arbres et fleurs), création d'espace pour marcher, faire du vélo, s'asseoir...

En ville, les bâtiments et les rues occupent beaucoup d'espace. Il reste donc peu de place pour la végétation.

 

Enoncer les avantages des espaces verts dans les zones urbaines : les arbres, espaces verts, ... embellissent le paysage. Ils améliorent la qualité de l'air. En cas de fortes chaleurs, ils forment des zones de fraîcheur.

 

Doc 2 : une affiche de la mairie de Paris

La mairie de Paris propose des actions destinées à augmenter la place de la végétation dans la ville (planter, installer des jardinières...). En plus d'accroître la végétation, elle souhaite impliquer les habitants dans l'effort de "végétalisation".

=> Faire le lien avec l'environnement proche des élèves : identifier les espaces verts proches de chez eux ou de l'école.

De plus en plus de villes cherchent à développer la végétation et la place de la nature. Les les mairies chargent des employés municipaux ou des paysagistes mandatés d'assurer l'entretien des espaces verts existants, ou d'en créer de nouveaux. Ce sont les mairies, et donc la population, qui en sont responsables.

 

Doc 3 : les inondations à Vierzon en 2016, zone I des Forges 

Identifier la situation : une inondation importante.

Comprendre que le bétonnage des villes augmente les risques d'inondations : l'eau de pluie ne peut plus s'infiltrer dans le sol. Elle se concentre alors dans les égouts et dans les cours d'eau qui finissent par déborder.

Identifier les précaution à prendre : ne pas sortir et rester à l'abri, ne rien laisser dehors, ne pas aller dans les sous sols...

4. Trace écrite

individuel | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

La nature en ville

En ville, il reste peu de place pour la végétation. Pourtant, les arbres, les espaces verts et les parterres de fleurs embellissent le paysage et réduisent la pollution.

Les villes cherchent à laisser davantage de place à la nature. Elles chargent des jardiniers d’aménager des espaces verts et elles encouragent parfois les habitants à créer leurs propres jardins partagés.

Même si la nature est peu présente, les risques naturels sont présents : les tempêtes, les inondations, les incendies de forêts, les séismes …

2

Les déchets

Dernière mise à jour le 19 mars 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
Prendre conscience que l'Homme produit trop de déchets.
Savoir ce que deviennent les déchets que nous produisons.
Comprendre l'importance de la collecte des déchets.
Durée
45 minutes (4 phases)
Matériel
questionnaire

1. Rappel de la séance précédente

collectif | 5 min. | réinvestissement

Où trouve-t-on de la végétation vers l'école ?

Pourquoi est-ce important d'avoir de la végétation en ville ?

Quels risques naturels peuvent représenter un dangers dans la ville ?

2. Etude de documents

individuel | 15 min. | découverte

Distribuer le questionnaire :
    - laisser quelques minutes d'observation aux élèves puis identifier le sujet de la leçon (le traitement des déchets)
    - Identifier la provenance des documents et leur nature.
    - Faire lire les questions et vérifier la compréhension.

Observer le graphique et comprendre comment le lire : on repère les informations en abscisses (les années) et en ordonnées (poids des déchets produit en moyenne par an et par personne). Puis faire un exemple pour vérifier la compréhension : en 2000, en France, une personne produisant en moyenne 350 kg de déchets par an (soit environ 960 g par jour).

Lancer les élèves dans l'activité : passer dans les rangs pour vérifier que tous les élèves sont rentrés dans l'activité.

 

Différenciation : travail en groupe avec le PE pour les élèves en difficultés. 

Pour les élèves les plus en difficultés, les travail est effectué à l'oral (=> donner la correction après la mise en commun)

3. Mise en commun

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

1) Trop de déchets

Doc 1 : part des différents types de déchets

A l'aide de l'image et de leur connaissances, les élèves énoncent les différents déchets produits au quotidien : restes des repas, feuilles/ cartons/ essuie tout, des bouteilles en plastique/ en verre, des emballages...

Ces déchets sont produits à la maison, mais aussi à l'école (papiers, crayon, stylo...), dans la rue...

 

Les déchets les plus nombreux sont les produits biodégradables : épluchures, fleurs...

Les déchets les moins nombreux sont : les métaux.

 

Doc 2 : Déchets ménagers par an et par personne

En 1960, une personne produisait environ 175 kg de déchet par an (soit un peu moins de 500 g par jour). En 2010, elle en produisait environ 300 (soit environ 1 kg par jour). Cela a atteint le maximum en 2004, avec environ 350 kg de déchets par an et par personne.

Cela a beaucoup augmenté car nous utilisons de plus en plus de produits jetables  (mouchoirs en papier, vaisselle en carton...). Mais on note une légère baisse depuis 2004 car beaucoup de commune font des actions pour sensibiliser la population.

 

2) Le devenir des déchets

Décrire le paysage : une forêt, présence importante de déchets...

La plupart de ces déchets n'est pas biodégradable, c'est à dire qu'ils ne se détruisent pas spontanément dans la nature. Ils vont mettre des centaines d'années pour se décomposer.

=> distribuer des images de déchets aux élèves (1 pour 2). Ils doivent les classer, de celui qui met le moins de temps à se dégrader, à celui qui met le plus de temps. Identifier ceux qui se dégradent le plus vite et ceux qui se dégradent le moins vite. Ces derniers sont dangereux. Certains sont toxiques et peuvent polluer le sol et les cours d'eau (déchets nucléaires...). 

 

3) La collecte des déchets

Des éboueurs collectent les déchets que les habitants ont placés dans leurs poubelles.

    - photo 1 : les ordures ménagères

    - photo 2 : poubelles jaunes => déchets recyclables (donner des exemples)

Ils sont payés par les mairies ou par des entreprises privées mandatées par les mairies.

 

Pour collecter les déchets, les mairies places des poubelles et des conteneurs dans différents lieux publics de la ville. Elles créent des déchetteries... Elles entreprennent également de nettoyer les rues, les routes, forêts... pour garder les lieux propres.

 

4. Trace écrite

individuel | 10 min. | mise en commun / institutionnalisation

Les déchets

En France, chaque habitant produit plus d’un kg de déchets par jour : des restes de repas, des feuilles de papier, des emballages … Tous ces déchets ont considérablement augmenté car on utilise de plus en plus de produits jetables et emballés.

Les déchets ne se détruisent pas tout seuls ou alors très lentement. Si on les laisse n’importe où, les paysages peuvent devenir de véritables décharges.

Il faut donc ramasser et détruire les déchets. Chaque commune est responsable des déchets sur son territoire. Elle organise le nettoyage des rues, des routes et des forêts. 

3

Réduire et recycler les déchets

Dernière mise à jour le 26 mai 2017
Discipline / domaine
Géographie
Objectif
Comprendre comment on peut réduire ses déchets.
Comprendre pourquoi il faut réduire ses déchets (développement durable)
Durée
50 minutes (4 phases)

1. Rappel

groupes de 3 | 15 min. | réinvestissement

Retour sur les deux séances précédentes : interroger un ou plusieurs élèves.

2. Etude de documents

individuel | 15 min. | découverte

Distribuer le questionnaire :
    - laisser quelques minutes d'observation aux élèves puis identifier le sujet de la leçon (réduire et recycler les déchets)
    - Identifier la provenance des documents et leur nature.
    - Faire lire les questions et vérifier la compréhension.

Lancer le travail : passer dans les rangs pour vérifier que tous les élèves sont rentrés dans l'activité.

 

Différenciation : travail en groupe avec le PE pour les élèves en difficultés. 

Pour les élèves les plus en difficultés, les travail est effectué à l'oral (=> donner la correction après la mise en commun)

3. mise en commun

collectif | 15 min. | mise en commun / institutionnalisation

1) Comment réduire nos déchets?

Doc 1 : l'affiche

Présenter le document : une affiche de la communauté d'agglomération Angers Loire Métropole, réaliser dans le but de mettre en oeuvre une politique de prévention des déchets. Expliquer le vocabulaire : une communauté d'agglomération est un regroupement de communes (27, dont Angers) avec une politique environnementale commune. 

Corriger les questions : cf. fiche de correction.

Annoncer qu'en France, chaque année, on collecte, on transporte et on stocke ou détruit près d'un milliard de tonnes de déchets. Cela consomme de l'énergie, pollue et coûte cher. Les élèves doivent comprendre que la réduction des déchets est l'affaire de tout le monde => identifier les actions possibles à leur niveau.  

 

2) Comprendre pourquoi il faut réduire ses déchets.

Doc 2 : graphique sur le devenir des déchets.

Corriger les questions : cf. fiche de correction (expliquer le vocabulaire si nécessaire).

Les élèves doivent savoir que la plupart des déchets est mises en décharge, c'est à dire jetés dans un endroit précis de la nature, où ils resteront des centaines, voire des milliers d'années. Ils doivent également comprendre qu'un grand nombre de déchets peuvent être réutilisés et/ou recycler et que le reste est incinéré.

 

3) Savoir trier ses déchets.

Doc 3 : le tri et le recyclage des déchets

Correction des questions : cf. fiche de correction.

La loi impose à tout le monde de trier ses déchets. Les élèves vont identifier les conteneurs de leur commune pour le papier, le carton, le plastique, le métal et le verre. Ils vont également préciser la couleur de leurs poubelles (les déchets ménagers et les déchets recyclables). On peut également s'interroger sur le devenir des déchets végétaux : y'a t-il un conteneur à compost? Que peut-on faire? (composteur partagé, ou à la maison...                                       

4. Trace écrite

collectif | 5 min. | mise en commun / institutionnalisation

Lecture de la trace écrite (expliquer le vocabulaire si nécessaire) :

En France, chaque année, on collecte, on transporte et on stocke ou détruit près d'un milliard de tonnes de déchets. Cela consomme de l'énergie, pollue et coûte cher. Chacun doit et peut réduire ses déchets de différentes façons.

De nombreux déchets peuvent être réutilisés : on composte les déchets végétaux ; on fabrique des emballages avec du vieux papier, des vieux cartons ; de même pour le verre, le métal, et le plastique.

Tout le monde doit trier ses déchets : le papier, le carton, le plastique, le verre et le métal. Ces déchets recyclables sont transporter dans des centres de tri qui les renvoient dans des usines pour fabriquer de nouveaux produits avec.